Les 4e2 se mettent en scène !

février 17, 2017 dans 4ème, Arts, Français, Théâtre



Dans le cadre du Parcours d’ Education Artistique et Culturelle, et de l’enseignement du français, les 4e2 ont participé à un mini-atelier de théâtre. Encadrés par la comédienne Doriane Salvucci, les élèves ont travaillé pendant 10 heures réparties sur quatre séances, alternant exercices ludiques et travail sur les textes. L’objectif de l’atelier était triple : renforcer la solidarité entre les élèves, s’interroger sur les stéréotypes de genre, et travailler l’oral.


Des textes qui nous interrogent …


Dans la pièce Ils se marièrent et eurent beaucoup…, Philippe Dorin nous dit qu’en amour, « c’est un peu plus difficile » pour les filles que pour les garçons. Selon nous, ce n’est pas forcément juste. Cela dépend des filles et des garçons, de leur personnalité, et de leur éducation. Mais, entre nous, les filles surtout savent voir la beauté intérieure !

 Dans Ouasmok, Sylvain Levey nous montre des stéréotypes sur les vieux couples, plus particulièrement sur les femmes qui ont peur de finir seules. En mettant en scène des enfants, il nous montre aussi que les préjugés peuvent venir de l’éducation. Les enfants reprennent les mots entendus dans la bouche de leurs parents.

 Dans Lys Martagon, Lys ne se laisse pas impressionner par Démétrio : elle ose lui répondre et refuse de baisser les yeux. Démétrio, d’abord autoritaire, finit par s’adoucir au cours de la conversation. Ce texte nous encourage à ne pas suivre toutes les règles (par exemple : ne pas regarder dans les yeux, mettre un pantalon comme tout le monde), et à oser faire nos propres choix et être nous-mêmes.

                                                                                            Emna, Gëzim et Garance


          Des exercices qui nous plaisent …


Le Samouraï : cet exercice sert à travailler l’adresse, c’est-à-dire : la voix, le regard et le corps. C’est un jeu d’élimination qui se pratique debout en cercle. Il faut faire semblant de découper son adversaire avec un sabre imaginaire en criant « Haaaa » ! Celui qui reçoit le coup doit lever les bras. Les deux personnes qui sont à côté de lui doivent le découper en même temps. Quand on rate notre assaut, on est éliminé et on doit s’asseoir à notre place.

Le Miroir : cet exercice se fait par deux, debout, face à face. Un élève guide un autre élève en mettant sa main devant son visage comme si c’était un aimant. L’autre élève doit essayer de suivre les mouvements de la main. Cet exercice sert à travailler la synchronisation et l’attention à l’autre.

                                                 Farah, Sabrina, Ramzi et Rayane



L’Aveugle : cet exercice demande d’avoir confiance en ses camarades et d’avoir l’esprit d’équipe. Un élève volontaire a les yeux bandés et doit marcher dans une salle remplie d’obstacles. Le reste du groupe doit enlever les obstacles sans parler ni interrompre la marche de l’Aveugle.

Le Neutre : cet exercice individuel sert à contrôler ses émotions, à rester concentré, et à travailler son regard. Un élève se met debout face au public, regarde un par un les spectateurs, prononce son prénom en l’adressant à un spectateur, puis s’en va, tout en restant neutre, sans expression.

                                                Tamandra, Sameh, Tourpal et Mounir

                                              


Un métier difficile…


Nous sommes quatre élèves à avoir dû apprendre le même texte, l’extrait de Ouasmok de Sylvain Levey. Dans ce texte, deux enfants jouent une dispute d’adultes. Pour apprendre leur rôle, trois d’entre nous ont eu la même stratégie : demander à nos frères et sœurs de nous aider en lisant les répliques de notre partenaire. A force de répéter notre texte et d’écouter les répliques de l’autre, la totalité du dialogue nous est restée en tête. Pour l’une d’entre nous, c’était différent : elle s’est enregistrée en lisant son texte puis elle l’a réécouté plusieurs fois jusqu’à le retenir. En plus de ce travail personnel, nous avons répété en classe au début des cours de français.

                                          Ylona, Ahmed, Safia et Samir

                                                      


Un « chantier » réussi !


Comme on n’a fait que quatre séances de théâtre, notre travail était à l’état de « chantier », c’est-à-dire qu’il n’était pas parfait. Mais Doriane nous as proposé de le présenter à un public. On était d’accord ; donc on a distribué des invitations.

La représentation a eu lieu le 24 janvier 2017, de 11h15 à 11h30, dans la salle de théâtre du collège, au 2ème étage, au-dessus du CDI. Sept adultes sont venus nous voir, par exemple, M. Candelon et Mme Philippe notre professeur principal.

Le spectacle s’est bien passé même si certains élèves étaient stressés. A la fin, le public a applaudi et nous a posé des questions. On était content et fier de nous.

                                                                Mamadou et Shaban                            

                 


           Un grand MERCI à Doriane de la part de toute la classe !