La rivière à l’envers, Tomek : Les fleurs de la prairie

samedi 23 juin 2012
par  Elise D
popularité : 4%

Si l’oeuvre de Jean-Claude Mourlevat était un objet ce serait : Les fleurs de la prairie

Extrait + page : Page 72 : " A chaque instant, Tomek découvrait de nouvelles variétés de fleurs. Il n’en connaissait aucune. Tantôt il marchait dans un océan de jaune, au milieu de tulipes géantes dont les calices étaient pleins à ras bord d’une poudre d’or que le moindre souffle de vent faisait voler. Tantôt c’était une symphonie de rouges et de fleurettes minuscules qu’on ne distinguait pas les unes des autres et qui se confondaient en un tapis de mousse écarlate sur lequel on marchait sans bruit."

GIF - 4.8 ko

Description de l’objet et de son rôle : C’est un immense champ de fleurs de mille couleurs se trouvant à la sortie de la forêt de l’oubli dans lequel Tomek va être surpris par les pouvoirs magiques des fleurs merveilleuses.

Pourquoi j’ai choisi cet objet : J’ai choisi la prairie de fleurs car je m’imagine vraiment dans la prairie, car j’aime les fleurs et que ce champ va m’emmener dans un pays imaginaire, magique et merveilleux dans lequel Tomek va sentir des choses incroyables. Il va y rencontrer des êtres surprenants nommés les parfumeurs qui vont l’aider dans de nombreuses situations.

JPEG - 14.1 ko
Tomek : La rivière à l’envers