Voyage à Rome : retour à Cluses

Prenez des nouvelles de notre voyage à Rome : Nous actualisons une à plusieurs fois par jour cet article. Les éléments les plus récents figurent en haut de la page.

Vendredi 24 mars 11h20

Nos élèves et leurs accompagnateurs approchent du collège : ils seront là à 11h30 !

Mercredi 22 mars – 17h50

Très belle journée à Tivoli : « Nous en avons pris plein les yeux« , dit un enseignant accompagnateur. Tivoli est une ville de la province de Rome, dans la région du Latium, en Italie. Très ancienne cité datant d’avant la colonisation romaine, elle fut, selon la tradition et quelques éléments archéologiques, fondée en 1215 av JC, bien que ses plus anciens vestiges, que constituent les murs d’enceinte, datent du IV siècle avant JC. Elle connut, sous le nom de « Tibur », un apogée durant la période romaine, avec la construction par l’empereur Hadrien de sa résidence de villégiature, la Villa Adriana, au début du IIème siècle. Durant toute cette période, la ville s’enrichit grâce à l’extraction de travertin, servant à la construction des palais romains, et également grâce à ses eaux thermales réputées. De la Renaissance au XIXè siècle, divers cardinaux et papes relèvent l’attrait de la ville par la construction de la Villa d’Este, qui reste l’un des plus importants exemples et modèles de jardins d’eau de cette période, ayant attiré de très nombreux artistes européens, peintres, poètes ou musiciens voyageant dans la campagne romaine.

La ville, qui compte 56 531 habitants, est intégrée dans la périphérie économique et culturelle de Rome. Elle demeure une destination touristique prisée, notamment depuis la classification de ses deux villas au patrimoine mondial établi par l’UNESCO en 1999, et possède, de fait, une renommée dépassant largement les frontières du pays, comme le montre l’attribution de son nom à de nombreuses villes dans le monde.

Le groupe a beaucoup marché et est ravi de cette étape. Retour ce soir dans les familles pour la dernière nuit…

Mardi 21 mars – 9h30

La nuit s’est bien passée, semble-t-il, dans les familles. Ce matin, grand soleil sur Rome. Le groupe se dirige vers la cité du Vatican puis dans l’après midi vers le Colisé.

Place Saint-Pierre – Mardi matin

La Cité du Vatican est un état indépendant placé sous la souveraineté du chef de l’Église catholique, qui y règne comme un monarque absolu. C’est un État reconnu mais non membre de l’ONU où il a le statut d’observateur.
Avec une superficie d’à peine de 0.44 km ², englobé dans la ville de Rome, le Vatican (l’État de la Cité du Vatican, ou Città del Vaticano pour être exact) est le plus petit état indépendant du monde, aussi bien en superficie qu’en population avec moins de 1000 habitants.

La création officielle de l’état de la Cité du Vatican remonte au 11 février 1929 par la signature des accords du Latran. La langue véhiculaire est l’italien et non le latin, langue de l’Église catholique romaine qui reste cependant la langue juridique du Vatican. Le français est la langue diplomatique, le Vatican se fait enregistrer comme État francophone auprès des organismes internationaux. La langue officielle de l’armée du Vatican, la Garde suisse, est l’allemand.

Lundi 20 mars – 21h00

Nos élèves – lundi après-midi

Voie Appia, lundi après-midi

Nos élèves ont bien été pris en charge par les familles hôtesses, avec un peu de retard sur l’horaire prévu initialement, du fait de la pause de 9 heures qui était imposé au chauffeur et du retard initial. Comme prévu, la visite d’une catacombe de la voie Appia a été réalisée l’après-midi : la première journée très remplie s’est finalement bien passée !

Rome, ce matin – 10h15

Lundi 20 mars – 10h15

Nos élèves et leurs professeurs (et encadrants) arrivent tout juste à Rome ! « Bon voyage mais la nuit fût courte », nous disent-ils ! Suite au départ retardé du voyage, le groupe a ainsi deux heures de retard par rapport à l’heure prévue initialement.

Dimanche 19 mars – 23h20

Sous le tunnel du Fréjus

Le groupe est à la frontière, au tunnel du Fréjus et ses treize kilomètres de long, et passe la douane. Il se dirige ensuite vers Turin où un nouvel arrêt est prévu (changement de chauffeur).

Dimanche 19 mars – 22h58

Après une première pause assez longue sur l’aire d’autoroute du Granier, où les élèves et leurs accompagnateurs ont mangé, le car et ses 67 sièges sont repartis. Le niveau sonore a bien baissé à l’intérieur, où tout le monde s’est assoupi.

Avant le départ (retardé) – dimanche soir – devant le collège

 

 

Un commentaire

  1. Bravo et merci pour cet article… Il est rare de voir des compte-rendu aussi détaillés : Je trouve que c’est rassurant pour les parents. Le site est d’ailleurs bien fait en général.

Répondre à Julia Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *