Stage Erasmus, Euro pass teachers, Ulearn Dublin

mercredi 10 juillet 2019
par  Valérie BENMIMOUNE
popularité : 7%

Le groupe était constitué de 11 personnes issues d’écoles slovènes, hongroises, estonienne, espagnoles, finlandaise et françaises.

Chaque personne a présenté son école, son pays, sa région.

JPEG - 171.8 ko

Par la suite nous avons observé des tableaux présentant les différents systèmes scolaires afin de les comparer. Une différence majeure est la période de choix d’orientation entre voie générale ou technologique et voie professionnelle. L’accompagnement de l’orientation est une préoccupation partagée par tous les pays présents. En Finlande, comme en Estonie, ce choix ne s’effectue qu’à 16 ans. En Irlande, les élèves ont la possibilité d’une année de transition (optionnelle) où les élèves se consacrent entièrement à un projet, avant de passer le « leaving certificate », un DNB différencié selon la voie choisie. Les jeunes hongrois sont ceux qui doivent choisir le plus tôt, à l’âge de 13 ans.
(voir le site de l’OCDE pour les différents systèmes scolaires et des études sur l’innovation pédagogique notamment, des statistiques sur les enseignant·e·s dans le monde...)

JPEG - 83.3 ko

Aujourd’hui, les machines retiennent bien mieux les informations que nous, l’enseignement ne peut donc plus être basé que sur des connaissances à faire passer mais doit porter davantage sur les capacités d’apprentissage et de compréhension des situations, la recherche et la sélection d’informations, la manière de les traiter et de les faire passer...

JPEG - 67.3 ko
  1. Communication :

Les warm up exercices sont un préalable qui permet de faciliter le travail de communication en groupe . Les exercices d’improvisation permettent de faire pratiquer et donc mieux retenir du vocabulaire par exemple mais aussi de gagner en confiance sur la prise de parole devant le groupe. (exemples en vidéo)

  • Zoom
  • Wordball (choisir quelqu’un et dire un mot, la personne désignée devra faire de même en désignant quelqu’un d’autre et en disant un mot qui fait écho au précédent)
  • 5 choses (exemple en vidéo)
  • Salutations (à la manière de la Reine d’Angleterre, d’un policier, d’un chat...)
  • Mimes tous ensemble (démarrer une moto, faire la cuisine, laver un éléphant...)

La communication non verbale joue un rôle important et peut être aussi l’objet d’un travail avec les élèves (faire expérimenter différentes postures et attitudes).

JPEG - 34.8 ko

Afin d’améliorer les compétences en communication, il faut aussi s’interroger sur la manière de rendre compte de son ressenti à propos des prises de paroles des autres élèves.
Cela passe par le respect d’un certain nombre de règles. Technique du « fish Bowl : warm shower and after cold shower. » (un tour de compliments où chacun·e trouve un aspect positif à souligner, puis un tour de critiques (constructives) où un aspect négatif est pointé.)

Le travail en petits groupes peut-être une étape favorable qui permet de gagner de l’assurance avant de se lancer face à l’ensemble du groupe.

…...Les critères pour être un bon communicant peuvent être observés et discutés avec les élèves et permettent d’établir des items de compétences............
(voir Toast master et Ted talks sites pour exemples de prises de paroles en continu)

Autres exemples d’activités communicatives :

  • Small talk : créer deux cercles l’un à l’intérieur de l’autre. Les élèves sont face à face deux à deux, ils parlent d’un sujet puis le cercle intérieur tourne, on change alors d’interlocuteur et de sujet.
  • Échange de noms : Se présenter à une première personne , donner son nom puis se tourner vers une autre en se présentant avec le nom de la personne que l’on vient de croiser jusqu’à retrouver son patronyme...

2. Créativité

Certaines théories permettent de définir les étapes du processus de création et de déterminer ce qui le favorise.

On peut solliciter de différentes manières notre cerveau, selon le R Mode ou le L mode, en utilisant, d’après Betty Edwards, la partie droite de notre cerveau, le résultat est plus intuitif et donc plus créatif....

JPEG - 53.9 ko

L’idée est de promouvoir la perception visuelle, plutôt que l’analyse. ou d’alterner les manières de faire de façon à enrichir les productions.

exemples :

  • Dessin reproduit à l’envers, en partant du bas, avec un cache sans voir la forme globale.
  • Acrostiches
  • Round Robin (histoire à plusieurs ou chacun ajoute une phrase)
  • Comment utiliser une brique ? Chacun fait 5 propositions sur une feuille puis en propose une à l’oral/, un autre participant ajoute une proposition sans répéter ce que les autres ont pu avancer

Pour stimuler la créativité :
Faire improviser les élèves ; faire des activités ludiques, donner de l’espace pour réaliser leur propres idées
Proposer des tâches ouvertes qui permettent une interprétation plus libre des consignes. Toujours poser un cadre à l’activité, sans multiplier les contraintes.
Laisser un espace ouvert aux questions, par exemple en s’appuyant sur des questionnements du type : ce que je sais / ce que je veux savoir / ce que j’ai appris.
Valoriser au maximum la prise de risque et donc l’échec, qui permet de rebondir et d’apprendre.
Ne pas négliger l’étape bilan qui permet de réfléchir et de progresser.

Ex : Collecter des informations qui vous intéressent pour les présenter à la classe.
Construisez un journal à partir de documents que vous trouvez très intéressants.

« No place for responsability and self development if you give them keys and knowledge step by step... »

5 P : Prior Préparation Prevents Poor Performance (l’anticipation protège d’un résultat décevant)

- 3.Collaboration

Un travail collaboratif doit être une tâche complexe où l’on définit ce que chacun doit faire. La contribution de chacun y est importante même si elle prend des formes très différentes.

Pour favoriser la collaboration, chaque élève peut avoir des informations différentes qui permettent de réaliser la tâche, sur le modèle d’un puzzle, chaque thème ou rôle est pris en charge par un groupe d’élèves qui se répartissent ensuite dans des groupes qui doivent mener à bien des tâches identiques.

JPEG - 87.5 ko

Pour réaliser un projet on peut utiliser la technique SMART pour déterminer les objectifs.

Specific (Que faire ?)
Measurable (Comment savoir si l’objectif est atteint ?)
Achievable (Les élèves sont-ils en mesure de le réaliser ?)
Realistic (Est-ce que c’est concrètement réalisable ?)
Timely (Quand, en combien de temps l’accomplir ?)

Il est efficace/ pertinent que les élèves s’autoévaluent dans le groupe et dressent un bilan du fonctionnement du groupe.

Exemples d’activités favorisant la collaboration :
Good deed exercice : une bonne action pendant une semaine envers une personne désignée au hasard puis bilan. Chacun dit à quelle bonne intention il a été sensible (en vie de classe).

A l’oral, pour mesurer les interventions dans un groupe, donner des pions différents à chacun, on les place au centre à chaque intervention.

La constitution des groupes peut intervenir de différentes manières
Affinités, hasard, groupes hétérogènes où chacun a une tache particulière à accomplir.

4. Critical thinking  :

Positive feedback. Construire et présenter aux élèves des règles qui permettent de donner un avis ( Austin’s Butterfly). Faire des critiques constructives, détaillées, précises, parler du travail en particulier, jamais de la personne en général, utiliser la technique du sandwich (un point négatif entre deux points positifs)...

exemples d’activités permettant de travailler l’esprit critique :

  • Proposer des réflexions sur des sujets d’actualités.
  • Proposer des fake news et travailler sur le moyen de les repérer.... ex : Drone for dogs activities ( Times) VS neuro machine communication(source ?) (lequel est vrai ?)
    JPEG - 80.8 ko

Idée : créer une liste des sites donnant des fausses informations actualisable et affichée dans le collège (et sur le site ?).

S’interroger sur les moyens mis en place pour prendre une décision lorsqu’on manque d’informations ; se demander ce qui guide nos choix dans ces moments :

Outils d’évaluation :quelques principes guident l’évaluation des compétences :

  • Ne pas évaluer toutes les compétences pour chaque devoir (sélectionner)
  • Dire à l’avance quelles compétences vont être évaluées.
  • Laisser aux élèves la possibilité d’ajouter un critère sur lequel ils veulent être évalués.

Pour créer un tableau de compétences :

  • Diviser les compétences en composants plus précis
  • Choisir une échelle de réussite (4 niveaux)
  • Expliquer ce que signifie très bon, bon, moyen ou mauvais score.

Conclusion

Le site éducation gateway propose des cours gratuits, accessibles en ligne sur les thèmes abordés pendant ce cours et bien d’autres encore.

Petits outils :

  • Classroomscreen(chronomètre en ligne, mesure le niveau sonore de la classe, permet d’entrer les noms des élèves et de choisir au hasard qui on sollicite...)
  • Lyrics training (s’inscrire comme enseignant permet de choisir quels sont les mots à retrouver)
  • Freerice.com
  • Funeasylearn.com

Violaine Roure, Valérie Benmimoune


Agenda

<<

2019

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois