Un nouvel échange avec un collège-lycée espagnol

Cinquante élèves du collège Geneviève Anthonioz-de Gaulle et du collège-lycée Maestro Avila de Salamanque ont participé pour la première fois cette année à un échange scolaire et linguistique, sous l’impulsion de leurs quatre professeurs de français et d’espagnol. Du 13 au 20 juin, ce sont les élèves de l’établissement clusien qui se rendaient en Castille-et-León, accompagnés par Mmes Bulot et Lacaze, répondant ainsi à la venue des Espagnols début mai.

Cet échange a bien sûr été l’occasion de découvrir la ville de Salamanque et sa région, dont l’université qui fut la première à ouvrir ses portes au XIIIe siècle dans la région. Les jeunes ont aussi découvert la capitale madrilène. Mais l’autre atout d’une telle action est l’hébergement en famille, durant une semaine entière, qui permet aux élèves de conforter leurs apprentissages et de dialoguer en espagnol. Le jeune est immergé dans une famille d’accueil dont il partage la vie quotidienne. Il n’a donc aucun contact avec d’autres francophones et doit, normalement, communiquer uniquement avec la langue du pays d’accueil.

Un partenariat dans la durée

Plus tard dans leur scolarité, les élèves, devenus lycéens ou étudiants, pourront ainsi s’ils le souhaitent s’engager dans des programmes européens plus longs, d’autant que la région espagnole et l’académie de Grenoble sont partenaires pour développer ces échanges.

De leurs côtés, les deux établissements scolaires s’engagent ensemble pour plusieurs années. Après l’échange avec Trossingen, en Allemagne puis celui avec Milton Keynes près de Londres en Angleterre, le collège Anthonioz-de Gaulle développe encore un nouveau partenariat, faisant de l’apprentissage des langues vivantes une priorité de son projet d’établissement : les élèves peuvent d’ailleurs y choisir dès la 6e une seconde langue vivante, que ce soit en allemand, espagnol ou en italien. Et la première semaine de juillet, les volontaires peuvent choisir, sur inscription, un atelier de conversation en langue anglaise d’une dizaine d’heures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *