La cicatrice, Le chagrin du roi mort

mercredi 22 août 2012
par  Martin L
popularité : 18%

"... Pardon... Elle a pris le bébé sur ses genoux... Moi j’ai tenu sa menotte et elle lui a posé deux petits brins de racine sur le gras du pouce et elle a appuyé dessus et elle a dit des paroles dans sa langue de sorcière j’ai oublié lesquelles... Le bébé hurlait... Quand elle a ôté les racines il y avait la marque... Comme une brûlure fumante..." P.74, Le chagrin du roi mort

Description de l’objet et de son rôle

J’ai choisi cet objet car c’est la clef de toute l’histoire, l’indice qui permet à Guerolf de le retrouver. C’est une cicatrice rouge, comme le souvenir d’un moment de souffrance que jamais je n’aurais voulu éprouver. C’est donc par peur d’avoir un jour de souffrir que j’ai choisi cet objet, mais aussi parce que c’est un objet "révélateur".