Lucie Aubrac à l’honneur

juillet 9, 2015 dans Arts, Ecole ouverte, Histoire, Liaison écoles primaires - collège

 

Les élèves qui participent à la session de l’Ecole ouverte de juillet 2015 préparent l’hommage qui sera rendu en septembre prochain à la résistante Lucie Aubrac.

Il y a vingt ans, le collège situé dans le quartier de la Villeneuve ouvrait ses portes.

Pendant de nombreuses années, il était pour tous « le collège Villeneuve » avant que l’on décide de le baptiser enfin ! C’est la figure emblématique de Lucie Aubrac qui fut retenue alors, à l’unanimité.

Le 26 septembre 2015, Monsieur Joseph Sergi, principal du collège, a décidé de fêter les vingt ans de l’établissement en même temps que sera mise à l’honneur celle qui, avec d’autres, a choisi le parti de résister, de dire non à l’oppression.

C’est pourquoi, pendant la semaine du 06 au 10 juillet de l’Ecole ouverte,  écoliers et  collégiens travaillent avec ardeur à la réalisation d’une fresque qui ornera l’atrium : le public pourra alors découvrir l’oeuvre réalisée pour célébrer celle dont le nom symbolise aujourd’hui, plus que jamais, la défense et l’amour de la liberté.


 

RESISTER

Résister, c’est désobéir

Egalité

Souffrance

Intemporel

Situation actuelle

Tableau d’expression

Expression

Religion

Liberté d’expression

Egalité entre homme et femme

Fraternité entre religion

            Doria, Ecole ouverte – juillet 2015


  RESISTANCE     

Résister, c’est se battre contre l’oppression

Résister, c’est pouvoir donner son opinion

Résister, c’est lutter contre l’autorité

Résister, c’est marcher d’un pas déterminé

Résister, c’est surtout ne pas collaborer

Résister, c’est prouver que l’on peut exister

Résister, c’est suivre la même direction

Résister, c’est chanter l’hymne à la rébellion

              

                       Lorine et Azimé, Ecole ouverte – juillet 2015


         Recette pour réaliser une fresque


 

. Tout d’abord choisir un personnage emblématique ainsi qu’un décor qui servira d’écrin

. Mettez ensuite toute votre énergie à peindre 15 cadres blancs et noirs

. Inculquez aux jeunes apprentis la notion de profondeur de champ

. Une fois le dessin crayonné, enseigner à bien tenir le pinceau pour tracer des pleins et des déliés d’un seul trait

. Choisir ensuite une touche de couleur -  jaune, bleu, rouge ou vert… -  pour magnifier le tableau

. En septembre, dans l’atrium, accrochez l’oeuvre terminée

. Invitez enfin le public à découvrir et peut-être à admirer…