Lettre de Vango Romano à Mademoiselle

mercredi 21 mars 2012
par  Khadidja T
popularité : 12%

Chère Mademoiselle,

Je vous adresse cette lettre pour vous rassurer en vous disant que je suis bel et bien vivant et non mort comme vous le pensez.

J’espère que vous allez bien. Quant à moi j’ai certains problèmes avec le commissaire de police M. Auguste Boulard qui me soupçonne d’avoir tué le père Jean, mon meilleur ami. Je ne sais pas comment c’est arrivé mais je vous promets que ce n’est pas moi et que je vais résoudre cette affaire.

Je me suis fait piéger par l’inspecteur Boulard et ses coéquipiers. Je me suis enfui lors de mon interpellation sur les toits de Notre Dame de Paris mais je leur ai échappé.

Je ne savais pas pourquoi ils voulaient m’interpeller jusqu’à ce que j’ai fait diversion en posant des pierres sur les cheminées pour incendie. J’ai veillé à ce que personne ne soit resté dans le bâtiment jusqu’à mon arrivée.

J’ai trouvé mon ami le prêtre Jean allongé par terre, j’ai tenté de le réveiller mais quand j’ai pris son pouls, je me suis rendu compte qu’il était mort, j’ai alors compris pourquoi ils me recherchaient. J’ignore pourquoi je suis le suspect principal : je ne me rappelle de rien après avoir quitté le père Jean en vie et dans l’appartement en train de lire : c’est comme si on m’avait empoisonné avec un médicament pour tout oublier ou pour me contrôler sans que je puisse m’en souvenir.

Vango, le fils que vous avez élevé depuis longtemps et qui vous manque.

JPEG - 33.9 ko