Trente élèves de 3e découvrent l’INSA et normal sup’

Lundi et mardi, trente élèves ont participé, sur leurs deux premiers jours de vacances, à un séminaire organisé à Lyon, en partenariat avec l’INSA et l’école normale supérieure. En juin dernier, ils avaient déjà arpenté les campus de Tétras, à l’IUT d’Annecy et de l’université Savoie Mont-Blanc. La découverte de l’enseignement supérieur dès la troisième, amènent les élèves à envisager différemment les années lycées à un moment où ils ont encore du temps devant eux pour y réfléchir.

A travers ce projet, ils découvrent l’enseignement supérieur et les différentes voies de formation possibles et/ou bénéficient d’un tutorat avec un élève de terminale du lycée Charles Poncet : les actions sont labellisées et financées par le rectorat de Grenoble dans le cadre des parcours d’excellence.

De son côté, le collège cherche à soutenir leurs ambitions et la construction de leurs projets personnels, à lutter contre l’autocensure et à faire connaitre les filières et les débouchés des formations supérieures scientifiques et techniques, sans pour autant négliger les autres filières. A titre d’exemple, seules 27 % de filles poursuivent leurs études dans une école d’ingénieur, alors même que, chaque année, la France ne forme que 33000 ingénieurs là où elle evrait en compter 50000 environ.

 

Les filles et les garçons à parité

Les deux grandes écoles qu’ils ont visitées cette semaine avaient organisé un programme riche et varié :
à l’Institut National des Sciences Appliquées les élèves ont rencontré des étudiants, découvert la plateforme technologique AIP-PRIMéca qui mutualise des ressources et des compétences pour les ingénieurs de demain, – notamment en mécatronique en lien avec un pôle de compétence de notre territoire -, et participé à un jeu de piste.
A normale sup’, ils ont assisté à une présentation globale de l’enseignement supérieur, puis au témoignage de deux étudiants, Juliette Cagnac, en troisième année de licence de lettres moderne et Pierre Le Mouel, doctorant en histoire. Ensuite, ils ont participé à deux ateliers animés par les étudiants : un atelier d’écriture et un centré sur l’histoire de Chypre.

Les deux jours ont enfin été rythmés par une découverte de la ville à t
ravers une visite architecturale du quartier confluence ou une sortie vespérale dans un restaurant et un cinéma lyonnais, dans le secteur de la rue de la République, le lundi soir.
Ce séminaire présente la particularité de rassembler autant de filles que de garçons : les élèves qui y participent sont volontaires et ont rédigé en amont une lettre de motivation. Il est préparé et encadré par Mme Chalenton, professeur de technologie et M. Ducros, professeur d’histoire-géographie. Le parcours a vocation dans les années à venir à se prolonger au lycée afin de s’inscrire dans la durée, de la troisième à la terminale. La réussite du tutorat élèves de 3e – élèves de terminale entre les deux établissements clusiens constitue d’ores et déjà un sérieux point d’appui.

Un grand merci aux deux grandes écoles qui ont accueilli chaleureusement nos élèves et en particulier, Anna Loehr, à l’INSA et Romain Menage à l’ENS

Laisser un commentaire