Texte à méditer :   La caricature sert un peu à venger des gens qui eux ne peuvent pas s’exprimer.   TIGNOUS
Vous êtes ici :  Accueil
  
Quelques liens

pour accéder aux différents services, cliquer sur l'image correspondante

Cahiers de texte consultation des notes
logo-dcol.png webmail académique
sconet.gif sacoche
esidoc.png
Administration
 ↑  
Matières
 ↑  
Bienvenue sur le site du Collège Europa de Montelimar

Bonjour et bienvenue au collège EUROPA de MONTELIMAR.
Ce collège, classé en R.R.S. (Réseau de Réussite Scolaire) bénéficie de conditions privilégiées pour l'éducation.

Pour signaler une absence, merci d'appeler

le bureau de la vie scolairenumero-telephone.png

Envoyer un courriel au collège

Vous pouvez aussi envoyer un courriel au webmaster pour indiquer vos recherches, nous ferons notre possible pour vous éclairer.

Nous attirons votre attention sur le fait que certains médias ( sons, vidéos, ...) font appel à la technologie flash. Comme certains matériels informatiques (certaines tablettes, en particulier) sont incompatibles avec cette technologie, il est possible que vous soyez privé de la joie de les découvrir si vous utilisez ces appareils. En attendant que nous résolvions ce problème, il vous faut donc utiliser un appareil compatible flash.


Les 4 dernières nouvelles

RAPPEL CONSIGNES BREVET BLANC - par viescol le 02/03/2015 @ 00:00

BREVET BLANC DES MARDI 03 ET MERCREDI 04 MARS 2015

 

 

LES ELEVES DE 3° SONT PRIES DE SE PRESENTER 10MINUTES AVANT LE DEBUT DES EPREUVES :

  • à 8h50 MARDI 03/03 - FIN DES EPREUVES LE MATIN 11h et à 13h30 L'APRES-MIDI - FIN DES EPREUVES 15h40
  • à 7h50 MERCREDI 04/03 - FIN DES EPREUVES 12h

 

RAPPEL : MARDI 03 MARS , POUR LES 3°, PAS DE COURS DE 8 à 9h, NI DE 15h45 à 16h40

 


mots d'élèves - par histgeo le 26/02/2015 @ 00:00

CONFERENCE AU COLLEGE 

DEVOIR DE MEMOIRE: LA FRANCE ET LA SECONDE GUERRE MONDIALE

,Instituteur à la retraite, il est venu nous faire partager son témoignage et sa mémoire vivante de la Seconde Guerre Mondiale en France.

Les premiers mots qui sont venus à la bouche des élèves sont "MERCI Mr PENELON"

-c’était très bien de s'être déplacé

-Une bonne explication claire , avec un vocabulaire compréhensible pour tous ( anecdote : trop « frais »).

-Une bonne gestuelle qui permettait de nous plonger avec lui dans le passé.

-On a été touché de son émotion en parlant de son père et heureux qu'il la partage.

-Le temps nous a paru trop court , on aurait aimé lui poser d'autres questions , on aurait aimé le voir plus danser et chanter!

-Il était captivant, attirant, fascinant et souriant.

-Il ne lisait pas, les documents qu'il nous a apporté était bien choisi puisqu'ils nous ont parlé.

-Il nous a transmis la peur et les sentiments qu’il a pu ressentir (la peur , la faim , le froid ,l'angoisse etc...)

-Il se rappelait très bien des chants et des poèmes.
 

ON A BEAUCOUP APPRIS:

-On a retenu qu’il a eu des moments joyeux et d’autres beaucoup plus difficiles.                                                      

-On a découvert « les poèmes contrebande ».

-On a compris qu'il a résisté à sa façon et surtout qu'il n'aimait ni Hitler ni Pétain.

-Certains ont appris que Pétain était le chef de la France.

-On comprenait le côté militaire de l'éducation dans l'Etat français.

-Il existait les « jeunesses Hitlériennes » à la française  (10-14 ans).

-Il existait le Travail Obligatoire en Allemagne à partir de 20 ans.

-On a compris que les programmes scolaires servaient pour manipuler pour embrigader.

-On a compris que des choix étaient faits dans les programmes ou les sciences, les matières qui font réfléchir sont supprimées pour ne pas développer leur intelligence.

 

-On a appris l’existence des faux-papiers qui permettaient de sauver des vies.

-On a appris que l'argent n'avait pas de valeur pendant la guerre (c'était le troc) du beurre et du savon.

-Il nous a fait partager les moments de fêtes et de joie à la Libération presque comme si on y était.

-Il nous a expliqué la place des femmes qui ont joué un grand rôle dans la lutte contre l'occupant (distribution de tract et des armes).

-Il nous a parlé de la manifestation en 1943 sur les quais de la gare à Romans où il est allé pour voir, par curiosité alors qu'il pouvait se faire tuer.

-On a compris ce qu’étaient les sabotages.

-L'affiche rouge : c'était de la propagande , c'était des photos de prisonniers juifs & étrangers (hongrois , polonais , russes , italiens, espagnols et arméniens ) qui avaient été torturés pour faire peur à la population. Ils avaient réussi à tuer un général.

-Sa famille était partagée: il y avait ceux qui pensaient que Pétain était un sauveur , ceux qui préféraient écouter De Gaulle à la Radio BBC.

-Les ouvriers qu'avaient fait la grève à Lille et les morts pour la répression.

-Les réfugiés lorrains qui avaient fuit l’Alsace Lorraine devenu allemande (français interdit ) et le département du Nord où on n’avait pas le droit d'y pénétrer ni d'en sortir (industrie,textile & charbon).

-On avait donc le pillage économique à la suite de l'armistice.

-Interdiction de la France avoir une armée alors que les soldats allemands sont dans les rues -Des enfants juifs étaient cachés, on leur changeait leur prénom.

 

Les 3e1 veulent aussi vous remercier :

Voir cet homme de 85 ans, parler, danser, pleurer, sourire, s'exprimer comme il le fait, passer du temps et de l'énergie pour nous illustrer la guerre avec ce qu'il a vu, vécu. C'est vraiment très émouvant. J'ai déjà assisté à des témoignages tels que celui-ci, je suis toujours autant marqué par ces témoignages, par la mémoire de la 2nde Guerre mondiale. Pendant de nombreuses années encore je m'en souviendrai. Merci. Thomas

Son élocution m'a fait vibrer il a su nous transmettre ses impressions, des frissons à chaque moment pénibles comme si nous y étions… Alexandre

 

Ce que nous avons retenu :

   Au moment de la 2ème Guerre mondiale Mr Penelon avait entre 10 et 15 ans. Il était au collège. Les juifs sont chassés de l'école. Il avait de la chance, car pendant ce temps d'autres étaient dans des champs pour y travailler. Il habitait à Romans. Son père n'a pas pu aller à la guerre car plus jeune il a été victime d'un grave accident.

   Il nous a appris qu'à ce moment là, la France était comme divisée en deux soit avec deux "capitales" Paris d'un coté, dans la moitié Nord occupée par les Allemands, et Vichy de l'autre, au sud avec le gouvernement de l’État français sous Pétain.

   Au début, dès que la guerre a été déclarée, il n'y avait pas de guerre (pas de combat) ça s'appelle la « drôle de guerre ». Il y a eu malheureusement 5 000 morts en 6 mois, 1 800 000 prisonniers.

Le 24 octobre 1940 il y a un entretien décisif pour la France entre Pétain et Hitler le pire ennemi. A Montoise est organisé le pillage économique.

La France verse 400 millions de francs aux Allemands, 100 000 prisonniers français partent travailler en Allemagne et aussi collaborer avec la police allemande.

   Les conditions de vie pendant la guerre étaient très difficiles.

Car les personnes travaillaient beaucoup pour l'Allemagne, par exemple il fabriquaient beaucoup de chaussures à Romans, et ces chaussures allaient toutes en Allemagne alors qu'eux se contentaient de semelles en bois.

La nourriture est réduite, un petit bout de viande par semaine, les enfants ont faim, ils n'ont que 50 kg de charbon pour l'hiver (ce qui est vraiment très peu pour se chauffer.)

Toutes les productions faites en France (chaussures, vêtements, nourritures, ...) vont en Allemagne (80%).

Tous les civils qui étaient pris avec des armes en main allaient en prison.

Ils ne pouvaient pas écouter la radio de Londres.

Les jeunes soldats allaient en prison à la place des anciens soldats pour les libérer.

Le 16 janvier 1943 c'est le S.T.O ( Service du Travail Obligatoire ) en Allemagne.

Il y a une manifestation le 9 mars 1943 à Romans contre l'STO.

   Pendant la guerre de 1941 à 1945 les soldats pouvaient envoyer des lettres mais quand ils parlaient de la guerre cela était censuré. Il y avait des lettres qui "favorisaient" l'Allemagne et Hitler mais qui avaient un message caché à l'intérieur comme par exemple si on coupait la lettre en deux !

   Je me souviens aussi qu'il n'avait pas le droit de danser, mais que les jeunes se réunissaient quand même dans la campagne pour danser la valse.

   Ce n'était pas seulement une guerre de front mais que même les civils, ceux qui ne combattaient pas, ont vécu des atrocités et que les résistants ont énormément aidé la France.

   La devise "Liberté Egalité Fraternité" a été remplacée par "Travail Famille Patrie".

Il y avait beaucoup de propagande venant de "l'État français" : des affiches avec des slogans comme "Agriculteurs donnez votre blé pour que vos enfants puissent manger", d'autres pour inciter les jeunes hommes à partir en Allemagne car les Allemands ont besoin de renouveler leur main d'œuvre ou encore inciter les gens à dénoncer les résistants).

Il y avait une grande affiche rouge (affiche de propagande) qui montrait les résistants d'un réseau qui ont été exécutés et un poème de Leo Ferré : LES LIBÉRATEURS.

   La résistance était avec le général De Gaule.

Les résistants faisaient de faux papiers, passaient le courrier, trafiquaient les lignes téléphoniques, détruisaient des ponts... Les gens ne se laissaient pas faire, ils se révoltaient.

Mais certains l'ont payé comme celui qui était abattu avec une pancarte dans le dos disant : « voilà ce qu'on fait aux traîtres !"

Son père lui cachait sûrement des choses mais c'était dans le cas où on pourrait le menacer, il ne pourrait alors rien dire. Il y avait des prospectus qui étaient distribués dans les boîtes aux lettres et les dames les distribuaient en les cachant sous le siège auto pour bébé ou bien dans un vélo par exemple.

 

Ce que j'ai aimé :

  • Je pense avoir tout aimé car ce n'était pas ennuyeux mais j'ai surtout aimé le fait que ça soit une personne qui a réellement vécu la guerre qui nous la raconte plutôt qu'un historien qui s'est fié à des témoignages qu'il a peut-être déformés contrairement à Mr Penelon qui nous racontait vraiment ce qu'il a vécu. J'ai aussi beaucoup aimé le fait qu'il y ait un diaporama car ça imageait ce qu'il disait. J'ai aussi aimé qu'il nous montre le texte à double message lorsqu'on le plie ou le déplie ou le fait qu'il réponde à nos questions. Lilia
  • J'ai beaucoup apprécié la rencontre avec M.PENELON car il ne nous a pas parlé comme les professeurs ni comme nos grands parents peuvent nous parler, il nous a apporté autre chose. Alisée
  • J'ai apprécié le fait qu'il nous racontait des anecdotes, que quand il racontait, il nous exprimait ses sentiments, il nous "intégrait" à son histoire, son vécu. Caroline
  • J'ai trouvé bien le fait qu'il parle quand même des jours heureux malgré la guerre. On peut comparer sa vie à la notre. Maëva
  • Ce qui m'a marqué c'est le courage de Mr PENELON parce qu'entre 10 et 15 ans pour faire face à la guerre, la famine et le travail faut être très fort mentalement autant que physiquement !!! Ce qui m'a plu aussi c'est sa façon de dire et décrire les événements qu'il a vécu avec une telle précision. Alexandre
  • J'ai aimée la façon dont il nous racontait les choses et qu'il nous dise la vérité. Yasmine
  • C'était très captivant et ensuite j'ai compris que ce monsieur était très attaché à ses valeurs et qui avait vraiment envie qu'elle continuent d'exister... J'ai beaucoup aimé le diaporama qui illustrait ses propos de cette façon c'était beaucoup plus clair. Dounia
  • J'ai trouvé passionnant cette intervention. Naël
  • Le moment qui m'a émue c'est le passage où il a parlé de son père, on voit que cette famille a énormément souffert et au cours de l'intervention on apprend qu'il a été orphelin très jeune. J'ai trouvé que c'était un peu long mais son récit était tellement intéressant que l'on ne voyait pas le temps passer. Aurélie
  • J'ai beaucoup apprécié la rencontre avec M. Penelon. Il racontait son histoire à lui. Il y avait beaucoup d'émotions ce qui nous donnait l'impression de revivre ce qu'il avait vécu. Il nous donnait le point de vue d'un enfant contrairement aux lettres que l'on a étudiées, aux témoignages à la télévision, à la radio ou dans les livres. Remerciez bien monsieur Penelon pour cet après midi pleine d'émotions. Mathilde

 

A bientôt et encore MERCI

Les élèves de 3ème du collège Europa

... / ... Lire la suite


FAMILLE BUSHATI - par anglais le 16/02/2015 @ 00:00


Si vous le souhaitez, vous pouvez vous joindre à la manifestation de soutien pour la famille de Elham BUSHATI, 6°3,

qui aura lieu ce samedi 21 février à 10 heures devant la mairie de Montélimar. ( Trois autres familles avec petits enfants sont dans le même cas! )

Plus nous serons nombreux, plus notre action sera efficace.

Cette famille se voit refuser le droit d'asile et devra quitter son foyer d'accueil à Montélimar.
 


AS EUROPA Tennis de table - par eps le 03/02/2015 @ 00:00

Félicitations à tous ces élèves pour leurs excellents résultats !!!




Activités
 ↑  
Orientation et aides scolaires
Voyages scolaires
Réservé
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Y
1
a
2
6
3
r
4
H
5
R
6
W
7
5
8
A
9
a
10
Recopiez les 4 caractères du code ci-dessus (en respectant majuscules/minuscules) selon les positions indiquées ci-dessous :
2-4-7-3


  3501 visiteurs
  2 visiteurs en ligne

  Nombre de membres 9 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
site de l'académie
logo_acad_bleu.png
26_drome.png

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Y
1
a
2
6
3
r
4
H
5
R
6
W
7
5
8
A
9
a
10
Recopiez les 4 caractères du code ci-dessus (en respectant majuscules/minuscules) selon les positions indiquées ci-dessous :
2-4-7-3
9 Abonnés
   
Contacts et Mentions légales
le logo du collège a été réalisé à partir d'une idée de Quentin ROUX