Clémentine Beauvais : les romans et la rencontre

dimanche 9 avril 2017
par  (^°^)
popularité : 3%

Nous avons eu la chance et le bonheur de rencontrer Clémentine Beauvais le jeudi 6 avril 2017, à Grenoble.

Voici quelques avis sur certains de ses livres :

  • Clémentine Beauvais a traduit "Les petites reines" en anglais. Quelques élèves de la CSI se sont essayés au jeu. Voici quelques propositions de titres :
  • "The Three Little Piglets"
  • "Princess Piggies"
  • "Fat Tires" or "Fat Tyres"
  • "The Cycling Pigs"
  • "Pig Fat Bully"
  • "Cows on Bikes"
  • "Bicycle Ra&ce (By Queens)"
  • "Wheels to Victory"
  • Golden Pudding" Et le titre choisi par l’auteure et son éditeur britannique :
  • "The Piglettes" que nous avons hâte de lire en anglais :-)

Clémentine Beauvais est venue à la bibliothèque municipale internationale (au CDI :-) le jeudi 6 avril 2017 dans le cadre du Printemps du livre de Grenoble.

Elle nous a parlé de tout un tas de choses dont voici quelques bribes.

  • Songe à la douceur Clémentine Beauvais a lu des extraits d’Eugène Onéguine au collège, puis au lycée, et a fini par le lire pour de bon par amour pour l’opéra de Pouchkine. Elle adorait cette histoire, quelque chose l’a toujours touchée dans celle-ci : l’intensité de la jeunesse concentrée. Elle avait envie de réécrire ce classique, hésitant longtemps sur la forme qu’elle donnerait à cette réécriture. Eugène n’est pas une personne fréquentable. Ce roman sera traduit en anglais, mais pas par Clémentine Beauvais.
  • The Royal Bake-Off Le titre le pire de la série royale et pas son préféré (nous confirmons préférer le 1er tome mais la lecture des 4 vous vaudra quelques éclats de rire).
  • Les petites reines Clémentine Beauvais a fait une pause d’un an et demi dans l’écriture de ce roman. Elle en a écrit une partie à Rome, en dégustant des pastèques et d’autres délices italiennes, ce qui a peut-être eu une influence sur le volet gastronomique de ce road tripes.
  • La pouilleuse et Comme des images Ces romans sombres au style glaçant sont inspirés de faits divers. Les scènes de classe sont presque du mot pour mot de choses entendues.
  • Les petites reines La rencontre était si captivante que les notes se sont envolées... Clémentine Beauvais a traduit son roman en anglais à la demande de son éditeur. Écrire et traduire sont deux choses très différentes : l’auteur met sa créativité dans l’écriture ; la traduction est un exercice de précision, fatigant, qui demande une attention minutieuse.
  • Scam on the Cam Clémentine Beauvais a eu beaucoup de plaisir à l’écrire.

L’image vient de http://www.goodreads.com/author_blo...


Navigation

Articles de la rubrique