Le peuple, nouvel acteur de la vie politique

(actualisé le )

Avec la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 qui proclame la « Souveraineté Nationale », les Français ne sont plus des sujets, mais des citoyens. La liberté d’expression et la liberté de la presse favorisent l’apprentissage de la démocratie. Une vie politique foisonnante se met progressivement en place. Elle connaît toutefois des limites.
→ lieux et supports : presse et journaux / jardins du palais royal / clubs des jacobins / assemblée / chansons et fêtes
→ le peuple vote, s’exprime, revendique et débat, il a donc une partie du pouvoir (souveraineté nationale). C’est les débuts de l’instruction...
→ le peuple agit : il prend les armes pour la Révolution (Contre l’Europe) ou ou contre (en Vendée)
Nation et souveraineté : l’autorité de l’Etat repose sur la souveraineté nationale, un contrat librement consenti entre la nation et ses gouvernants. Le peuple consent à déléguer ses pouvoirs à des assemblées locales et nationales. Les députés, représentants du peuple, expriment la volonté nationale ; ils sont chargés de parler au nom de la nation et pour la nation. La loi est l’expression de la volonté générale.