« 100 000 entrepreneurs » au collège

juin 7, 2017 dans 4ème, Citoyenneté, Français, Parcours avenir

Dans le cadre de leur Parcours avenir, et grâce à l’association « 100 000 entrepreneurs » qui ambitionne de transmettre l’esprit d’entreprendre aux 13-25 ans, les élèves de 4ème3, ont pu écouter le témoignage de Jean-Luc Apprieux durant deux heures, le mercredi 31 mai 2017.

M. Apprieux a su se montrer proche des élèves et son discours les a touchés. Il est revenu sur son parcours professionnel atypique. Après avoir arrêté le collège à l’âge de 14 ans, il s’est questionné sur son avenir à l’aide d’un conseiller d’orientation.

Passionné par le bois, il s’est finalement engagé dans un CAP menuiserie. À force de détermination, il a gravi tous les échelons dans la première entreprise qui l’a engagé, avant de créer sa propre entreprise de menuiserie. Quelques années plus tard, il a fondé le groupe Hold-JLA, une société de holding qui détient six autres sociétés, et qu’il co-dirige encore aujourd’hui.

Il a insisté auprès des élèves sur l’importance du travail et sur l’ambition : il faut travailler pour se donner les moyens de réussir. Il a aussi exprimé quelques regrets concernant l’abandon très tôt de ses études : même si cela n’a en rien freiné sa réussite, il regrette aujourd’hui de ne pas bien maîtriser l’anglais et de devoir s’y remettre sur le tard – des compétences indispensables pour ce passionné d’aviation, qui aimerait pouvoir voler à l’international.

Une rencontre inspirante, qui a beaucoup intéressé les élèves de 4e3 !

Quelques témoignages et réactions  d’élèves à la suite de la rencontre :

Mamadou : « J’ai appris qu’on n’ obtient pas tout en un claquement de doigt. »

Maëva : « J’ai appris que pour aller rencontrer un patron, il fallait être bien habillé et qu’il fallait présenter un CV sans faute pour être reçu. »

Nassrine : « J’ai aimé sa vie et sa façon de nous faire réfléchir. »

Mehmet : « J’ai appris qu’il ne fallait jamais lâcher l’affaire. Je retiendrai qu’il faut travailler, travailler, travailler ».

Mohamed : « J’ai aimé sa manière de parler, il était sympa et il a rigolé avec nous. Il a été très courageux, toute sa vie, surtout quand il a cherché son premier emploi. »

Nawfel : « Ce que je retiendrai, c’est qu’il ne faut jamais baisser les bras et tout le temps apprendre. »

Hakan : « J’ai aimé comment il a expliqué son aventure professionnelle du début jusqu’à aujourd’hui. Il m’a appris qu’il ne faut jamais lâcher quelque chose quand on a envie de le faire. »

Weroud : « M. Apprieux a une belle vie ; il la mérite : il a beaucoup travaillé ! ».

Ludivine : « J’ai aimé son interaction avec les élèves, sa façon d’expliquer, son engagement. J’ai appris qu’il ne faut pas abandonner, qu’on peut changer d’orientation sans problème et qu’il faut beaucoup travailler pour arriver à ses fins. »

Hatim :  « Je retiendrai que si on veut, on peut. »

Walid : « C’était une belle expérience ! »

Ryem : « J’ai appris que dans la vie il faut oser et que la seule manière de réussir, c’est de travailler ».

Murat : « Sa façon de parler m’a donné envie d’écouter. J’ai appris que même si on n’a pas le même parcours, à force de travailler, on peut obtenir le même résultat. »

Chantha : « Je retiendrai que pour atteindre son objectif, il faut beaucoup travailler. »

                                                         Mme Pellecuer, professeur de lettres

IMMERSION

janvier 3, 2017 dans 3ème, Enseignements

M. Ouerhani, professeur de lettres, a en charge cette année la liaison collège-lycée, avec pour objectif de préparer au mieux les élèves de 3ème à leur vie de futur lycéen.

Ainsi, le 30 novembre dernier, plusieurs collégiens de 3ème se sont portés volontaires pour partir en immersion dans une classe de seconde du lycée Mounier, le lycée de secteur : David, Demba, Hind, Farah, Sonia, Romaric, Zineddine… ils ont tous joué le jeu : endosser pendant quelques heures le rôle de l’élève de seconde. Leur mission : observer pour avoir un avant-goût de ce qui les attend l’année prochaine.

A leur retour, ils ont fait un compte rendu à leurs camarades. Tous ont noté la bonne ambiance de classe, en même temps qu’elle était studieuse ; la prise de notes systématique de la part des lycéens ( il faut se rendre à l’évidence : les professeurs de lycée n’écrivent plus au tableau, hélas ! ) ; « c’est vraiment dur ; les profs ne sont pas drôles et si tu ne travailles pas, on te laisse dans ton coin ! » lâche David. Demba note qu’il faut fournir chaque jour au minimum une heure de travail personnel à la maison, que la moyenne baisse automatiquement de 4 à 5 points par rapport à la classe de 3ème ; mais il a apprécié la liberté offerte au lycée ( plus d’heure de permanence ! ) ; Farah ajoute que les emplois du temps sont chargés et que les secondes bénéficient d’une heure d’accompagnement personnalisé par semaine.

Le compte rendu des 3ème infiltrés en classe de seconde a été édifiant et pourra peut-être servir de déclic à leurs pairs. Alors, la mise au travail, si ce n’est déjà fait, c’est maintenant !

                                                                       

Retour sur la DP3

juin 19, 2016 dans 3ème, Enseignements, Français, Sorties - Voyages

Les élèves de La Découverte professionnelle et leur professeur Mme Brunet, reviennent dans cet article, sur les temps forts qu’ils ont vécus cette année et qui ont servi à construire et éclairer le projet personnel d’orientation des collégiens.

Cette année de DP3 a été placée sous le signe de l’image, sous toutes ses formes : la photographie, la vidéo… en étroite collaboration avec Gaël Payan et les formateurs de La Maison de l’Image, qui ont guidé les élèves et leur ont donné les outils pour mener à bien l’exploration d’un milieu professionnel  attractif.


Un CV vidéo… un plus pour la recherche de stage

Mme Brunet décrit le processus de réalisation du CV vidéo :

« En collaboration avec La Maison de l’Image, les élèves de troisième de l’option DP3 ont pu réaliser un CV vidéo.
Dès la rentrée, ces élèves ont travaillé activement sur leur Curriculum-Vitae afin de pouvoir rechercher au plus vite un stage d’observation en entreprise.
Nous avions choisi de leur faire réaliser en plus un CV vidéo afin qu’ils puissent travailler sur les savoir-êtres et la posture à adopter en entreprise.
La réalisation d’un CV vidéo est pourtant différente : il faut formuler des phrases et donner le maximum d’informations sur son parcours, sa formation, ses centres d’intérêts ainsi que montrer sa motivation, et tout cela dans un temps imparti.
Il nous a fallu deux semaines de préparation, de répétition, et d’entraînement pour que tous les élèves parviennent à parler 3 minutes, sans trop bouger, devant une caméra. Ils ont aussi tous appris à utiliser la caméra, faire la mise au point et régler la prise de son.
Après plusieurs essais, par binôme ou trinôme, les élèves se sont rendus à La Maison de l’Image, pour enregistrer leur vidéo finale. Certains ont réalisé plusieurs courtes vidéos, d’autres y sont parvenus en une seule prise.
La semaine suivante, Gaël Payan, (formateur photographie et vidéo à La Maison de l’Image) est venu nous aider à faire les montages de ces CV. En deux fois deux heures, tous les élèves de cette option avaient en main leur CV. »


Visite de l’exposition « Sur les traces de Vivian Maier »

« Le 10 novembre 2015, nous, élèves de DP3, nous  nous sommes rendus à l’ancien Musée de Grenoble qui se situe Place de Verdun, pour visiter l’exposition « Sur les traces de Vivian Maier » et réaliser des interviews de professionnels des métiers de la culture, en partenariat avec La Maison de l’Image.
L’ancien musée de peinture est un bâtiment construit au 18ème siècle, comprenant deux ailes. L’une abrite « La plateforme », le centre d’informations sur les projets urbains. L’autre, qui contient l’ancienne bibliothèque monumentale, accueille dans ses murs des d’expositions temporaires organisées par la Direction des Affaires culturelles.
Dans la première salle de cette exposition, nous avons pu voir différentes œuvres de l’artiste (née le 1 février 1926 et morte le 21 avril 2009), des photographies, des autoportraits, pris en grande partie dans le Champsaur, région des Hautes-Alpes qu’elle affectionnait particulièrement. Nous avons également remarqué que celle-ci prenait ses photos d’une certaine manière, en utilisant les reflets des vitrines et des miroirs, afin d’obtenir un autoportrait morcelé.
Dans la seconde salle d’exposition, plusieurs photographes contemporains, à qui la Ville de Grenoble avait laissé une carte blanche, exposaient leurs autoportraits, inspirés du travail de Vivian Maier. »


La Belle Electrique

Le mardi 31 mai, les élèves terminaient l’année par une visite à la salle de musique amplifiée  La Belle Electrique, située dans le quartier Bouchayer-Viallet, proche de la place Saint Bruno.

Avant de s’y rendre, les collégiens ont réalisé une recherche d’informations sur l’histoire du bâtiment et  celle du quartier, ainsi que sur les missions de cette nouvelle salle de concert de Grenoble.

Les élèves racontent la visite :

« Avant d’arriver sur les lieux, Gaël Payan nous a prêté des appareils photo et des caméras pour nous permettre d’interviewer le personnel de La Belle Électrique.
Une fois arrivés, nous avons été accueillis par Marie, la responsable de l’action culturelle, qui nous a fait visiter par groupe la salle de concert. Nous avons pu voir la salle, les loges, les coulisses, le restaurant et nous avons pu prendre des photos et des vidéos tout au long de notre visite.
Pendant qu’un groupe visitait, l’autre groupe commençait à interviewer les différents membres du personnel. Nous avons pu rencontrer la chargée de communication, le chef du restaurant, la responsable de la billetterie et le régisseur général. »

http://www.la-belle-electrique.com

 A la rentrée 2016, l’option DP3 sera remplacée par le Parcours Avenir qui concernera tous les élèves ; le monde professionnel et économique sera abordé au sein des projets menés dans le cadre des Enseignements Pratiques Interdisciplinaires (EPI).

 

 

 

 

 

Sur les chemins de l’orientation avec les 3e1

décembre 22, 2015 dans 3ème, Sorties - Voyages

Dans quelques semaines, les élèves de 3ème devront émettre leurs premiers voeux d’orientation. Pour les aider dans cette tâche difficile, les professeurs ont planifié une sortie sur le terrain afin de leur faire découvrir des métiers et des formations que le plus souvent, ils connaissent mal.
Ainsi, le jeudi 10 décembre, Mme Bernard et Mme Sider ont organisé pour la 3e1 une visite au lycée professionnel hôtelier de l’Hermitage, dans la Drôme.

10h15 : c’est Yves Chapellat, proviseur du lycée et le chef des travaux, M. Birraux qui nous ont accueillis pour une visite guidée au sein d’un établissement à l’ambiance sereine et familiale. Ainsi, nous avons découvert les différents restaurants d’application, les cuisines, le matériel spécifique aux différents métiers ( cuisinier, barman, traiteur, sommelier…).

M. Chapellat a insisté sur le fait que la voie professionnelle est une voie d’excellence, qualifiante, où le travail ne manque pas, bien au contraire. Il a souligné que la filière restauration-hôtellerie permettait aux élèves de faire des stages à l’étranger (Espagne, Italie, Allemagne…) et offrait de grandes opportunités de carrière, citant l’exemple d’anciens élèves qui travaillaient aujourd’hui en Australie !
Cependant, il n’a pas caché la dureté des métiers de la filière : horaires décalés, travail physique, mal rémunérés au départ… mais il s’est empressé de rajouter que la profession sait rapidement reconnaître et récompenser la valeur de ceux qui travaillent.
12h30 : les élèves du lycée nous accueillent au restaurant Les Bessards où l’on a pu déguster un menu entièrement préparé par les apprentis cuisiniers. Un menu délicieux et servi à la française ! Les 3ème ont été quelque peu impressionnés par tant d’attention !

Après Tain l’Hermitage, direction Tournon en Ardèche pour une visite de son célèbre château des 15e et 16e siècles situé sur les bords du Rhône !

Enfin, pour clôturer cette journée, retour à Tain-l’Hermitage pour une visite de la cité du chocolat Valrhona. Les élèves ont joué les participants appliqués d’un parcours ludique ponctué de nombreuses dégustations.
De la cabosse au carré de chocolat : toutes les étapes et les techniques du traitement du chocolat dévoilées par des quizz, des manipulations, des vidéos interactives et des écrans tactiles…

18h40, retour à Grenoble, fourbus mais avec le plein d’ images et de saveurs et l’éveil, qui sait, d’une vocation.

IMG_0321 321

fkglkhlkjpmk