Texte à méditer :  Les escaliers montent ou descendent selon le sens où on les prend.  Jean Ferrat
Vous êtes ici :  Accueil
 
Recherche
Quelques liens

pour accéder aux différents services, cliquer sur l'image correspondante

appel, notes, cahiers de texte
logo-dcol.png webmail académique
sacoche esidoc.png
Administration
 ↑  
Matières
Bienvenue sur le site du Collège Europa de Montelimar

Bonjour et bienvenue au collège EUROPA de MONTELIMAR.
 

Pour signaler une absence, merci d'appeler

le bureau de la vie scolairenumero-telephone.png

 

Les 6 dernières nouvelles

Transport Montélimar Agglo - par viescol le 29/04/2016 @ 00:00

A PARTIR DE LUNDI 02 MAI 2016,

LE BUS DE 16h40  DESSERVANT LE MEYROL PARTIRA DU PARKING DU GYMNASE.


SORTIE 6ème ALBA LA ROMAINE - par histgeo le 28/04/2016 @ 00:00

SORTIE ALBA LA ROMAINE

LUNDI 25/04/2016

 

AVEC LE JEU DE PISTE, on a découvert

- 22 boutiques de luxe (draps, tissus, bijoux...) et une boucherie prolongeaient le forum qui est la place où on discute.

- les riches Romains portaient une toge (grâce au Rébus) qui mesurait 9m.

- on ne rentrait pas dans une boutique comme aujourd’hui, c’était un comptoir.

- ils utilisaient des charrettes tractées par des chevaux des ânes ou des bœufs,

- le calcul métrique employé par les Romains qui reposait sur le pouce, la coudée et le pied !

AVEC LE MUSEE, on a découvert

- La reconstitution en 3D des bâtiments qui nous a permis de mieux comprendre à quoi ressemblait la ville romaine.

- la variété des objets qu’ils possédaient déjà comme leur vaisselle, leurs pièces de monnaie mais aussi leurs peignes qui étaient plus grand que les notre et dans d’autres matières.

- les magnifiques mosaïques qui ornaient les demeures ou les lieux sacrés.

 

AVEC L’ATELIER, on a découvert

- Les aliments que les Romains consommaient (figues, sangliers, courgettes, épices…) ainsi que ceux qu’ils ne consommaient pas encore comme les pommes de terre les tomates qui viennent d’Amérique, ou encore la menthe, le thé et les pâtes venus de Chine.

- Avant le sucre n’existait pas on utilisait des épices et du miel,

- Les fourchettes n’existaient pas .On mange couché dans les banquets quand on est riche et on jette les os et autres déchets par terre.

- Les recettes : pour la boisson on prend 200ml de jus de pomme, 200 ml jus de raisin, 2 grains de poivre et 2 clous de girofle, une cuillère à soupe de miel,

- Ils mangeaient des langues de flamands roses, des choses qui pourraient nous surprendre. Ils mangeaient déjà des huîtres et savaient les transporter à 200km

- Ils mangeaient de la glace en hiver mais ne connaissaient pas le chocolat, elles étaient aux fruits,

-Ils buvaient du vin et avaient des tonneaux, il y de nombreuses vignes autour du site.

- Ils pouvaient se faire des sandwich mais sans tomate ! Ils avaient du pain de la salade de la viande et du fromage,

- Thermopolium est l’ancêtre des fast food ! Les pauvres achetés une écuelle car ils ne pouvaient faire de feu chez eux car ils risquaient les incendies dans les Insula.

 

On a appris en s’amusant. On a aimé le jeu de piste car nous étions en groupe, cela faisait penser à une enquête policière. On a appris à s’écouter et à se partager le travail, à s’entraider. On a moins aimé car s’est difficile de s’attendre et de s’entendre et qu’il faisait froid.

On a aimé le musée pour se projeter dans l’époque de la civilisation gallo-romaine. On s’interroge encore sur la découverte de tous ces objets et le métier d’archéologue. Mais on peut mieux imaginer leur vie quotidienne avec l’atelier.

Merci à Sophie et Laurine, merci à toutes les médiatrices !

 

Plaisir, surprise, gout, intriguant, magnifique, sont autant de mots venus à l’esprit au cours de cette journée, que toute la classe a apprécié.

                                                                                                                                                                                                                             Pour le collège EUROPA, les 6ème5 de Mme LANTHEAUME.

... / ... Lire la suite


Voyage en Italie - par viescol le 26/04/2016 @ 00:00

Séjour en ITALIE

Le voyage s'est bien passé. Tout va bien.


Réunion info pour futurs élèves de 2nde au L.A.B. - par viescol le 08/04/2016 @ 00:00

MARDI 10 MAI 2016 à 18h

AU LYCEE ALAIN BORNE

REUNION D'INFORMATION SUR LA SCOLARITE AU

L.A.B. DESTINEE A TOUS LES PARENTS D'ELEVES DE 3ème.


Rencontres et visites autour de la Résistance - par histgeo le 01/04/2016 @ 00:00

Compte-rendu de visites et rencontres autour du thème de la Résistance pendant la Seconde Guerre mondiale

 

Le 4 février nous avons tout d'abord eu la visite de M. Penelon, un témoin de la Seconde Guerre mondiale, presque toutes les classes de 3e l'ont rencontré.

Un grand merci à vous M. Penelon ! Quelques retours d'élèves sont éloquents :

 

 

Ce que nous avons appris et retenu :

- M. Penelon a vécu la guerre lorsqu'il avait 10 ans environ. Il vivait à Romans avec son père.

- Le début de la guerre était appelé "La drôle de Guerre", car les soldats français attendaient l'ennemi, sans le voir venir. Ils ont été pris par surprise au Nord-Est de la France.

- Il a vécu la faim, à cause d'une ration de nourriture peu suffisante, la peur, à cause des soldats allemands, de la Guerre. En effet, les Français mourraient de faim et se procurer des soins et de la nourriture était difficile. Même les enfants en pâtissaient et la France était vraiment dépendante des Allemands.

- Pour être au courant des informations, ils devaient écouter la radio anglaise sans se faire repérer, car c'était interdit.

- des Français ont mené à Romans des manifestations contre l'occupant nazi.

- Le fils d'une de ses voisines a été envoyé dans un camp de concentration allemand, et il en est rentré "sain et sauf".

- Lorsque les Allemands sont arrivés à Romans, - ce dont M.Penelon a eu le plus peur, - les habitants se sont réfugiés dans les caves et ont fuit la ville à la première occasion.

 

- J'ai compris que la France a été divisée en deux avec le régime de Vichy, au sud, et la France occupée avec le régime totalitaire nazi, au nord. La carte qu'il nous a montrée m'a permis de mieux comprendre comment la France était organisée à l'époque, qu'il y avait eu deux parties bien distinctes.

- les Nazis utilisaient des affiches de propagande pour convaincre les Français de rejoindre leur cause. Il y avait aussi des affiches pour que les Français donnent leurs biens, leur argent pour la guerre.

- des groupes de résistants français attaquaient les collabos et les Allemands, et parfois des Allemands haut-placés. Un groupe composé d'une dizaine d'hommes, tous de nationalités différentes ont été exécutés pour avoir tué des Allemands haut-placés.

J'ai compris que « l'affiche rouge » était une affiche de propagande où le « complot arménien et étranger » avait été dénoncé comme tuerie, massacre, terrorisme.

- Il y eut aussi des milliers de déportés du travail qui ont été transférés vers l'Allemagne.

C'est l'Allemagne nazie qui avait ordonné au gouvernement de Vichy la mise en place du STO (Service du travail obligatoire) pour compenser le manque de main d'œuvre dû à l'envoi des soldats allemands sur le front russe.

- Il ne faut pas oublier qu'il y a eu beaucoup de tirailleurs Algériens, Marocains, Sénégalais, Malgaches, Tunisiens, Somaliens etc. qui eux aussi se sont battus au coté de la France durant la Seconde Guerre mondiale.

 

- Ce que j'ai retenu est que la guerre était très dure et horrible tout le monde en souffrait mais ne le montrait pas forcément.

 

Ce qui nous a le plus marqué :

- M. Penelon nous a raconté ce qu'il a enduré en tant qu'enfant de 10 ans, la peur qu'il a ressentie.

- J'ai été touchée par la force des Français, malgré tous ces malheurs, leur rage de vouloir survivre et tout ce qu'ils ont enduré, cet héritage qu'ils nous laissent.

- Ce qui m'a marqué est qu'il se rappelle de tellement de choses, ça a dû le marquer à vie et qu'il ne veuille pas qu'on oublie cette guerre mondiale.

- Ce qui m'a le plus marqué, c'était les affiches de propagandes que les Nazis utilisaient pour que les jeunes français aillent travailler en Allemagne.

- le fait que les Allemands avaient autant d'autorité sur les Français.

- Je trouve que les Allemands étaient acharnés et ils savaient ce qu'ils voulaient.

- J'ai trouvé que le système de langage codé avec la radio, les journaux… était très bien mis au point, et que celui où celle qui les a inventés, était déterminé à ne pas perdre cette guerre.

 

Ce que nous avons apprécié :

- le fait qu'il nous ait donné la parole,

- qu'il nous raconte ses ressentis lors de la guerre, son point de vue personnel de la Seconde Guerre mondiale et ce qu'il a vécu.

- le fait que M. Penelon nous ait confié des histoires, des anecdotes, que ce soit sur le général Pétain qui avait promis que la France serait plus forte que les Allemands et qui en fin de compte s'est rallié à Hitler, ou sur les petits poèmes satiriques qui circulaient en France contre le nazisme.

- J'ai aimé le fait qu'il racontait que c'était la misère avec des exemples très simples comme le poids exact de ce qu'il mangeait. Et aussi les documents qu'il a montré, qui prouvaient ce qu'il disait et rendaient les choses plus réelles.

- J'ai vraiment apprécié le témoignage en lui-même de cet homme, tous les détails qu'il donnait, toutes ces petites histoires qu'il racontait, rien ne m'a déplu, et je suis ressortie en en sachant plus sur cette guerre d'anéantissement.

 

J'ai trouvé cette rencontre très enrichissante car, pendant son intervention, il a abordé des sujets comme l'affiche rouge ou encore les manifestations locales qui ne sont pas dans le programme, ce qui nous a permis d'en savoir plus sur la vie quotidienne pendant la Seconde Guerre mondiale.

Il nous a aussi montré plein d'affiches de propagande que je trouvais très intéressantes. De plus, avec la façon dont il a raconté, j'ai trouvé que l'on pouvait facilement s'imaginer la vie d'un adolescent pendant cette période difficile.

 

 

En parallèle à cette rencontre, toutes les classes de 3e ont pu visiter le musée de la Résistance du Teil le 29 février, le 1er mars ou le 11 mars, voici quelques bribes de leur ressenti :

 

Nous étions divisés en deux groupes :

- le 1er groupe a fait un atelier sur les moyens de communication, les médias et systèmes de propagande pendant la SGM en France. La guide du musée a remis la chronologie en place, puis certains ont lu des tracts ou journaux. Enfin on a travaillé par groupe sur des affiches de propagande, qu’on devait décrire, expliquer, analyser et présenter aux autres. Les médias (radio, affiche, journaux, tracts) sont censurés.

Exemple d'affiche de propagande avec le slogan « Les assassins reviennent sur les lieux de leur crime », faite par Vichy pour condamner le bombardement de Rouen par les Anglais avec la figure symbolique de Jeanne d'Arc.

- le 2e groupe a visité l’exposition permanente du musée et a dû répondre à un questionnaire sur les panneaux.

Le traitement des prisonniers était très dur.

Nous avons appris que la France n’a pas toujours fait partie des alliés.

Il y a eu des parachutages pour les résistants.

Nous avons vu ce qu’était la relève et le STO.

Il fallait des tickets pour circuler et pour acheter (rationnement).

La délation c'est dénoncer quelqu’un. Nous avons vu des lettres de délation.

Il y avait beaucoup d’objets (brancard, vélo, mur reconstitué avec affiche, objets des déportés des camps, armes, drapeaux, maquette de la libération d'une route, parachute)... et des photos.

 

Puis nous avons interverti les groupes.

 

Pour l'équipe d'histoire-géographie, Mme DIJKMAN

... / ... Lire la suite


colis de fournitures - par webmestre le 31/03/2016 @ 18:35
Les élèves de 6ème, 5ème et 4ème ont reçu l'information et le bon de commande pour le colis de fournitures. Pour toute information complémentaire n'hésitez pas à contacter Clare DEFRATES au 06.87.60.74.91


Nouveautés du site
(depuis 3 jours)
Articles
04/05/2016 : - alba la romaine
Nouvelles
Activités
Orientation et aides scolaires
Voyages scolaires
Réservé
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
b
1
h
2
a
3
e
4
Y
5
3
6
M
7
f
8
Recopiez les 5 caractères du code ci-dessus (en respectant majuscules/minuscules) selon les positions indiquées ci-dessous :
8-7-4-1-1


  105711 visiteurs
  2 visiteurs en ligne

  Nombre de membres 16 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
site de l'académie
logo_acad_bleu.png
26_drome.png
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
b
1
h
2
a
3
e
4
Y
5
3
6
M
7
f
8
Recopiez les 5 caractères du code ci-dessus (en respectant majuscules/minuscules) selon les positions indiquées ci-dessous :
8-7-4-1-1
13 Abonnés
Contacts et Mentions légales
le logo du collège a été réalisé à partir d'une idée de Quentin ROUX