Le DELF scolaire

  • A PROPOS DU DELF SCOLAIRE

Le DELF (diplôme d’études en langue française) est un diplôme de langue étrangère présenté par les élèves qui apprennent le français dans environ 160 pays et plus de 1000 centres d’examen. Le CIEP (centre international d’études pédagogiques) est l’opérateur international du DELF.

Le DELF et le DALF (diplôme approfondi de langue française) sont les diplômes officiels, adossés sur le CECR (Cadre européen commun de référence pour les langues), délivrés par le ministère français de l’Éducation nationale, pour certifier les compétences en français des candidats.

Le DELF et le DALF se composent de 6 diplômes indépendants, correspondant aux six niveaux du Cadre.

CECR

DELF /DALF

Utilisateur

A1

DELF A1

élémentaire

A2

DELF A2

B1

DELF B1

indépendant

B2

DELF B2

C1

DALF C1

expérimenté

C2

DALF C2

Historique du DELF en milieu scolaire, en France et dans l’académie de Grenoble    

Depuis 2003, plusieurs académies (Paris, Versailles, Reims)  ont testé le DELF en milieu scolaire, auprès de leur public ENAF, dans le cadre de projets autonomes, à partir de sujets validés par le CIEP.

Suite à la circulaire de rentrée 2005-06, la DGESCO se propose d’organiser la mise en place de la version scolaire du DELF à l’adresse des enfants scolarisés dans les réseaux académiques d’accueil (CASNAV…).

La DGESCO désigne le CIEP comme opérateur technique dans cette opération.

En janvier 2007, la DGESCO et le CIEP signent une convention les associant pour l’organisation d’un DELF en milieu scolaire, la DGESCO prenant en charge le financement national des inscriptions.

Le DELF scolaire est un examen national, organisé localement. Organiser ou non cet examen reste une décision des recteurs.

L’académie de Grenoble en adopte le principe en mai 2007.

Ce qu’est le DELF scolaire, et ce qu’il n’est pas

Le DELF est un diplôme de langue étrangère seulement.
Ce n’est pas un examen spécifique pour évaluer la totalité du travail fait en Classe d’Accueil ou dans les différents dispositifs d’accueil des EANA. Le DELF passé à l’étranger et le DELF scolaire passé en France sont construits sur la même maquette, il s’agit bien du même diplôme, ils portent sur les mêmes domaines, avec le même niveau de difficulté. Seules les thématiques sont adaptées à l’âge du public cible. Le DELF scolaire ne concerne que les niveau A1, A2 et B1.

La conception de l’examen correspond à un modèle de perspective actionnelle : chaque usager d’une langue utilise un langage précis, pour répondre à des besoins, réaliser des tâches, dans des situations de communication qui ont un sens social.Le DELF est un diplôme à visée de valorisation et non de sélection, lisible par les candidats, les parents, les enseignants, les institutions,  qui permet aux EANA de passer une certification avant l’âge où les enfants français passent leur premier examen.

L’inscription au DELF n’est pas obligatoire.

L’obtention du DELF ne doit pas être une condition à l’intégration scolaire dans les classes générales.

Quel public ? Quels niveaux ?

Tous les Elèves Allophones Nouvellement Arrivés (EANA) en France inscrits en collège, en lycée (général, technique ou professionnel), en MLDS et en CFA peuvent s’inscrire à l’examen national du DELF. L’inscription est gratuite. Elle s’effectue sur la base du volontariat et ne saurait être rendue obligatoire. Il convient d’inscrire des élèves allophones nouvellement arrivés, tels que visés dans la circulaire n° 2012-141 du 2-10-2012, c’est-à-dire des élèves nouvellement arrivés en France dont la date de première scolarisation sur le territoire est postérieure à janvier 2015 (pour la session 2017 à venir).
Un élève d’origine étrangère ou française ayant des difficultés pour maîtriser la langue française et ne répondant pas strictement à la définition précédente ne peut donc pas être inscrit aux épreuves du DELF scolaire.

Un EANA peut s’inscrire à un niveau donné, qu’il ait réussi ou non le niveau inférieur.

Le DELF scolaire étant un outil de valorisation, il faut donc cibler le niveau que sera en mesure de réussir l’élève au moment de la passation.
Comme tout examen, il suppose une préparation des candidats au format des épreuves.

Le niveau A1 devra être réservé aux EANA de très petit niveau scolaire ET en situation de fin d’études obligatoires (fin de 3ème et MLDS), pour qui ce diplôme représente une valorisation.
Les élèves poursuivant leur scolarité pourront en effet éventuellement présenter un DELF A2 ou B1 l’année suivante.

Les niveaux A2 et B1 peuvent être présentés par tous les EANA.

Le niveau B2 qui correspond à une utilisation autonome et avancée de la langue, ne fait plus partie du DELF scolaire depuis septembre 2015.
Les candidats qui souhaitent passer le DELF à ce niveau devront passer le DELF tout public ou le DELF junior selon qu’ils ont plus ou moins de 17 ans, et s’inscrire pour cela dans un centre tout public.
Le B2 ne sera, le cas échéant, conseillé qu’aux élèves de plus de 15 ans ou en lycée, compte tenu des processus cognitifs mis en jeu.

A propos du DILF

Le DILF (Diplôme initial de langue française) n’est pas proposé aux élèves des dispositifs d’accueil du secondaire par l’école. Il rentre dans le cadre du contrat d’accueil et d’intégration et peut par conséquent concerner des jeunes de 16-18 ans qui ont choisi de signer ce contrat. La formation linguistique proposée dans les dispositifs d’accueil dépasse assez rapidement le niveau A1.1 attendu au DILF, aussi les jeunes présentent le DELF.

Le DILF mérite cependant d’être connu : les sujets sont un matériel pédagogique intéressant pour les maîtres, notamment avec les NSA, et il est intéressant de connaître le contenu de cette certification que passent les parents des ENAF.

Quelques liens

Présentation et exemples de sujets de DELF scolaire

Exemples de passation d’oral de DELF

Exemples de sujets de DILF