Conférence théâtralisée « La rhétorique de la haine » pour les élèves de Troisième et du Parcours citoyen

Mardi 24 mai, pendant une heure et demie, les élèves du Parcours citoyen et deux classes de Troisième ont assisté à la conférence théâtralisée « La rhétorique de la haine » à l’auditorium du collège.

Cette conférence a été présentée par un historien de l’époque contemporaine Gérard Noiriel et mise en scène par une comédienne Martine Derrier de la compagnie des Petits Ruisseaux. La conférence parlait de comment lutter contre des discours antisémite, raciste, islamophobe ou sexiste. Martine Derrier jouait le rôle des personnes qui prononçaient / prononcent encore ce genre de discours.

J’ai trouvé cette conférence théâtralisée originale et très intéressante. Nous avons pu comprendre comment des personnes qu’on appelle aussi des polémistes faisaient pour exprimer leurs opinions dans des discours haineux.

Lola D.A., 3e7

.

J’ai assisté aux deux conférences données par Gérard Noiriel sur la rhétorique de la haine. La première était réservée aux élèves de Troisième : ce fut très intéressant de pouvoir parler de sujets graves tels que l’antisémitisme, l’islamophobie ou encore le racisme et de comprendre comment contrer ceux qui prononcent des discours violents et haineux. La loi existe pour les punir s’ils deviennent agressifs en paroles ou en actes. La conférence du soir destiné à un public adulte, organisée par l’Université populaire de Cluses, a été encore plus intéressante car le sujet était plus poussé et les idées plus engagées. J’ai adoré ces deux conférences qui furent très enrichissantes.

Maëlia B-M., 3e3

.

La conférence théâtralisée « La Rhétorique de la haine » nous a fait prendre conscience que les discours de haine contre certaines parties de la population existaient toujours dans la société actuelle. La comédienne a imité l’un des discours d’Adolf Hitler et des discours que les influenceurs diffusent sur les réseaux sociaux : ces polémistes diffusent haine et violence verbale contre les juifs, les musulmans, les homosexuels, les personnes de couleur, les personnes étrangères ou immigrées… L’historien nous a fait comprendre comment repérer ce type de discours, quel était l’impact de ces discours de haine sur la société surtout lorsqu’il y avait des crises, et comment lutter contre ces discours horribles.

Nathan D., 3e4

.

Gérard Noiriel et Martine Derrier répondent aux questions des élèves à la suite de la conférence théâtralisée

Laisser un commentaire