L’échec de la monarchie constitutionnelle

(actualisé le )

A) L’impossible entente entre les Français

=> 12 juillet 1790 : Constitution civile du clergé : serment de fidélité au régime : le Pape est contre d’où prêtres réfractaires.

=> 20-21 juin 1791 : fuite de Varennes 

Deux camps s’opposent ceux qui veulent garder le Roi et ceux qui veulent l’écarter pour trahison.

17 juillet 1791 : fusillade du Champ-de-Mars d’où rupture peuple/régime (bourgeois)

B) La monarchie renversée

L’assemblée législative élue en 1791 doit faire face au danger contre-révolution et au mécontentement populaire.
D’où guerre : - roi : rétablir son pouvoir
- patriotes : démasquer traîtres + libérer peuples étrangers de l’oppression

20 avril 1792 : la France déclare la guerre à l’Autriche et à la Prusse

11 juillet 1792 : « La patrie en danger » et les fédérés levés 

(30 juillet : Les Fédérés de Marseille chantent la Marseillaise )
1er août : manifeste du Duc de Brunswick on pense roi = traître

10 août 1792 : prise des tuileries par sans-culottes et fédérés

Les députés votent l’arrestation du roi et promettent l’élection d’une nouvelle assemblée : la Convention Nationale