Texte à méditer :  Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul.  Montaigne
Vous êtes ici :   Accueil » Atelier Parents Enfants
 
Recherche
 
Fermer
Quelques liens

pour accéder aux différents services, cliquer sur l'image correspondante

appel, notes, cahiers de texte
logo-dcol.png webmail académique
sacoche esidoc.png
Administration
 ↑  
Matières
 ↑  
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.ac-grenoble.fr/college/europa.montelimar/data/fr-articles.xml

Les ateliers de création parents-enfants avec un artiste

une collaboration avec les Cafés LIttéraires de Montélimar dans le cadre du Contrat de ville

Une île hors du temps pour se relier, dans un lieu de culture et de lecture, ouvert et accueillant aux familles, le CDI du Collège Europa.

posté le 28 mai 2017

Un atelier parents-enfants au collège, avec l'illustratrice Joanna Concejo

Un reportage des P'tits Reporters d'Europa, Dorine, Héléna, Mathilde & Paul à écouter sur radio M ou ci-dessous :

L'accueil

D'origine polonaise, Joanna Concejo nous fait voyager dans son pays natal à travers ses dessins. Les paysages de son enfance décorent les pages tandis que les couvertures de ses livres sont habillées de décors qui rappellent les broderies traditionnelles.

Le 19 mai 2017, une rencontre parents-enfants s'est déroulée avec l'illustratrice Joanna Concejo, au CDI du collège Europa de Montélimar, en dehors du temps scolaire, avec les élèves de la classe de 6°1 et leurs familles, accompagnés des professeures Lydia Devèze & Cécile Moulain.

Les premiers élèves arrivent avec leurs parents au C.D.I.. Sur une table centrale, trône un album de l'illustratrice, entouré de plusieurs dessins réalisés par les élèves. L’excitation des enfants se fait entendre et l'appréhension des parents aussi. Les enfants discutent, lisent, montrent leur travail effectué en classe. Une mère remplie de fierté prend en photo les travaux de son fils. Les parents prennent leurs repères dans ce lieu où ils n'ont que rarement accès, feuillettent les albums de l'illustratrice ou aide à préparer un buffet de douceurs. Des odeurs de gâteaux, de quiches et de pizzas apportées par les familles embaument le C.D.I..

Joana Concejo taille des crayons qui serviront probablement pour l'atelier, tout en observant les joyeux visages qui commencent à peupler le CDI.

La professeure appelle son groupe d'élèves de 6eme pour une dernière répétition à voix haute. Puis chacun s’installe autour des tables. Tout le monde se tait pour laisser place à la lecture

Cette fois, il faut se lancer !

« Elle est douce dans ses dessins, comme si elle dessinait doucement.

Est-ce que c’est son émotion qu’elle a quand elle dessine que nous ressentons aussi quand on regarde l’image ? »

Joanna Concejo, touchée, écoute les paroles des élèves. Elle les remercie d'avoir perçu ce qu'elle seule ressent en illustrant ses livres.

Joanna Concejo nous propose une revisite du petit chaperon rouge. Elle tient à préciser que le petit chaperon rouge est une histoire qu'elle aime particulièrement car c'est sa grand-mère qui la lui racontait autrefois. En même temps, elle a toujours trouvé que l’héroïne était une fille un peu naïve « Comment peut-on ne pas arriver à faire une chose aussi simple ? » avoue - telle. Elle a fini par accepter sa naïveté, sans laquelle finalement il n’y aurait jamais eu d’histoire. Et a choisi d’illustrer une version proche des frères Grimm qui se termine de manière plus heureuse que celle de Perrault.

L’atelier

L’illustratrice invite alors les participants à un atelier en duo, un duo enfant-parent ! Les binômes se rapprochent, fils-père, mère-fille, fille-père, père-fils, Elle donne à chaque groupe deux feuilles. Sur chacune des feuilles figurent : les prémices d’un dessin, et le bout d’une ligne, d’un fil à moins que ce ne soit une ficelle, une route, un chemin, un lien, un raccord, une connexion… ?. C'est aux parents et aux enfants d'imaginer la suite de ces 2 dessins. On devine l’oreille du loup et le bras du petit chaperon rouge … qui tiennent chacun un bout de ficelle, L’imaginaire prend le pas sur le réalisme… Certains y voient des sapins d'autre des maisons, des visages, des paysages, on s’interroge sur le choix des couleurs, les idées fusent et  Johanna Concejo les conseille. Les artistes du moment prolongent leurs lignes au crayon fin  pour que leurs dessins ne fassent plus qu'un. Et autour de ce fil se tisse  une histoire… 

Au fur et à mesure des échanges, une bulle de créativité se forme puis se renforce autour du binôme une complicité s'installe, c’est le fil, le lien, comme sur le dessin qu’ils sont en train d’imaginer et de réaliser…

 

Durant cette soirée les parents sont retournés en enfance laissant libre cours à leur imagination. Ils sont redevenus des élèves ce qui n'est pas déplaisant pour certains. Tandis que les enfants ont pu partager ce moment d’échange et de création commune avec leurs parents le temps d'une soirée. L’atmosphère est conviviale, détendue et joyeuse.

Et au final, ce n'est pas le résultat qui compte, c'est ce moment de partage qui restera dans les mémoires.

L'atelier se termine. Il est temps d'aller se restaurer. Les parents, les enfants, les enseignants, l’illustratrice et les journalistes se dirigent vers la table généreusement garnie de victuailles. Certains font le service tandis que d'autres discutent joyeusement. Quelques compliments pour les cookies maisons. La soirée touche à sa fin et le CDI se dépeuple ; il ne reste bientôt plus que quelques noyaux de cerises et des gâteaux émiettés. ET un sentiment heureux qui plane au-dessus du CDI du collège Europa rempli de l'empreinte encore fraiche de ce moment partagé entre culture, littérature, créativité et légèreté ; un sentiment puissant, de lâcher prise et de gourmandise.

Dorine, Héléna, Mathilde & Paul, P'tits reporters du Collège Europa

Une chronique Radio réalisée avec Nadège Peschmann de Radio M, au cours d'un atelier d'écriture radiophonique 

une collaboration avec les Cafés Littéraires dans le cadre du contrat de ville

 

 

Lire les albums de Joanna Concejo, on n'a jamais fini de les comprendre ...

Pour préparer la rencontre avec l'auteure illustratrice Joanna Concejo, nous avons lu au CDI ses albums Entrez !, Les cygnes sauvages, Le petit chaperon rouge, et aussi Fumée, un livre pour les plus grands sur un sujet difficile. Et déplié l'étonnant Un Prince à la pâtisserie.

On a remarqué :

« Elle utilise le crayon gris et les crayons de couleurs. Elle aime le végétal, la botanique, les plantes. Elle est très précise dans ses dessins. Elle pense aux tous petits détails. Aux choses qu’on ne voit pas toujours. On a l’impression qu’elle est un peu réservée, parce que ses couleurs sont pâles, discrètes, les choses sont petites, comme des miniatures. Comme si elle se cachait un peu. Elle laisse parfois dans l’image les traces de crayons, la palette de couleurs pour faire le dessin. Alors ça nous rappelle que c’est quelqu’un qui l’a fait, l’artiste. Parce que c’est tellement bien fait, ses fleurs, c’est comme une illusion.

Dans certains livres, il y a plus de crayon gris que de couleurs. Ça donne une impression sombre et dure  qui va avec l'histoire comme dans Fumée.

Elle est douce dans ses dessins, comme si elle dessinait doucement.

Quelquefois, on peut penser que c’est en 3D (Oh les nuages dans les cygnes sauvages !). Elle est très ouverte d’esprit parce que bien que certains albums soient tristes (Fumée), ils sont souvent colorés et vifs, engageant (Entrez!). Elle a de l’imagination.

Elle est sensible. Chaque illustration nous met dans une émotion différente. Est-ce que c’est son émotion qu’elle a quand elle dessine que nous ressentons aussi quand on regarde l’image ? Elle choisit bien ses couleurs parce qu’elle nous fait ressentir le sentiment de l’illustration (l’image avec les oiseaux bleus dans les cygnes sauvages).

Bien que ses images soient un peu comme anciennes, elle parle aussi de l’actualité. Avec Entrez ! nous, aujourd’hui, on pense aussi à l’accueil des réfugiés.

On voit bien que les sujets qu’elle traite, elle les interprète à sa façon. Elle raconte une autre histoire avec l’image différente du texte. Comme si tout ce qu’elle voit, elle le garde en elle et elle le représente à sa façon. Elle choisit les bonnes images pour le bon texte. Elles ne sont pas décalées. Mais elles nous font voir des choses que le texte ne dit pas forcément. Elle raconte une autre histoire volontairement.

Elle exprime aussi une morale avec ses dessins. Ça laisse de la place pour se raconter plein d’autres choses, elle nous invite à imaginer, c’est comme dans Entrez ! On nous invite à entrer dans le livre. Elle interprète des parties du texte pour les représenter dans ses illustrations mais on n’a jamais fini de le comprendre, alors. »

Les élèves de classes de 6°1 de Madame Devèze,

Rayan, Adem, Chérine, Thomas, Chris-Olivier, Marina, Guillian, Agathe, Karim, Noah, Camille,

Louis, Norchan, Maxime, Kamilya, Tiphaine, Zakary, Shaïma, Alaeddine, Milo, Sefa, Alicia, Lamia, Serina.

 

posté le 15 mai 2016

Dessiner avec un artiste... et ses parents : l'illustrateur Régis Lejonc invite à la métamorphose

Un soir, au CDI du collège Europa, avait lieu une Première... Une rencontre et un atelier de pratique artistique, entre parents, enfants et enseignants avec un auteur illustrateur, Régis Lejonc, dont l'album La promesse de l'ogre (Pastel 2015 avec Rascal) fait partie de la sélection littéraire Pas Sage des CM-6° de Montélimar et de son agglomération.

  

Après un échange autour de son œuvre et des lectures qu'en ont faites les élèves en classe (Maeva & Aymen à la voix), Régis lejonc a invité les parents et leurs enfants à se prêter au jeu des transformations, l'artiste dessinant au fur et à mesure, sous les regards admiratifs, les figures des métamorphoses choisies par chacun-e, se reliant les unes aux autres, afin de former une grande image narrative.

Puis il nous a initiés avec simplicité à la technique du pastel sec pour créer des images lumineuses et surprenantes que chacun-e a pu emporter chez soi après un buffet-repas partagé.

 

L'appréhension avait laissé toute la place à la curiosité et à l'expérimentation et enfin à la joie du partage. Un pur moment de plaisir, où chacun a sa place, aux côtés de l'élève, de l'enfant qui grandit.

Les P'tits Reporters du collège étaient là, accompagnés de Loïc et de Nadège (Radio M), pour "prendre du son" et interviewer Régis Lejonc comme les participants, en perspective de réaliser une émission des P'tits Bonheurs sur radio M.

Cette rencontre-atelier parents-enfants au collège Europa a pu être réalisée grâce aux Cafés Littéraires de Montélimar dans le cadre du projet de territoire et de la politique de la ville.

Paroles d'élèves après la rencontre :

" Il nous a appris des techniques pour dessiner avec des pastels pour faire l’ombre et estomper, réussir une image même si on ne sait pas dessiner."

"Il a dessiné une hirondelle puis des montagnes et des plaines et des forêts et la proportionnalité, et tout et tout, ça apparaissait sous nos yeux, facile, comme ça !"

"J'ai aimé l’activité parent enfant où on devait dessiner ce à quoi on pensait, ce que l’on aimait, car on pouvait modifier notre dessin en caressant la feuille, il n’était pas figé, il était un peu flou, en évolution. On était ensemble. C'était calme et bien."

"A la fin, il a pris du temps avec nous. Il nous a expliqué ce qu'on n'avait pas vu dans les images du livre Les Indiens." 

"Il nous a dessiné ce qu’on voulait." "C’était magique ! Fantastique !"

Paroles de parents après la rencontre :

"On n'a pas tant l'habitude de se poser comme ça, pour faire des choses ensemble. C'était bien de pouvoir faire ça. On était bien."

"On court partout, on n'a pas le temps, et là, du coup, on se retrouve au calme, tranquille. On pensait pas pouvoir le faire. ça fait un peu peur de dessiner, quand même. Mais, là, c'était simple, agréable."

"On était venus pour notre fille et puis finalement, on l'a aussi fait pour nous !"

"Le texte que les enfants ont lu au début, ça m'a mis les larmes aux yeux tellement c'était beau, émouvant."

Les ateliers de création parents-enfants avec un artiste

une collaboration avec les Cafés LIttéraires de Montélimar dans le cadre du Contrat de ville

Une île hors du temps pour se relier, dans un lieu de culture et de lecture, ouvert et accueillant aux familles, le CDI du Collège Europa.

posté le 28 mai 2017

Un atelier parents-enfants au collège, avec l'illustratrice Joanna Concejo

Un reportage des P'tits Reporters d'Europa, Dorine, Héléna, Mathilde & Paul à écouter sur radio M ou ci-dessous :

L'accueil

D'origine polonaise, Joanna Concejo nous fait voyager dans son pays natal à travers ses dessins. Les paysages de son enfance décorent les pages tandis que les couvertures de ses livres sont habillées de décors qui rappellent les broderies traditionnelles.

Le 19 mai 2017, une rencontre parents-enfants s'est déroulée avec l'illustratrice Joanna Concejo, au CDI du collège Europa de Montélimar, en dehors du temps scolaire, avec les élèves de la classe de 6°1 et leurs familles, accompagnés des professeures Lydia Devèze & Cécile Moulain.

Les premiers élèves arrivent avec leurs parents au C.D.I.. Sur une table centrale, trône un album de l'illustratrice, entouré de plusieurs dessins réalisés par les élèves. L’excitation des enfants se fait entendre et l'appréhension des parents aussi. Les enfants discutent, lisent, montrent leur travail effectué en classe. Une mère remplie de fierté prend en photo les travaux de son fils. Les parents prennent leurs repères dans ce lieu où ils n'ont que rarement accès, feuillettent les albums de l'illustratrice ou aide à préparer un buffet de douceurs. Des odeurs de gâteaux, de quiches et de pizzas apportées par les familles embaument le C.D.I..

Joana Concejo taille des crayons qui serviront probablement pour l'atelier, tout en observant les joyeux visages qui commencent à peupler le CDI.

La professeure appelle son groupe d'élèves de 6eme pour une dernière répétition à voix haute. Puis chacun s’installe autour des tables. Tout le monde se tait pour laisser place à la lecture

Cette fois, il faut se lancer !

« Elle est douce dans ses dessins, comme si elle dessinait doucement.

Est-ce que c’est son émotion qu’elle a quand elle dessine que nous ressentons aussi quand on regarde l’image ? »

Joanna Concejo, touchée, écoute les paroles des élèves. Elle les remercie d'avoir perçu ce qu'elle seule ressent en illustrant ses livres.

Joanna Concejo nous propose une revisite du petit chaperon rouge. Elle tient à préciser que le petit chaperon rouge est une histoire qu'elle aime particulièrement car c'est sa grand-mère qui la lui racontait autrefois. En même temps, elle a toujours trouvé que l’héroïne était une fille un peu naïve « Comment peut-on ne pas arriver à faire une chose aussi simple ? » avoue - telle. Elle a fini par accepter sa naïveté, sans laquelle finalement il n’y aurait jamais eu d’histoire. Et a choisi d’illustrer une version proche des frères Grimm qui se termine de manière plus heureuse que celle de Perrault.

L’atelier

L’illustratrice invite alors les participants à un atelier en duo, un duo enfant-parent ! Les binômes se rapprochent, fils-père, mère-fille, fille-père, père-fils, Elle donne à chaque groupe deux feuilles. Sur chacune des feuilles figurent : les prémices d’un dessin, et le bout d’une ligne, d’un fil à moins que ce ne soit une ficelle, une route, un chemin, un lien, un raccord, une connexion… ?. C'est aux parents et aux enfants d'imaginer la suite de ces 2 dessins. On devine l’oreille du loup et le bras du petit chaperon rouge … qui tiennent chacun un bout de ficelle, L’imaginaire prend le pas sur le réalisme… Certains y voient des sapins d'autre des maisons, des visages, des paysages, on s’interroge sur le choix des couleurs, les idées fusent et  Johanna Concejo les conseille. Les artistes du moment prolongent leurs lignes au crayon fin  pour que leurs dessins ne fassent plus qu'un. Et autour de ce fil se tisse  une histoire… 

Au fur et à mesure des échanges, une bulle de créativité se forme puis se renforce autour du binôme une complicité s'installe, c’est le fil, le lien, comme sur le dessin qu’ils sont en train d’imaginer et de réaliser…

 

Durant cette soirée les parents sont retournés en enfance laissant libre cours à leur imagination. Ils sont redevenus des élèves ce qui n'est pas déplaisant pour certains. Tandis que les enfants ont pu partager ce moment d’échange et de création commune avec leurs parents le temps d'une soirée. L’atmosphère est conviviale, détendue et joyeuse.

Et au final, ce n'est pas le résultat qui compte, c'est ce moment de partage qui restera dans les mémoires.

L'atelier se termine. Il est temps d'aller se restaurer. Les parents, les enfants, les enseignants, l’illustratrice et les journalistes se dirigent vers la table généreusement garnie de victuailles. Certains font le service tandis que d'autres discutent joyeusement. Quelques compliments pour les cookies maisons. La soirée touche à sa fin et le CDI se dépeuple ; il ne reste bientôt plus que quelques noyaux de cerises et des gâteaux émiettés. ET un sentiment heureux qui plane au-dessus du CDI du collège Europa rempli de l'empreinte encore fraiche de ce moment partagé entre culture, littérature, créativité et légèreté ; un sentiment puissant, de lâcher prise et de gourmandise.

Dorine, Héléna, Mathilde & Paul, P'tits reporters du Collège Europa

Une chronique Radio réalisée avec Nadège Peschmann de Radio M, au cours d'un atelier d'écriture radiophonique 

une collaboration avec les Cafés Littéraires dans le cadre du contrat de ville

 

 

Lire les albums de Joanna Concejo, on n'a jamais fini de les comprendre ...

Pour préparer la rencontre avec l'auteure illustratrice Joanna Concejo, nous avons lu au CDI ses albums Entrez !, Les cygnes sauvages, Le petit chaperon rouge, et aussi Fumée, un livre pour les plus grands sur un sujet difficile. Et déplié l'étonnant Un Prince à la pâtisserie.

On a remarqué :

« Elle utilise le crayon gris et les crayons de couleurs. Elle aime le végétal, la botanique, les plantes. Elle est très précise dans ses dessins. Elle pense aux tous petits détails. Aux choses qu’on ne voit pas toujours. On a l’impression qu’elle est un peu réservée, parce que ses couleurs sont pâles, discrètes, les choses sont petites, comme des miniatures. Comme si elle se cachait un peu. Elle laisse parfois dans l’image les traces de crayons, la palette de couleurs pour faire le dessin. Alors ça nous rappelle que c’est quelqu’un qui l’a fait, l’artiste. Parce que c’est tellement bien fait, ses fleurs, c’est comme une illusion.

Dans certains livres, il y a plus de crayon gris que de couleurs. Ça donne une impression sombre et dure  qui va avec l'histoire comme dans Fumée.

Elle est douce dans ses dessins, comme si elle dessinait doucement.

Quelquefois, on peut penser que c’est en 3D (Oh les nuages dans les cygnes sauvages !). Elle est très ouverte d’esprit parce que bien que certains albums soient tristes (Fumée), ils sont souvent colorés et vifs, engageant (Entrez!). Elle a de l’imagination.

Elle est sensible. Chaque illustration nous met dans une émotion différente. Est-ce que c’est son émotion qu’elle a quand elle dessine que nous ressentons aussi quand on regarde l’image ? Elle choisit bien ses couleurs parce qu’elle nous fait ressentir le sentiment de l’illustration (l’image avec les oiseaux bleus dans les cygnes sauvages).

Bien que ses images soient un peu comme anciennes, elle parle aussi de l’actualité. Avec Entrez ! nous, aujourd’hui, on pense aussi à l’accueil des réfugiés.

On voit bien que les sujets qu’elle traite, elle les interprète à sa façon. Elle raconte une autre histoire avec l’image différente du texte. Comme si tout ce qu’elle voit, elle le garde en elle et elle le représente à sa façon. Elle choisit les bonnes images pour le bon texte. Elles ne sont pas décalées. Mais elles nous font voir des choses que le texte ne dit pas forcément. Elle raconte une autre histoire volontairement.

Elle exprime aussi une morale avec ses dessins. Ça laisse de la place pour se raconter plein d’autres choses, elle nous invite à imaginer, c’est comme dans Entrez ! On nous invite à entrer dans le livre. Elle interprète des parties du texte pour les représenter dans ses illustrations mais on n’a jamais fini de le comprendre, alors. »

Les élèves de classes de 6°1 de Madame Devèze,

Rayan, Adem, Chérine, Thomas, Chris-Olivier, Marina, Guillian, Agathe, Karim, Noah, Camille,

Louis, Norchan, Maxime, Kamilya, Tiphaine, Zakary, Shaïma, Alaeddine, Milo, Sefa, Alicia, Lamia, Serina.

 

posté le 15 mai 2016

Dessiner avec un artiste... et ses parents : l'illustrateur Régis Lejonc invite à la métamorphose

Un soir, au CDI du collège Europa, avait lieu une Première... Une rencontre et un atelier de pratique artistique, entre parents, enfants et enseignants avec un auteur illustrateur, Régis Lejonc, dont l'album La promesse de l'ogre (Pastel 2015 avec Rascal) fait partie de la sélection littéraire Pas Sage des CM-6° de Montélimar et de son agglomération.

  

Après un échange autour de son œuvre et des lectures qu'en ont faites les élèves en classe (Maeva & Aymen à la voix), Régis lejonc a invité les parents et leurs enfants à se prêter au jeu des transformations, l'artiste dessinant au fur et à mesure, sous les regards admiratifs, les figures des métamorphoses choisies par chacun-e, se reliant les unes aux autres, afin de former une grande image narrative.

Puis il nous a initiés avec simplicité à la technique du pastel sec pour créer des images lumineuses et surprenantes que chacun-e a pu emporter chez soi après un buffet-repas partagé.

 

L'appréhension avait laissé toute la place à la curiosité et à l'expérimentation et enfin à la joie du partage. Un pur moment de plaisir, où chacun a sa place, aux côtés de l'élève, de l'enfant qui grandit.

Les P'tits Reporters du collège étaient là, accompagnés de Loïc et de Nadège (Radio M), pour "prendre du son" et interviewer Régis Lejonc comme les participants, en perspective de réaliser une émission des P'tits Bonheurs sur radio M.

Cette rencontre-atelier parents-enfants au collège Europa a pu être réalisée grâce aux Cafés Littéraires de Montélimar dans le cadre du projet de territoire et de la politique de la ville.

Paroles d'élèves après la rencontre :

" Il nous a appris des techniques pour dessiner avec des pastels pour faire l’ombre et estomper, réussir une image même si on ne sait pas dessiner."

"Il a dessiné une hirondelle puis des montagnes et des plaines et des forêts et la proportionnalité, et tout et tout, ça apparaissait sous nos yeux, facile, comme ça !"

"J'ai aimé l’activité parent enfant où on devait dessiner ce à quoi on pensait, ce que l’on aimait, car on pouvait modifier notre dessin en caressant la feuille, il n’était pas figé, il était un peu flou, en évolution. On était ensemble. C'était calme et bien."

"A la fin, il a pris du temps avec nous. Il nous a expliqué ce qu'on n'avait pas vu dans les images du livre Les Indiens." 

"Il nous a dessiné ce qu’on voulait." "C’était magique ! Fantastique !"

Paroles de parents après la rencontre :

"On n'a pas tant l'habitude de se poser comme ça, pour faire des choses ensemble. C'était bien de pouvoir faire ça. On était bien."

"On court partout, on n'a pas le temps, et là, du coup, on se retrouve au calme, tranquille. On pensait pas pouvoir le faire. ça fait un peu peur de dessiner, quand même. Mais, là, c'était simple, agréable."

"On était venus pour notre fille et puis finalement, on l'a aussi fait pour nous !"

"Le texte que les enfants ont lu au début, ça m'a mis les larmes aux yeux tellement c'était beau, émouvant."

Fermer Fermer

Mots-clés associés

Date de création : 01/02/2016 @ 00:00
Dernière modification : 26/06/2017 @ 15:26
Catégorie : Matières - CDI-Les années d'avant-Ateliers Parents-enfants
Page lue 1481 fois

Activités
Orientation et aides scolaires
Voyages scolaires
Réservé
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
C
1
N
2
T
3
4
4
Y
5
Y
6
B
7
x
8
Recopiez les 5 caractères du code ci-dessus (en respectant majuscules/minuscules) selon les positions indiquées ci-dessous :
8-6-3-2-7


  130967 visiteurs
  18 visiteurs en ligne

  Nombre de membres 31 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
site de l'académie
logo_acad_bleu.png
26_drome.png
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
C
1
N
2
T
3
4
4
Y
5
Y
6
B
7
x
8
Recopiez les 5 caractères du code ci-dessus (en respectant majuscules/minuscules) selon les positions indiquées ci-dessous :
8-6-3-2-7
15 Abonnés
Contacts et Mentions légales
le logo du collège a été réalisé à partir d'une idée de Quentin ROUX