Fracisco Goya, un peintre espagnol engagé

(actualisé le )

En 1808, une révolte éclatait à Madrid contre l’occupation française, motivée par le blocus. Napoléon a besoin d’être sûr de l’Espagne et de son roi pour lutter contre l’Angleterre.

A partir de 1808, l’Empereur ne se contente plus seulement de se mêler des affaires espagnoles, il désigne comme roi son propre frère Joseph. Celui-ci doit affronter une guérilla incessante jusqu’en 1814.

Les afrancesados (partisans des Français) ne constituent pas la majorité de la population espagnole comme le révèle la révolte du 2 mai. Elle éclate alors que Napoléon a convoqué le roi et son fils à Bayonne. Le soulèvement de Madrid, où la population s’en prend aux Mamelouks de Murat, est le prélude à une véritable guerre d’indépendance.

Le 2 mai est donc devenue une date mythique pour les Espagnols en général et les Madrilènes en particulier. Aujourd’hui encore, cette date est célébrée par des fêtes dans les quartiers de la capitale.

le dos de mayo...



Mais la réaction française ne se fait pas attendre....
le tres de mayo...