Les élèves du collège au Musée de l’Ordre de la Libération

Les élèves visitent le musée de l’Ordre de la Libération

Le musée de l’Ordre de la Libération a été créé en 1967 sur la décision de son fondateur et de son maître le Général de Gaulle. Il se situe actuellement dans le pavillon Robert de Cotte de l’Hôtel national des Invalides dans le 7e arrondissement.

Le musée est dédié à l’Ordre fondé pendant la Seconde Guerre mondiale et aux compagnons de la Libération. Les collections qui composent le musée retracent le parcours des combattants de la France libre, des résistants de l’intérieur et de ceux qui furent déportés pour avoir résisté à l’oppression nazie.

Les compagnons de la Libération sont au nombre de 1038. Ils sont d’origine sociale, politique ou religieuse diverse (étudiants, militaires, ingénieurs, paysans, industriels, hommes de lettres, diplomates, membres du clergé, ouvriers, tirailleurs africains, magistrats, médecins…). Ils sont de 25 nationalités différentes. Mais seules six femmes ont reçu la croix de la Libération.

La vitrine dédiée à Jean Moulin

Notre avis :

Même si ce n’est pas le lieu que nous avons préféré visiter cette semaine, nous avons quand même apprécié cette visite car maintenant nous en savons davantage sur ce qu’il s’est passé pendant la Seconde Guerre mondiale et la Résistance.

D’ailleurs, il y a de nombreux éléments et objets personnels de personnes marquantes de la Seconde Guerre mondiale qui sont dans ce musée et qui sont authentiques. Par exemple : l’imperméable de Jean Moulin, son écharpe ou encore les différentes médailles du Général de Gaulle, des armes, des lettres de résistants (comme celle qu’Henri Fertet a écrite à ses parents avant d’être

Le foulard des déportées de Ravensbrück

fusillé). Nous avons également découvert le foulard des femmes françaises déportées au camp de Ravensbrück sur lequel Geneviève de Gaulle a signé son nom (il se trouve en haut du foulard, sous le nom du camp : G. de Gaulle). Pour que les noms ne s’effacent pas, l’une d’entre elle a brodé toutes les signatures après la fin de la guerre.

Ensuite, nous sommes allés visiter le Dôme des Invalides, dans le musée de l’Armée, où se trouve le gigantesque tombeau de Napoléon Ier, empereur des Français. Ce tombeau était impressionnant par sa grandeur.

Le tombeau de Napoléon Ier

Le lieu que nous avons préféré visité a été le Mont-Valérien, car sur ce site ont été fusillés des résistants et des otages juifs ; le musée que nous avons préféré fut la visite du centre Georges Pompidou car c’est la visite guidée qui nous a le plus intéressés et où nous avons le plus d’œuvres d’art. C’est aussi de ce musée que nous avons pu observer Paris de haut.

Amanillah et Abdoul, 3e9

La visite du Musée de l’Ordre de la Libération a été financée par l’Association des Anciens Combattants de Cluses. Les élèves de 3e4 et de 3e9 du collège Geneviève Anthonioz de Gaulle s’associent à leurs enseignants pour remercier chaleureusement cette association pour son soutien.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *