Parchemins et récits de chevalerie

(actualisé le ) par MME CAROLI, Français

Dans le premier récit, il s’agissait d’inventer un chevalier, de lui trouver un nom, de le décrire et de raconter une étape clé de sa vie, le jour où il a été fait chevalier : son adoubement. Dans le second récit, ce même chevalier allait affronter en un combat épique un autre chevalier ou un être merveilleux.

Pour nourrir notre projet d’écriture, nous avons lu différents extraits de romans de chevalerie. Nous avons relevé les valeurs chevaleresques et les différentes étapes d’un adoubement. Nous avons introduit dans le notre des comparaisons, des détails crus, l’emploi du discours direct pour « donner à voir » le combat comme Chrétien de Troyes le faisait.

Nous nous sommes aussi intéressés à l’objet livre au Moyen-âge. Pour valoriser nos récits, nous avons imité le parchemin et commencé chaque texte par une lettrine. Nous avons au préalable ligné le papier en laissant des marges comme le faisaient les moines copistes.