Mon enfance en Allemagne Nazie / Ilse Koehn

mercredi 29 novembre 2006
par  Franco C
popularité : 5%

L’auteur s’appelle Ilse Koehn, elle raconte sa vie à traver ce livre, sur toute son enfance et un peu de son adolescence, toutes les années qu’elle a passées en Allemagne durant la deuxième Guerre Mondiale.

Ce livre est une autobiographie car ILse Koehn nous racconte ses années passées avant la guerre mais aussi pendant.

Pour nous situer dans le temps et l’éspace de ce livre, on commence par nous introduire chez cette famille, Les Dereck. Ensuite, vient la naissance d’ Ilse, et ses années d’enfance.

1937 - 1938 : dans le premier chapitre, on explique pourquoi les parents d’ Ilse se séparent, pour pouvoir mieux la protéger des mauvais moments à venir. Elle partira vivre avec ses grands-parent chez lesquels elle ne sera pas heureuse, car elle n’a pas un instant à elle, on la fait travailler et elle s’entend mal avec ces personnes avec qui elle vit.

Ilse a continué de grandir et est maintenant au lycée. Même si son grand-père insite en disant qu’elle n’a rien a faire au lycée car elle est fille d’ouvrier et qu’elle devrait se mettre plutôt a travailler. Ilse s’y oppose et va finalement au lycée, là où sont ses deux anciennes amies.

Les jeunesses hitlériennes, c’est une sorte de camp de vacances, où sont envoyées les jeunes filles de son lycée pour paser les vacances. Elle ne s’y plait pas mais elle est obligée d’y aller. Suite a une inspection de l’infirmier, Ilse et quatre autres des ses amies sont envoyée en quarantaine dans un hôpital tout près du camp où elles séjournaient, pour une fièvre inexistante. La nourriture est mauvaise, on les traite mal et on les enferme a clef. Jusqu’à un jour où elles ont pu retourner dans leur camp, terminer leur séjour après cette hospitalisantion imprévue.

De retour a Berlin, ILse est attendue pas sa tante. Là-bas, elle y continuera une vie normale en allant toujour au lycée, en attendant d’être à nouveau sollicitée dans les jeunesses hitlériennes.

Comme il était prévu, Ilse retourne pour la deuxième fois en camp de vacances avec les autre élèves. Elle continuera à apprendre la vie de groupe et les problèmes qui vont avec. De retour a Berlin, où elle est comme toujours attendue. Les sorties avec les amis et la famille, la vie qui continue avec toutes les petite habitudes mais on peut sentir le climat de tention provoqué par la guerre. Son grand-père, continue à construire un abri anti bombes pour passer les longues nuits sous terre, après les forts bombrdements qui ont touché Berlin. Les écoles de Berlin, son évacuées, Ilse est pour une troisième fois envoyée en camp avec les autres filles du lycée. Cette fois-ci, elle doit s’occuper des population touchées par les bombardements. De retour a Berlin, elle découvre son lycée envahi par les militaires, qui en ont fait leur poste de contrôle. Quelques jours après, on apprend que les bombardement on touché leur lycée et qu’il est totalement détruit (il était le seul lycée encore debout a Berlin). Elle continuera à vivre, malgrès les dificultées causées par la guerre et ses origines juives.

Ce n’est pas un livre compliqué a lire mais, c’est surtout le sujet qui est le plus gênant car si l’on n’ets pas passionné par la deuxième guerre mondiale, ce n’est pas un sujet qui peut nous entrainer comme avec d’autres lires. Je le conseille tout de même aux peronnes qui aiment lire mais en s’accorchant pour ne pas abandoner car ce n’est pas un livre captivant.

Ilse koehn

"Mon enfance ne Allemangen Nazie"

11 chapitres - 200 pages.