Le Monde de Narnia : le lion, la sorcière blanche et l’armoire magique de C.S. Lewis

dimanche 3 avril 2016
par  LilyS
popularité : 2%

Le monde de Narnia : le lion, la sorcière blanche et l’armoire magique

L`auteur

L`auteur de la série „le monde de Narnia“ est Clive Staple Lewis, ou simplement C.S. Lewis. Il est né à Belfast en 1898, et enfant, il était fasciné par les mythes, contes de fées et légendes. Lewis était professeur à l’université de Cambridge, quand il a eu l’idée des personnages du « monde de Narnia ». Le dernier volume, « la Dernière Bataille », a reçu le prestigieux prix Carnegie en 1956.

Les personnages

Les héros dans l’histoire sont quatre enfants : Peter, Susan, Edmund et Lucy. Ils découvrent Narnia dans une armoire. Ils peuvent peut-être sauver Narnia. Il y a aussi le grand Lion, Aslan. Il est le seul qui peut aider les enfants. C’est un lion, mais il sait parler et pratiquer la magie. Le méchant de l’histoire est la sorcière blanche. Elle veut le pouvoir sur Narnia toute seule.

Résumé et fin

Parce que c’est la guerre, Peter, Susan, Edmund et Lucy quittent Londres pour la campagne. Là-bas, ils vivent avec un vieux professeur dans une grande maison. Un jour, Lucy, la plus jeune des enfants, trouve dans une armoire un royaume magique : Narnia. Son frère suit Lucy et il fait la connaissance de la sorcière blanche. Sans savoir qu’elle est méchante, il entre à son service. La sorcière blanche veut tuer les enfants parce qu’il y a une vieille prophétie qui dit que les enfants seront les rois et les reines de Narnia. Finalement, Edmund se décide contre la sorcière blanche. Mais la sorcière a trouvé une magie qui est même plus puissante que celle d’Aslan, avec laquelle elle veut tuer Edmund. Comme elle l’a espéré, Aslan veut mourir à la place d’Edmund. Mais il sait qu’il y a une magie encore plus puissante qui va le sauver. A la fin, Aslan, les quatre enfants et les habitants gentils de Narnia battent la sorcière blanche et son armée !

Ma critique

J’ai trouvé négatif qu’il y a des remarques du narrateur qui empêchent parfois qu’on se sente dans l’histoire, par exemple "comme il a dit à la fin du dernier chapitre..." Je n’ai pas aimé aussi qu’il y a des remarques du point de vue du narrateur, par exemple "Je ne sais pas décrire..." J’ai trouvé positif qu’on peut bien se mettre dans les personanges et dans l’histoire et que l’histoire est belle. J’ai aussi aimé car c’est passionnant, sensible et détaillé.