Hélène COUTURIER : "Ecrire, je ne sais faire que ça..."

par HUMBERT A.-F., LACROIX

 A la première question, "Pourquoi l’Inde" - cadre du roman -, Hélène COUTURIER explique qu’elle est allée sur place, au départ pour un travail plus documentaire. Chez Sampat Pal, elle a rencontré une très jeune fille recueillie pour fuir un mariage arrangé, et elle s’est dit qu’il fallait en faire une fiction destinée au public adolescent. Elle précise que dans ses romans, elle veut "allier tragédie et comédie", traiter de sujets graves et sérieux, mais sans "plomber" le lecteur. Ainsi, dans Bye-Bye Bollywood, elle aborde le mariage forcé, la condition féminine et le remarquable combat de Sampat Pal, mais y ajoute une bonne dose d’humour et de situations cocasses, avec la découverte par Nina et sa sœur de l’ashram et ses règles un peu strictes. Elle confie d’ailleurs s’être inspirée de ses propres filles pour les caractères et la psychologie de Nina et Garance.

Précisant qu’elle n’a pas choisi elle-même le titre du roman, et qu’elle trouve la couverture un peu trop "girly", elle en profite pour définir le rôle de la maison d’édition et des différents interlocuteurs, du manuscrit à la publication du livre. Ce parcours, de la création à l’édition, a d’ailleurs particulièrement marqué les élèves, surpris également de la faible rémunération d’un auteur jeunesse.

Hélène COUTURIER raconte ensuite son attirance de longue date pour l’écriture, car elle dévorait les livres, et aussi parce qu’elle cherchait "un métier où il ne faut pas se lever tôt " ! Elle rassure également certains lecteurs que l’écriture tenterait : "il ne faut pas forcément être bon élève pour devenir écrivain", avant d’ajouter que c’est tout de même un travail très solitaire et difficile : écrire, relire, retravailler, reprendre ses brouillons, recommencer, etc, mais "qu’elle ne sait faire que ça".

Comme de nombreux auteurs jeunesse, Hélène COUTURIER a plusieurs cordes à son arc : elle a été journaliste, collabore à l’écriture de scénarios pour des séries (comme Fais pas ci, fais pas ça diffusé il y a quelques années sur France 2). Ce qui lui tient à cœur, à travers les sujets "réalistes", c’est de traiter de l’ouverture aux autres, accepter la différence, ne pas s’arrêter à la première impression…

Pour conclure cette belle rencontre, elle a donné aux élèves quelques idées de films (Salaam Bombay, Gandhi...) à voir pour mieux connaître l’Inde découverte à la lecture de Bye-Bye Bollywood. De leur côté, les élèves attendant avec impatience la suite des aventures de Nina : Trans Barcelona Express. Ce roman, qui emmènera cette fois-ci les lecteurs en Espagne, sera disponible au CDI dès la rentrée des vacances d’avril !