Si on pouvait

vendredi 3 avril 2009
par  CDi
popularité : 23%

Si on pouvait mettre les rires en bouteills,
J’en aurais toute une collection,
Pour toujours écouter ce bruit si doux à mes oreilles,
Cela deviendrait ma grande passion.
 
Dans ma grande armoire, j’aurais le rire de l’enfant
Dans un petit flacon, j’aurais le rire de la vieille
Dans un coffret en bois, et pour quand tu es absent,
Dans une bouteille en diamant, j’aurais ton rire comme un soleil.
 
Quand tu me manqueras, quand tu seras loin,
J’ouvrirai le précieux flacon pour écouter ta musique,
Ton rire. Et ton image apparaitra soudain
Devant mes yeux amoureux, loin de toute logique.
 
Le souvenir de ce bonheur passé
Remontera en moi, comme une vague apportant les larmes.
Je me rappellerais ces rires fanés, ces sourires oubliés,
Et ne pouvant plus me battre avec les souvenirs, je déposerais les armes.
 
Puis je refermerais le flacon, à contrecœur
Je le déposerais sur son coussin de soie,
Et je contemplerai mon malheur,
Rêvant à des jours meilleurs, quand je rirai de nouveau avec toi.

[/Caroline Tarpin, 3 ème 3/]