La réalisation d’un film court avec nos élèves

Aborder un sujet avec les élèves par le biais de la réalisation d’une vidéo permet de les impliquer dans une production collective en suivant des étapes techniques incontournables, tout en explorant de manière approfondie le sujet. La création d’une vidéo ne requiert pas nécessairement du matériel professionnel : un appareil numérique, un smartphone, une tablette peuvent suffire.

Trouver l’idée
  • Rédiger en une phrase ce que l’on veut montrer dans le film
  • Raconter en quelques phrases ce qui va se passer : le synopsis respecte le schéma narratif et explicite la chute
Définir la forme
  • Un film d’au maximum quelques minutes implique concision et efficacité.
  • Il faut choisir le format; on peut s’inspirer des formats télévisuels courts tels que : clip informatif; publicité; sketch; bande-annonce; reportage.
Écrire le scénario

Le scénario doit être le plus détaillé possible pour une réalisation rapide :

  • Découpage de l’histoire en plusieurs séquences narratives
  • Découpage de chaque séquence en plusieurs plans
  • Élaboration d’un story-board ou scénarimage

Un célèbre réalisateur disait, sous forme d’une boutade, qu’au cinéma le montage précédait le tournage !

Préparer le tournage

Avant tout tournage, il faut bien définir :

  • les éléments du film : lieux (repérages) et décors, textes, dialogues, costumes et accessoires, acteurs ;
  • la répartition des rôles au sein de l’équipe : cadreur, monteur, script, metteur en scène, ingénieur son (prise de son, animation musicale…), acteurs.

Les techniques utilisées :

  • pour les images : film standard (des acteurs jouant des scènes), animation d’objets (pâte à modeler, lego, playmobil, formes photos découpées…), pixilation (photographie image/image), diaporama sonorisé et animé ;
  • pour le son : prise de son directe lors du tournage, sonorisation après coup (réenregistrement des voix), bande-son (voix off, commentaires, musique).
Réaliser le tournage
  • Pour faciliter le montage, on pourra débuter chaque prise avec un plan sur un clap en indiquant le numéro ou nom de séquence, le numéro de prise.
Visionner, archiver
  • choix des prises de vue les plus intéressantes ;
  • sauvegarde de la totalité des prises de vue (sur la carte mémoire, sur un ordinateur)
Monter le film

Quels que soient les logiciels utilisés, le montage numérique procède des mêmes étapes incontournables :

  • Import : importer les éléments vidéo/photos (rushes, photos sous forme de fichiers), importer les éléments sonores (bruitage, musique sous forme de fichiers);
  • Montage–ajouter les rushes choisis chronologiquement sur la timeline pour constituer son montage,–couper, ajuster pour ne conserver que les passages retenus ;
  • Effets–appliquer si nécessaire des effets sur les plans du film (aspect, couleur…) ;
  • Transitions–appliquer si nécessaires des transitions entre les plans du film (fondu enchaîné, etc.) ;
  • Sons–ajouter des éléments sonores supplémentaires (musique de fond, bruitages), régler le volume de chaque élément sonore ;
  • Titrages–ajouter le générique de début, de fin et les titrages intermédiaires ;
  • Export–créer le fichier film définitif qui servira pour la diffusion
Quelques exemples
  • Le film réalisé avec des élèves de CM2 et de 6e à l’occasion du projet des Ambassadeurs (vacances de Toussaint 2017 et 2018)

  • Le film réalisé par des élèves de 3e à l’occasion du concours national de la résistance et de la déportation (1er prix – hiver et printemps 2018)

  • La fiction réalisée avec des élèves de la 6e à la 3e (juillet 2017)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *