Jouer avec le méta-langage

Logorallye, cadavre exquis, petits papiers, M + X… Pour une approche ludique de la langue française, en lycée.

Le logorally

L’enseignant dessine au tableau une grille de 3 colonnes sur 3 colonnes.Il peut la remplir avec 9 verbes de son choix que le élèves connaissent déjà, et demander aux élèves de quel type demots il s’agit, oubien demander aux élèves de proposer chacun un verbe quil écrit dans les cases.On peut, bien sûr, faire le logorallye avec un tableau de 4X4 ou davantage !
On obtient donc par exemple :

logorally1

► Déroulement

Chaque élève doit choisir une colonne, une ligne ou une diagonale.

Quand chacun a choisi, et seulement après cela, l’enseignant donne la consigne.

Chacun doit inventer une histoire de 2 ou 3 phrases en utilisant ses 3 verbes.

Le temps doit être imposé et relativement court 3 ou 4 mn.

► Évaluation

Chaque élève lit son petit texte à voix haute, on reprend la syntaxe si nécessaire.

► Prolongement

On change de verbes, et l’enseignant introduit de nouvelles consignes. Cela peut être, selon le niveau des élèves et les points d’apprentissage en cours :

Pas le droit à l’infinitif

Pas d’utilisation du je

Les verbes doivent impérativement être conjugués au présent au passé composé, à l’imparfait…

La correction est alors faite en fonction de l’apprentissage ciblé.

► Variantes

On peut, selon ce qu’on veut travailler, remplacer les verbes par des noms communs, des adjectifs qualificatifs, des connecteurs, des pronoms, des adverbes…

Suivant le niveau des jeunes, on peut demander une phrase avec les 3 mots, trois phrases distinctes avec une unité de sens, ou une petite histoire.

Le cadavre exquis

Jeu à faire en petits groupes, assis en rond autour d’une table.

► Déroulement

Chaque élève a une feuille et un stylo.
Sur sa feuille chacun écrit un complément circonstanciel de temps. On peut simplement dire : Ecris quand se passe l’histoire.
Chacun plie sa feuille pour cacher sa production, et la passe à son voisin de gauche.
Sur la nouvelle feuille qu’on vient de lui passer, chacun écrit un groupe nominal. Suivant le niveau des jeunes on pourra les pousser à trouver un groupe nominal enrichi d’adjectifs,et/ou de compléments du nom, plutôt qu’un syntagme uniquement composé d’un déterminant et d’un substantif.
De nouveau, chacun replie sa feuille sur ce qu’il vient d’écrire et la passe à son voisin de gauche.
On continue ainsi, en ajoutant tour à tour :

un groupe verbal
un complément circonstanciel de manière
un complément circonstanciel de temps.

A la fin chacun déplie la dernière feuille qu’on lui a passée et lit la phrase obtenue à voix haute.

► Prolongement

On fera collectivement un travail de correction sur

l’orthographe lexicale utilisation de dictionnaires
les accords dans le GV et le GS
les temps de conjugaison
afin que les phrases soient syntaxiquement et grammaticalement correctes.

Les petits papiers

Ce jeu reprend la formule du cadavre exquis : production collective en petits groupes, sans savoir ce que l’élève précédent a écrit.
Collectivement, identification de la structure syntaxique à produire à la fin.
Constitution des équipes : autant d’enfants que de groupes de mots à écrire.

Écriture :

Chaque élève écrit un groupe de mots sur sa feuille, en respectant la consigne donnée par l’enseignant, il la plie pour cacher ce qu’il a écrit, avant de la passer à son voisin de gauche.
On recommence autant de fois qu’il y a de groupes de mots imposés par la structure syntaxique.
On dépouille collectivement : lecture à voix haute des productions, corrections lexicales et accords.
Les résultats peuvent être humoristiques ou poétiques.
Cette technique est déclinable des multiples façons, voici quelques exemples.

petitspapiers

M + ou – X

Explication
M = Mot
+ ou – avancer ou reculer dans le dictionnaire
X = nombre compris entre 1 et 6

Les élèves travaillent par deux sur un texte court choisi par l’enseignant.
ce jeu requiert une bonne connaissance des classes de mots et il permet un entrainement à l’utilisation du dictionnaire.

► Consignes

Souligner tous les noms du texte.

Les chercher un par un dans le dictionnaire.

Remplacer chacun d’eux par le xème nom trouvé avant ou après dans le dictionnaire, selon la formule choisie par l’enseignant.

Par exemple :

M + 2 => 2ème nom venant, dans le dictionnaire, après le nom souligné.

M -1 => 1er nom se situant, dans le dictionnaire, avant le mot souligné.

Faire les accords dans le texte.

► Variantes

On peut choisir de substituer les verbes ou les adjectifs du texte. Les difficultés seront d’ordres différents :

pour les verbes : d’abord trouver l’infinitif du verbe à substituer pour la recherche dans le dictionnaire, puis conjuguer le verbe de remplacement.

Pour les adjectifs : trouver le masculin/singulier de l’adjectif à substituer pour la recherche dans le dictionnaire, puis accorder l’adjectif de remplacement.