Une cérémonie du 8 mai sous le soleil pour les premiers pas des élèves porte-drapeaux de l’EJP 74

Raphaël, Rui-Philippe et Lisa

Vingt-six élèves de Troisième volontaires ont été formés cette année scolaire par l’École des Jeunes Porte-drapeaux de Haute-Savoie (EJP 74). Du fait des restrictions sanitaires liées à la pandémie du Covid-19, ils n’ont pu participer aux cérémonies de commémoration du 11 novembre dernier (cérémonie annulée) et du 8 mai (cérémonie réduite et limitée à quelques personnes). Toutefois, symboliquement, trois élèves ont représenté leurs camarades et ont été pour la toute première fois porte-drapeaux. Chacun d’entre eux étaient accompagnés d’un porte-drapeau expérimenté engagé dans une association mémorielle ou une association d’anciens combattants.

 

.

Voici leurs témoignages.

.

Au début de la cérémonie : drapeau bas.

J’ai bien aimé participer à cette cérémonie car, pour moi, honorer la mémoire de ceux qui se sont battus pour notre liberté est important. Ces cérémonies de commémoration me tiennent encore plus à cœur car ma famille s’est battue à plusieurs reprises pour que la France soit libre : mon arrière grand-père était sergent dans l’armée, mon arrière grand-oncle est mort pendant la Grande Guerre, et mon grand cousin a été résistant. Être porte-drapeau pour se souvenir d’eux m’a fait énormément plaisir. Je remercie Madame Gallice de nous avoir proposé la formation avec l’EJP 74 et de faire vivre la mémoire de ceux qui se sont battus pour la France et pour notre liberté.

Raphaël H.

.

Au cours de la cérémonie : drapeau haut

J’ai été très heureuse à l’idée d’être élève porte-drapeau pour la cérémonie de commémoration du 8 mai. Je me suis dit que tous mes efforts pour être à la hauteur des attentes ont payé. J’ai retenu une phrase que le porte-drapeau de l’ANACR m’a dite et je m’en souviendrai toute ma vie : « Le drapeau que tu touches en ce moment a vaincu tellement de choses énormes… Il est dans l’ANACR depuis très longtemps ». Et je lui ai répondu : « Oui, j’arrive à ressentir ces émotions… ». J’ai été très fière de porter nos couleurs lors de cette cérémonie et de représenter symboliquement l’ensemble des mes camarades de l’EJP 74.

Lisa L-B.

Être élève porte-drapeau fut une très bonne expérience pour pouvoir voir comment agissait le porte-drapeau lors d’une cérémonie. J’ai pu voir la cérémonie de très près, je l’ai même vécue ! Cela m’a plu de découvrir ce rôle symbolique lors des cérémonies. J’ai bien aimé rencontrer les anciens porte-drapeaux, ils nous ont raconté leurs histoires : depuis combien de temps ils étaient porte-drapeaux, les cérémonies différentes auxquelles ils ont participé… Ils nous ont dit que pour notre première cérémonie, nous avions de la chance d’avoir un beau soleil. J’ai adoré cette belle expérience.

Rui-Philippe G-P.

 

 

 

Devant le monument aux morts, deux générations de porte-drapeaux

  A la fin de la cérémonie, les élèves rangent consciencieusement leur drapeau.

Laisser un commentaire