Dans le sillage de Firenze

samedi 21 avril 2018
par  Florence DUFRENE, Violaine ROURE
popularité : 10%

Du 11 au 17 Mars 2018, nous avons participé à une formation Erasmus + à Florence. Les objectifs du cours :
- découvrir l’art renaissant comme possible re-naissance de l’Europe et comme image voire vecteur transdisciplinaire
- nouer des contacts en vue d’éventuels partenariats
- prendre conscience que mythes et arts constituent un fil, une trame que tissent les cultures européennes

Au cours du séjour, nous avons pris contact avec des collègues enseignant au Danemark, en Tchéquie, en Espagne, au Portugal, à la Réunion.
Le séjour a alterné temps de visite des monuments et œuvres emblématiques de la Renaissance, temps de rencontres avec une Florence du XXIème siècle et temps d’échanges à l’intérieur du groupe.
Si nous avons pu parler des différents systèmes scolaires, nous nous sommes interrogés aussi sur les approches pédagogiques possibles dans des lieux culturels.

Quelques scenari retenus ou plutôt quelques missions :
être capable de dire ce qui m’a plu, ce qui m’a déplu, gêné ..
ce qui m’a ému. Nommer l’émotion et l’œuvre qui a suscité cette émotion.
Revenir avec une œuvre, un mot ou une phrase, en rapport avec l’émotion nommée ou autre ...
retrouver dans le musée une ou plusieurs œuvres en lien avec un thème préalablement présenté (ex : l’expression de l’amour) ou d’un motif que l’on sait récurrent et symbolique (ex : la grenade) et former ensuite un recueil thématique.
S’approprier une œuvre d’art en
- repassant du doigt ou à l’aide d’un crayon l’œuvre sur dessin papier ou virtuel (tablette)
- mettant en scène l’œuvre (privilégier un tableau historique ou une cène ..)
pour des monuments ou une ville :
- repérages
- retrouver des symboles (ex : la fleur à Florence), des motifs qui confèrent au lieu une cohérence, qui relient des éléments pris dans divers domaines (design, gastronomie, art …)
carnet de voyage non chronologique mais thématique et donc transdisciplinaire
- travailler ensuite la forme du carnet de voyage en lien avec le thème choisi
- un carnet comme un arbre avec chaque jour une branche et ses ramifications
- un carnet feuillet avec chaque jour « un jour, une œuvre ou image, un mot »
- ouverture sur des séances d’approfondissement (lectures, recherches, mises en lieux ou en voix ..)

Ces façons de rendre compte des découvertes peuvent être envisagées dans le cadre d’un partenariat européen.
Nous pouvons concevoir des supports de travail utilisables lors du partenariat :
traitement d’un thème à travers le temps :
exemple : Le thème de la femme terrible avec Méduse (Cellini, Le Caravage, statuaire antique avec l’égide d’Athéna, représentations contemporaines)
les fruits et leur symbolisme 
la perception du héros et ce qu’elle nous apprend sur la conception de l’homme
traitement d’un thème à travers les pays :
exemple du coquillage, perçu comme exotique ou non, alimentaire et/ou décoratif, élément économique, artistique, objet scientifique, support de réflexions sur l’environnement durable.
Transformation du motif du coquillage (intérieur et extérieur, coquille et mollusque), au centre d’œuvres littéraires, artistiques …. devenant objet symbolique.


Exemple du travail amorcé lors de notre rencontre à Florence :

Thème « la culture, un droit fondamental pour tous. »
Problématique : renaître dans un art qui propose, qui centre, qui diffuse. Une culture qui nous permet d’interroger les représentations féminines et donc d’interroger nos représentations et nos présentations.
Féminité et symbolisme.


Agenda

<<

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois