Vous êtes ici : Accueil > Espace pédagogique > C.D.I. > ANNEES ANTERIEURES A CELLE EN COURS > 2013-2014 > « Un auteur vivant, c’est bien ».
Par : C.Duret
Publié : 14 avril 2014
Format PDF Enregistrer au format PDF

« Un auteur vivant, c’est bien ».

« Un auteur vivant, c’est bien ».

4 classes de 4ème avec leurs enseignantes de lettres, Mmes Cannet et Pain participent au Prix littéraire des Collégiens de Haute-Savoie. Tout au long de l’année, tous ont à lire une sélection de 8 romans de genre différents. Courant mai, ils sélectionneront leurs lauréats. Et ce jeudi 03 avril, ils ont rencontré Charlotte ERLIH, auteur sélectionnée pour son roman Bacha Posh aux éditions Actes Sud Junior. Ce titre est son premier roman édité mais elle a déjà édité deux essais autour de l’écologie et de l’architecture. Ce roman se déroule dans un pays qu’elle n’a pas encore visité, l’Afghanistan, une coutume qu’elle a eu envie de nous faire découvrir. En effet, les familles qui n’ont pas eu de fils imposent à leur fille de devenir un bacha posh, une fille habillée en garçon. Cette tradition permet aux enfants de pouvoir continuer d’aller à l’école, de faire du sport (ici de l’aviron) ou de travailler pour subvenir aux besoins des familles. Ce roman est déjà un succès avec quelques 9500 exemplaires vendus. Cette rencontre a certes permis d’échanger autour de différents thèmes : l’égalité des sexes, les droits de femmes et des enfants là-bas et ici... mais aussi un échange autour de l’écriture, du choix des prénoms de personnages, du sport pratiqué par Farrukhzad... chaque détail est important. Charlotte rappelle aussi le long mais agréable travail d’écriture, de relecture, de corrections... un bel exemple pour nous tous qui parfois faisons fi de l’orthographe, du poids des mots... Charlotte c’est aussi une personne toujours souriante qui répond avec beaucoup de respect et d’attention à toutes les questions des élèves. Elle a aussi apprécié les travaux autour des lectures de son roman : l’abécédaire, les affiches de cinéma, les boites de vie, les poèmes... Et bien sûr, nous n’oublierions pas de suivre son parcours d’auteur en particulier avec son thriller qui sort mercredi 09 avril 20 pieds sous terre.

Quelques impressions d’élèves de 4ème « C’était intéressant mais trop court ». « J’ai compris que vivre en tant qu’auteur était difficile. Elle a besoin d’un autre métier à coté. Elle ne gagne que 70 centimes par livre qui coûte 13,5 euros » « J’ai apprécié comprendre pourquoi elle avait écrit ce livre ». « Les réponses à nos questions étaient bien développées et approfondies ». « J’ai aimé le fait qu’elle ait pris du temps pour nous ». « Elle était gentille, sympa, décalée, dans les nuages ». « L’explication sur l’illustration était intéressante ». « Un auteur vivant, c’est bien ». « J’ai eu envie de lire son prochain livre qui sort mercredi ». « Elle a pu nous éclairer sur le métier d’auteur ». « L’interprétation du prénom était chouette ». « J’ai compris le parcours du livre, de l’éditeur à la librairie ».