Tout savoir sur la session 2018 du brevet

L’arrêté, paru mercredi au journal officiel, fixe les nouvelles modalités d’organisation des épreuves et d’obtention du brevet. Voici les points essentiels à retenir.

Les mêmes épreuves, mais leur découpage, leur contenu et leur barème évoluent

La version 2017 se notait sur 700 points : 400 pour le contrôle continu, qui visait à évaluer les connaissances et compétences acquises par nos élèves, et 300 pour des épreuves passées en juin.Selon l’arrêté, le brevet 2018 sera noté sur 800 points : 400 pour le contrôle continu et 400 pour les épreuves finales. Désormais un élève ne pourra plus avoir obtenu le brevet avant même de passer les épreuves sur table en juin.

Le nouveau brevet décompose ces trois précédentes épreuves obligatoires en cinq. La répartition des points entre les épreuves évoluent aussi : les mathématiques et le français seront désormais notées sur 100 points chacune, celle d’histoire-géographie-enseignement moral et civique sur 50 points, ainsi que celle portant sur les sciences et vie de la Terre, physique-chimie et technologie. L’épreuve orale, notée sur 100 points, est aussi maintenue. Si elle portait sur des enseignements interdisciplinaires en 2017 (E.P.I. effectués par nos élèves, parcours culturel, citoyen ou avenir), elle pourra désormais porter sur l’enseignement d’histoire des arts dès le mois de juin prochain. Au niveau de notre collège, nous avons décidé cette année de regrouper l’épreuve orale avec les épreuves écrites, – qui se déroulent sur trois demi-journées -, afin de limiter l’impact de cette organisation sur le fonctionnement général de l’établissement. L’ensemble des épreuves devraient donc se dérouler du jeudi 28 au matin au vendredi 29 juin après-midi.

En juin 2017, en France, quelque 830 000 élèves de troisième avaient passé l’examen dont 175 au collège Geneviève Anthonioz de Gaulle, avec un taux de réussite de 86 %. Cette année, ils seront 225 dans notre établissement à présenter le diplôme national.

Un nouveau barème pour l’obtention des mentions

Le changement de barème entraine forcément un changement pour l’obtention des mentions. Vous trouverez ci-dessous le nouveau barème.Utile pour obtenir par exemple une mention plus élevée, l’enseignement facultatif du latin permet toujours d’obtenir jusqu’à vingt points supplémentaires. Un argument supplémentaire au moment du choix à la fin de l’année de 6ème. Enfin, la réforme ne remettra pas en cause le système de notation du contrôle continu institué l’an dernier. Les enseignants continueront d’attribuer des points aux élèves en fonction de leur maîtrise des domaines du socle commun, au moment du conseil de classe du troisième trimestre : ils utiliseront, en équipe, les quatre appréciations ci-contre qui correspondent chacune à un nombre de points. C’est leur addition qui donne le résultat à votre enfant de son évaluation.

Mais attention : le regard des enseignants, lorsqu’ils attribuent un niveau de maitrise pour chaque domaine du socle porte sur les trois années du cycle 4 : 5ème, 4ème et 3ème et pas seulement la dernière. Un message important pour les plus jeunes : le brevet est une course de longue haleine !

En savoir plus : dix conseils pour réviser le brevet

Réalisée par une youtubeuse inspirée, cette vidéo s’adresse en particulier à vos enfants et apporte plusieurs conseils pratiques intéressant, bien que le brevet ait, depuis sa réalisation, un peu évolué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *