Les 3e participent à une conférence de Madame Grard en hommage à Geneviève de Gaulle-Anthonioz

Jeudi 27 mai 2021, le collège Geneviève Anthonioz-de Gaulle a accueilli Madame Marie-Aleth Grard, présidente actuelle de l’association ATD Quart-Monde. Cette journée aurait dû avoir lieu en mai 2020 dans le cadre des festivités liées au centième anniversaire de la naissance de Geneviève de Gaulle-Anthonioz, mais la pandémie de la Covid-19 a imposé le report de ce projet.

Mme Grard est intervenue devant deux classes de 3e et les élèves volontaires qui ont participé à l’École des Jeunes Porte-drapeaux de Haute-Savoie pour raconter aux élèves la vie de Geneviève de Gaulle-Anthonioz et notamment ses divers engagements d’abord dans la Résistance contre l’oppression nazie puis dans l’association ATD Quart-Monde pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion. Laissons donc la parole aux élèves.

Jeudi 27 mai, nous avons rencontré Marie-Aleth Grard, une grande dame remplie de sagesse. Elle est actuellement présidente de l’association ATD Quart-Monde et elle a été l’une des grandes amies de Geneviève de Gaulle-Anthonioz. Elle nous a raconté pendant une heure la vie de son amie, son combat contre le nazisme, contre l’injustice et contre la destruction de l’humanité chez l’être humain.

Fatoumata N.

Madame Grard est une femme qui a travaillé avec Madame Geneviève de Gaulle-Anthonioz. Lors de sa conférence, elle l’a citée en disant « j’ai eu de la chance de penser avec elle et travailler avec elle ». Ces deux femmes se sont rencontrées dans l’association ATD Quart-Monde, association dont elles ont été ou sont présidentes.

En travaillant avec Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Mme Grard a découvert la vie de cette ancienne résistante déportée. Geneviève a été résistante comme toute sa famille. Mme Grard nous a raconté que la vie de Geneviève n’avait pas été simple car la jeune femme a perdu sa maman très jeune et elle a aussi été déportée dans un camp de concentration suite à son arrestation. Mme Grard nous a expliqué que Geneviève et toutes les prisonnières avaient perdu leur droits dans ce camp, qu’elles n’étaient plus traitées comme des humains. Si Geneviève a réussi à survivre dans ce camp horrible, c’est grâce à ses amies déportées.

Geneviève a donc participé à la fondation d’ATD Quart-Monde car elle a toujours lutté contre la pauvreté et pour le respect des droits de l’Homme, comme celui de dormir dans un lieu confortable. Elle a voulu que l’aide donnée aux plus pauvres ne soit plus charitable mais qu’elle leur permette de devenir digne et d’avancer sur un chemin moins difficile.

Mme Grard nous a raconté que Geneviève de Gaulle-Anthonioz disait qu’elle avait trois familles : sa famille de sang avec son mari et ses quatre enfants, sa famille de Résistance avec ses amies de déportation et sa famille avec tous les membres d’ATD Quart-Monde.

Nada B.

La phrase qui m’a le plus marqué lors de la conférence de Mme Grard, c’est : « Choisissez votre orientation et votre avenir ».

Samba S.

Lors de la conférence de Mme Grard, j’ai appris la vie de Geneviève de Gaulle-Anthonioz plus en détails. C’était une femme forte et inspirante qui, malgré son lourd passé de déportée, a décidé de continuer de s’engager et d’aider les plus pauvres et les démunis.

Grâce à cette conférence, j’ai également aussi envie de m’engager dans un projet ou une association comme l’ont fait Mme Grard et Geneviève de Gaulle avant elle.

Chaymâ, N.

Geneviève de Gaulle était une étudiante lorsque la guerre a débuté en 1940. Elle a fait un choix courageux et dangereux pour sa vie : s’engager dans la Résistance. Elle se bat alors contre l’occupation de la France par les nazis. Mais un jour, elle est arrêtée et déportée avec le « convoi des 27 000 » jusqu’au camp de Ravensbrück. Là-bas, elle se lie d’amitié avec d’autres résistantes, notamment avec Jacqueline Péry d’Alincourt et Germaine Tillion. Elle raconte ce qu’elle a vécu dans le camp dans le livre qui s’intitule La traversée de la nuit. Une demande de rançon a été demandée au général de Gaulle, son oncle, pour qu’elle soit libérée, mais ce dernier a refusé à contre-cœur. Plus tard, en avril 1945, elle est relâchée sans contre-partie et remise à son père Xavier de Gaulle. Elle se marie alors avec Bernard Anthonioz et ils ont quatre enfants. Un jour, elle fait la connaissance d’un prêtre, Joseph Wresinski qui la convainc de rencontrer les habitants d’un bidonville dans la banlieue parisienne. En arrivant dans ce bidonville, elle ressent immédiatement de la compassion car cela lui rappelle le camp de Ravensbrück. Elle crée alors un lien très fort avec ces habitants qui vivent avec presque rien et elle s’engage à se battre contre la pauvreté en France en participant à une nouvelle association qui se nomme ATD Quart-Monde dont elle devient la présidente.

Yassine T.

Mme Grard, la présidente de l’association ATD Quart-Monde, est venue nous parler de Geneviève de Gaulle-Anthonioz. Elle nous a expliqué que Geneviève, qui aimait beaucoup son prénom, s’est engagée très jeune dans la Résistance. Elle nous a raconté que Geneviève qui n’était pas très grande était surnommée par ses amies de déportation « le petit de Gaulle ». Elle a aussi précisé que même si elle était de petite taille, lorsqu’elle prenait la parole, tout le monde se taisait et l’écoutait quand même. Mme Grard a également évoqué l’importance de choisir son orientation, non pas par défaut mais par plaisir.

Camille S.

Lors de la conférence de Mme Grard, j’ai appris comment Geneviève de Gaulle-Anthonioz a rejoint l’association ATD Quart-Monde qui a comme but de lutter contre la grande pauvreté. À l’heure actuelle, cette association est présente dans plus de 32 pays dans le monde entier. On peut s’engager en tant que mécène, donateur, volontaire permanent ou allié comme c’est le cas de Mme Grard. Cette séance a été très instructive et donne envie de s’engager davantage.

Ali Y.

ATD Quart-Monde observe toutes les personnes avec le même regard.

ATD Quart-Monde ne laisse personne de côté.

ATD Quart-Monde propose à tous de dire d’abord « bonjour », puis « comment allez-vous ? », ce qui permettra ensuite de dialoguer avec une personne pauvre et de comprendre la difficulté de sa vie.

ATD Quart-Monde essaie de comprendre les problèmes et les soucis des plus démunis.

ATD Quart-Monde aide ceux qui sont dans le besoin.

ATD Quart-Monde permet de donner une meilleure version de soi-même en aidant les autres.

ATD Quart-Monde, c’est Agir Tous pour la Dignité.

Yassamine E.H.

J’ai appris lors de cette conférence que Geneviève de Gaulle-Anthonioz était une résistante très courageuse et qu’elle avait été humiliée dans le camp de concentration. Elle est revenue vivante en France et a continué son combat de résistance en luttant contre la pauvreté.

Jessim R.

Durant la conférence, j’ai appris que Geneviève de Gaulle-Anthonioz avait été une résistante très courageuse et qu’elle n’avait pas vécu dans de bonnes conditions au camp de concentration de Ravensbrück avec ses amies déportées. Après son retour du camp, Geneviève a continué de résister car elle s’est engagée dans l’association ATD Quart-Monde pour lutter contre la pauvreté. Elle a même fait voter une nouvelle loi sur l’extrême pauvreté et l’exclusion par les députés. Sa vie me montre qu’il faut savoir s’engager pour une cause et choisir un métier que l’on aimera faire.

Alma K.

J’ai compris le parcours extraordinaire de Geneviève de Gaulle-Anthonioz : elle s’engage d’abord dans la Résistance pour lutter contre le nazisme qui nie l’égalité entre les êtres humains, puis dans l’association ATD Quart-monde pour aider les plus démunis. Geneviève de Gaulle n’a pas eu une vie facile : son expérience horrible et douloureuse dans le camp de concentration la fait se sentir proche des plus pauvres qui vivent dans le plus grand dénuement. Elle a toujours considéré ces personnes pauvres comme sa famille, sans donner plus d’importance à l’un ou à l’autre. Mon collège porte le nom d’une grande dame.

Yunus-Emre C.

Je savais déjà que Geneviève de Gaulle-Anthonioz avait été une grande résistante, la conférence m’a appris qu’elle avait aussi été présidente de l’association ATD Quart-Monde, qui est une association qui aide les plus pauvres et qui leur permet de sortir de la grande pauvreté.

Léo T.

Mme Grard est venue au collège pour nous raconter la vie de Geneviève de Gaulle-Anthonioz, tous les événements difficiles qu’elle a vécus ainsi que toutes les réalisations incroyables qu’elle a entreprises.

Mme Grard et Geneviève de Gaulle-Anthonioz sont deux femmes incroyables, qui soutiennent l’association ATD Quart-Monde. Mme Grard est une femme inspirante, elle a une manière de nous parler très agréable : j’aurais pu l’écouter encore pendant des heures.

Leila H.

Avec la conférence de Mme Grard, j’ai appris que Geneviève de Gaulle avait été une résistante courageuse qui avait traversé le pire lorsqu’elle a été déportée. J’ai aussi compris qu’il était important de choisir une voie professionnelle et un métier que l’on aime pour réussir ses études.

Kevin D.S.

Mme Grard nous a parlé de Geneviève de Gaulle-Anthonioz et des souvenirs qu’elle avait d’elle puisqu’elle l’a connue. Elle nous a expliqué que, selon Geneviève, la dignité de l’être humain passait avant tout donc qu’il fallait aider les plus démunis. ATD Quart-Monde a permis à Geneviève de se « libérer » car cela lui a permis de continuer de s’engager et d’être utile auprès de ceux qui en avaient besoin tout en respectant ses convictions humanistes.

Mme Grard nous a également raconté la jeunesse de Geneviève de Gaulle-Anthonioz en nous racontant qu’elle avait été arrêtée par un soldat nazi suite à une trahison. Elle a immédiatement avoué son vrai nom ce qui a surpris les nazis qui pensaient que les membres de la famille de Gaulle étaient tous en Angleterre. Geneviève de Gaulle-Anthonioz a découvert l’horreur dans le camp de concentration, c’est pour cela qu’elle s’est toujours battue pour le respect de la dignité humaine.

Medine E.

Le témoignage de Mme Grard sur Geneviève de Gaulle-Anthonioz m’a beaucoup ému et touché.

Chakib A.

Mme Grard est venue nous voir et nous parler dans notre collège qui porte le nom de Geneviève Anthonioz-de Gaulle car elle a travaillé avec Geneviève de Gaulle-Anthonioz dans l’association ATD Quart-monde. Elle nous a raconté sa vie de résistante.

Geneviève s’est battue toute sa vie contre la guerre, contre la misère et la pauvreté. Elle s’est engagée dans la Résistance alors qu’elle était étudiante pour lutter contre le régime totalitaire nazi. Mme Grard nous a raconté qu’au début, juste après la guerre, Geneviève de Gaulle n’arrivait pas à parler de son expérience de résistante et de sa douloureuse vie dans le camp de concentration. Elle disait que personne n’avait envie de l’entendre.

Geneviève de Gaulle-Anthonioz s’est aussi battue pour les plus démunis en interpellant les politiques pour faire aboutir son projet de loi contre les exclusions. Geneviève de Gaulle-Anthonioz est allée à la tribune de l’Assemblée nationale pour présenter la loi, qui est finalement votée en 1998.

La vie de Geneviève de Gaulle-Anthonioz est impressionnante. Je suis contente que Mme Grard soit venue nous en parler. Merci.

Anastasia D.C.

Mme Grard est engagée dans l’association ATD Quart-Monde depuis 40 ans environ, elle a 60 ans aujourd’hui. Elle a connu et travaillé avec Geneviève de Gaulle-Anthonioz : elle nous a raconté son combat pour lutter contre la pauvreté. Mme Grard nous a aussi dit qu’il fallait s’engager dans une association et être bénévole.

Théo D.

Laisser un commentaire