Publié : 8 février 2013

Résumé des instructions pour le DNB 2013

Vous trouverez ci-dessous une petite fiche résumant les instructions officielles pour l’épreuve du DNB 2013 en Histoire Géographie et Education civique.

1) Organisation générale

Les élèves composeront sur le sujet lui-même, qu’ils rendront en fin d’examen :
-  Les questions comportent un intitulé et un cadre (avec des lignes) dans lequel l’élève inscrit sa réponse.
-  Cette nouvelle organisation matérielle des sujets permet de proposer des exercices variés sur les documents.
L’épreuve comporte trois parties correspondant aux trois disciplines interrogées. Le volume des points attribué est de 13 points en histoire, 13 points en géographie, 10 points en éducation civique et 4 points pour la maîtrise de la langue.
La ventilation interne des points de chaque partie est conditionnée par le sujet proposé.

2) Points de vigilance/Recommandations

L’épreuve dure deux heures ce qui représente 40 minutes par partie. Si jamais une des parties disciplinaires demande plus de temps, les deux autres seront un peu plus rapides à traiter.
Les questions
En histoire, la vérification des repères arrive en premier dans la série de questions dans le cadre d’un questionnement direct.
En géographie, la vérification des repères se fait sur carte afin de mesurer la capacité de l’élève à les localiser correctement.
Le nombre des questions n’est pas fixe, il est laissé à l’appréciation des concepteurs du sujet.
Les questions peuvent porter sur un même thème ou sur des thèmes différents même si l’éventail des questions doit être suffisamment varié pour permettre d’interroger l’élève sur un champ aussi large que possible.

Le travail sur document

Les sujets doivent proposer des types de documents différents et un seul document est proposé dans chaque partie de l’épreuve (pas de sous-documents).
Un document doit pouvoir être travaillé en 20-25 minutes.
En éducation civique, un « document de référence » mentionné dans le programme peut faire l’objet du « travail sur document » à l’examen.
Le travail sur les documents fait l’objet de questions et/ou de consignes (en petit nombre) indiquent à l’élève les tâches à réaliser qui vont du prélèvement d’informations à la recherche de sens.
Les consignes permettent un travail sur le document lui-même (tracez sur la carte…) ou une interprétation du document (donner un titre…).

La tâche cartographique

On désigne par cette expression toute forme de travail sur une carte et un croquis (compléter la légende, tracer des flux, choisir un figuré etc…).
Cette tâche cartographique peut être demandée soit dans la sous-partie « questions », soit dans la sous-partie « travail sur document ».