stage « Regards croisés : cultures Roms et tsiganes » : écrits

À l’occasion de l’exposition « Tsiganes, la vie de Bohème ? » visible au Musée dauphinois jusqu’au 9 janvier 2017, la Délégation académique à l’action culturelle de l’académie de Grenoble en lien avec le CASNAV a organisé le stage « Regards croisés, les cultures Tsiganes et Roms », les 2 et 3 décembre 2015.

L’objectif pédagogique, dans l’enjeu du respect du droit à l’éducation pour tout enfant (cf. Convention internationale des droits de l’enfant de l’ONU), était d’approfondir la connaissance des cultures Tsiganes et Roms en appréhendant le contexte historique, démographique et politique, et d’analyser la mobilité comme adaptation à une attitude de rejet qui reste dominante.

Plusieurs comptes-rendus et exposés en lien avec cette journée sont désormais accessibles et d’autres sont attendus. Vous pouvez d’ores et déjà consulter :

– les compte-rendus des deux tables rondes animées par Guy CHERQUI, délégué académique à l’action culturelle de l’académie de Grenoble et inspecteur référent du CASNAV, en présence de Vincent Nara RITZ, directeur du Centre Européen de Formation aux Diversités, et Iulia HASDEU, anthropologue (Université de Genève). Ces deux tables-rondes se sont tenues le 2 décembre 2015, l’une au Musée Dauphinois et l’autre au CANOPE de Grenoble.

– le compte-rendu de l’intervention d’Isabelle JOUANNIGOT, coordinatrice EFIV en Isère : « Quand le parler voyageur se confronte au français scolaire. Des pratiques langagières porteuses d’identité. Une approche sociolinguistique de l’identité voyageuse »

– le compte-rendu de l’atelier animé par Bruno POYARD, professeur de Design graphique (Institut de la communication et des médias d’Echirolles), à partir du travail du photographe Pablo CHIGNARD, ayant réalisé en 2015 les portraits de familles Roms qui, venues d’Europe de l’Est pour des raisons économiques et sociales, vivent en Isère, souvent dans le plus grand dénuement.