Prix Passerelle 2018 : une belle rencontre avec Pascale MARET

par HUMBERT A.-F.

Ce lundi 5 mars, au CDI du lycée madame de Staël, quelques élèves de 3e du Collège, ainsi que des élèves du Collège Rimbaud et du Lycée Madame de Staël, ont rencontré Pascale MARET, auteure du roman "N’y pense plus tout est bien", qui fait partie de la sélection Passerelle 2018.

D’emblée, Pascale MARET a mis les élèves à l’aise, et les premières questions ont porté sur ses sources d’inspiration, d’abord pour le roman sélectionné pour le Prix. Très vite, Pascale MARET a élargi ses réponses à l’ensemble de ses livres, à son travail d’écriture, au rôle de l’éditeur dans l’élaboration d’un livre (choix du titre, de l’illustration et du résumé de la couverture…), etc.

C’est avec beaucoup de simplicité et d’humour qu’elle a nourri la curiosité de ses lecteurs, émaillant ses propos d’anecdotes liées à l’écriture de tel ou tel roman. Se définissant comme "paresseuse" car elle aime prendre son temps pour mener une histoire à son terme, elle ajoute qu’elle est très curieuse – qualité essentielle à ses yeux pour un écrivain – expliquant que ses "histoires" naissent quand elle "tire plusieurs ficelles" et les assemble : parfois un fait divers, une info lue dans la presse, un pays qu’elle a connu, des personnes de son entourage ou au contraire des anonymes dont elle a gardé le souvenir, et auxquels elle emprunte tantôt un trait de personnalité, tantôt une caractéristique physique, parfois un prénom… tel un vampire, comme elle se définit encore…

Elle tient bien à préciser que ses réponses correspondent à sa propre façon de travailler et que chaque écrivain a ses habitudes, son rythme… Ainsi, Pascale MARET dit faire partie d’une infime minorité d’auteurs car elle rédige à la main, avant de retravailler son texte à l’ordinateur. Et pour appuyer ses propos, elle montre volontiers quelques uns de ses manuscrits : des cahiers grand format, remplis au stylo plume, avec parfois des pages ajoutées avec du scotch, lorsqu’un passage s’est "imposé" à la relecture…

Ce moment de riches échanges s’est terminé autour d’un petit buffet convivial où chacun a pu discuter de façon informelle avec Pascale MARET ou lui faire dédicacer l’un de ses livres. Les élèves garderont longtemps le souvenir de cette belle rencontre et repartiront avec de nouvelles idées de lectures, et pour certains, des envies d’écriture !