Les échanges commerciaux au Moyen-Age

(actualisé le )

Le développement du commerce au M-A (carte p71)

Les principales marchandises échangées sont :
le bois (de Scandinavie), le drap (des Pays-Bas), la laine (d’Angleterre), l’or, la soie et les épices (d’Asie et d’Afrique), le sel et le vin (de France).
Ces marchandises sont transportées par voies maritimes ou par voies terrestres.
Les principaux courants commerciaux relient le Nord de l’Europe aux régions méditerranéennes et au monde arabo-musulman.

L’activité commerciale se concentre dans les villes et les régions qui produisent du textile (ou tissu) comme le Nord de la France, les Pays-Bas (ville de Bruges) et le Nord de l’Italie (Venise).

Les marchands se rencontrent principalement dans les grandes villes de foires (grands marchés se tenant à dates fixes) comme celles des foires de Champagne (ex. Provins, Troyes) en France.

Le développement du commerce contribue ainsi à l’important développement des villes aux XIe-XIIIe s.