Des 3e visitent le Mont-Valérien

Plaine d’exécution

Le Mont-Valérien est une colline culminant à 162 mètres, située dans le département des Hauts-de-Seine sur les territoires de la commune de Suresnes, à environ deux kilomètres à l’ouest de Paris.

Les élèves écoutent attentivement leur guide, Antoine Grande

C’est un haut lieu de la mémoire nationale, c’est ici qu’ont été exécutés 1000 et 8 Hommes : des résistants de la Seconde Guerre mondiale face à l’occupation nazie, jugés puis fusillés comme Honoré d’Estienne d’Orves ou bien des otages des camps d’internement de Drancy ou Pithiviers, principalement juifs. Pendant la Seconde Guerre mondiale, le Mont-Valérien est investi par la Wehrmacht dès juin 1940 qui le transforme quelques mois plus tard en lieu d’exécution. Arrêtés et sortis des camps d’internement par l’armée allemande ou par les collaborateurs français, les fusillés du Mont-Valérien arrivaient en masse par camions par le haut du fort, étaient descendus dans la plaine d’exécution avant d’être attachés puis fusillés par les bourreaux allemands. Quand toutes les victimes ne pouvaient pas être tuées en même temps, elles étaient enfermées dans une chapelle, à quelques mètres du lieu d’exécution, en attendant leur tour.Après avoir été exécutés, les cadavres étaient placés dans des cercueils, pour être jetés dans une fosse commune non loin du Mont.

 

Aujourd’hui, l’État rend hommage à ces héros morts pour la France, à tous les fusillés du Mont-Valérien, à tous les soldats qui ont combattu lors des deux guerres mondiales ou de la guerre d’Algérie ainsi que toutes les victimes juives de la Shoah. Pour ne pas oublier leur sacrifice et ressouder le pays face à cette catastrophe nationale, une flamme reste allumée en permanence devant la croix de Lorraine pour leur rendre hommage.

Notre groupe devant la Croix de Lorraine

Les derniers morts des réseaux importants de la Résistance de la Seconde Guerre mondiale sont enterrés à l’intérieur du monument : c’est un lieu de recueil et de mémoire.

Nous avons beaucoup aimé la visite du Mont-Valérien. Dès notre arrivée, nous avons été impressionnés par l’immensité du site : le grand mur de fortification de 80 mètres de long, décoré de 16 fresques représentatives des violences subies pendant la guerre, et possédant en son milieu, une immense croix de Lorraine, signe de la résistance française lors de la Seconde Guerre mondiale. Grâce au guide, Antoine Grande, la visite a été passionnante, le lieu est a la fois magnifique, naturel et chargé d’histoire. C’est un grand lieu de mémoire nationale pour ne pas oublier le sacrifice des résistants et des soldats morts pour la patrie, ainsi que les autres victimes de la Seconde Guerre mondiale. Ce lieu raconte également l’histoire de la mémoire et symbolise le travail de mémoire : au centre de la clairière se trouve une dalle commémorative, installée en 1959, qui indique le chiffre de plus de 4000 fusillés au Mont-Valérien. En 2003 a été inauguré le monument à la mémoire des fusillés, une cloche du sculpteur Pascal Convert, qui porte le nom de tous les fusillés, résistants et otages.

Jules et Axel, 3e4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *