Le centenaire de l’armistice fera date à Cluses

Lors de la lecture des textes choisis

C’est une commémoration exceptionnelle à laquelle soixante élèves du collège Geneviève Anthonioz de Gaulle, – accompagnés de leurs professeurs Mme Bouchesèche, M. Ducroz, Mme Gallice, Mme Jacquier, Mme Marouzé, Mme Pilon -, ont participé le dimanche 11 novembre 2018, place d’hôtel de ville :

– exceptionnelle de par le centenaire que nous commémorions cette année qui avait attiré, plus encore que d’habitude, la foule des grands jours dans notre cité

– exceptionnelle aussi de par la participation active de nos élèves à cette cérémonie laïque et républicaine : lectures incarnées de six textes choisis (NDLR : lire l’article consacré à la préparation de la cérémonie), interprétation de deux couplets et du refrain de l’hymne national, La Marseillaise, lecture des morts pour la France inscrits sur le monument qui leur est dédié sur la grande place

Une interprétation remarquable de la Marseillaise

Notre établissement n’a pas pour autant tout misé sur ce centenaire : cet engagement collectif, dont l’ensemble de la communauté éducative peut être légitimement fière, est le fruit de trois ans d’investissement dans le parcours « Travail de Mémoire », qui a vu l’an dernier nos élèves être lauréats du concours national de la Résistance et de la déportation, et qui offre chaque année, en alternance entre la Première et la Seconde Guerre mondiale, à des élèves de travailler et de participer à un voyage scolaire. Au côté du collège, les élèves des classes chantantes scolarisés dans les écoles ont interprété deux chansons également très remarquées, « Imagine » de John Lennon et « La paix sur la terre » de Jean Ferrat d’après le poème d’Aragon, qui à l’image de la diversité des textes choisies par le collège, montrent toutes les facettes de ce travail de Mémoire.

Le collège tient particulièrement à remercier à l’ensemble des élèves et de leurs professeurs pour le travail remarquable qui a été effectué cette année et depuis trois ans, ainsi que l’association mémorielle « Le Souvenir français » qui était notre partenaire cette année. Le voyage à Verdun, qui a précédé la commémoration a été financé avec le soutien du département et du parlement européen, ainsi que la participation des familles.

En savoir plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *