Ressources pour enseigner

Mot-clé - Appuis didactiques

Fil des billets

"Le plurilinguisme à l'école, entre science et politique", une conférence de Marinette MATTHEY

Dans le cadre de la journée d’études sur le plurilinguisme organisée le 29 mars 2017 par le CASNAV de l’académie de Grenoble à l’auditorium de l’atelier Canopé 38, Marinette MATTHEY, professeure à l’Université Grenoble Alpes et directrice du LIDILEM (1) , a tenu une conférence intitulée "Le plurilinguisme à l’école, entre science et politique".

Lire la suite...


Rapport : La place des langues de scolarisation dans les programmes

Toute construction de connaissances en contexte scolaire, quelles que soient les disciplines considérées, passe par un travail langagier. Le texte "La place des langues de scolarisation dans les programmes", écrit par  Jean-Claude Beacco, Daniel Coste, Piet-Hein van de Ven et. Helmut Johannes Vollmer, et édité par le conseil de l’Europe, présente une démarche qui permet de créer des programmes d’enseignement de l’histoire, de la littérature, des mathématiques des sciences en tenant compte explicitement des dimensions discursives et linguistiques de chaque matière scolaire. Elle permet de passer du niveau des finalités éducatives de tels enseignements à l’identification d’éléments linguistiques qu’il faut systématiser dans la classe pour enseigner au mieux les formes de discours correspondantes. Cette démarche est conçue pour être indépendante des langues concernées. Elle est éventuellement adaptable à d’autres disciplines.

Sur le site du conseil de l’Europe, le livre est à consulter sur cette page.


Vers une pédagogie du plurilinguisme : les langues maternelles au service de l'apprentissage du français

Le 5 février 2015, dans le cadre d’Expolangues, une table ronde avait été organisée le 5 février 2015, s’intitulant "Vers une pédagogie du plurilinguisme : les langues maternelles au service de l’apprentissage du français".

Les intervenants s’étaient attachés à montrer les bienfaits d’une pédagogie prenant en compte la biographie langagière de chacun et créant des passerelles entre les différents savoirs présents dans la classe (qu’ils soient culturels, linguistiques ou langagiers).

Le script de la table ronde, publié cet été, est désormais consultable à l’adresse :

http://www.culturecommunication.gouv.fr/Politiques-ministerielles/Langue-francaise-et-langues-de-France/Politiques-de-la-langue/Multilinguisme/Vers-une-pedagogie-du-plurilinguisme


Latin, plurilinguisme et approche plurielle des langues

En quoi le cours de latin est-il un lieu où l’on peut effectivement amener les élèves à acquérir des compétences plurilingues et pluriculturelles ?
Dans le hors-série numérique n°32 des Cahiers Pédagogiques intitulé "Apprendre les langues et cultures de l’antiquité", paru en novembre 2013, l’article "Latin, plurilinguisme et approche plurielle des langues", rédigé par Cécile BODDAERT, enseignante de Lettres et de FLE, était consacré à cette question.

Avec l’aimable autorisation des Cahiers Pédagogiques, que nous remercions, vous pouvez à présent consulter cet article ici-même :

Télécharger l’article "Latin, plurilinguisme et approche plurielle des langues" au format pdf

Crédit : www.cahiers-pedagogiques.com

Enseigner le français en tenant compte des langues premières

Pour les apprenants en FLE-FLS, les difficultés ne sont pas les mêmes selon les langues premières préalablement connues. Pour un enseignant, connaître ces langues premières peut l’aider à comprendre les points d’achoppement de son public et à définir des stratégies d’enseignement qui en tiennent spécifiquement compte.

Les documents élaborés dans le cadre du projet LGIDF (Langues et Grammaires en Ile de France), soutenu entre autres par la Direction Générale à la Langue Française et aux Langues de France (DGLFLF), sont à cet égard précieux : dix-sept langues premières ont été analysées de façon à permettre aux enseignant, pour chacune de ces langues, d’anticiper les difficultés des apprenants.

Merci au groupe LGIDF, non seulement pour avoir réalisé ce travail de pédagogie et de culture, mais aussi pour en partager le fruit généreusement : voici donc les dix-sept documents, en attendant les suivants puisque le projet se poursuivra dès septembre.


"L'école inclusive et la scolarisation des élèves allophones"

Au mois de janvier 2016, l’Institut Français de l’Éducation (IFE) assurait une formation : "L’école inclusive et la scolarisation des élèves allophones"
Les ressources issues de cette formation sont désormais en ligne :
http://ife.ens-lyon.fr/formation-formateurs/catalogue-des-formations/formations-2015-2016/formations-cas/scolarisation-des-eleves-allophones/l2019ecole-inclusive-et-la-scolarisation-des-eleves-allophones


stage "Regards croisés : cultures Roms et tsiganes" : écrits

À l’occasion de l’exposition "Tsiganes, la vie de Bohème ?" visible au Musée dauphinois jusqu’au 9 janvier 2017, la Délégation académique à l’action culturelle de l’académie de Grenoble en lien avec le CASNAV a organisé le stage "Regards croisés, les cultures Tsiganes et Roms", les 2 et 3 décembre 2015.

L’objectif pédagogique, dans l’enjeu du respect du droit à l’éducation pour tout enfant (cf. Convention internationale des droits de l’enfant de l’ONU), était d’approfondir la connaissance des cultures Tsiganes et Roms en appréhendant le contexte historique, démographique et politique, et d’analyser la mobilité comme adaptation à une attitude de rejet qui reste dominante.

Plusieurs comptes-rendus et exposés en lien avec cette journée sont désormais accessibles et d’autres sont attendus. Vous pouvez d’ores et déjà consulter :

- les compte-rendus des deux tables rondes animées par Guy CHERQUI, délégué académique à l’action culturelle de l’académie de Grenoble et inspecteur référent du CASNAV, en présence de Vincent Nara RITZ, directeur du Centre Européen de Formation aux Diversités, et Iulia HASDEU, anthropologue (Université de Genève). Ces deux tables-rondes se sont tenues le 2 décembre 2015, l’une au Musée Dauphinois et l’autre au CANOPE de Grenoble.

- le compte-rendu de l’intervention d’Isabelle JOUANNIGOT, coordinatrice EFIV en Isère : "Quand le parler voyageur se confronte au français scolaire. Des pratiques langagières porteuses d’identité. Une approche sociolinguistique de l’identité voyageuse"

- le compte-rendu de l’atelier animé par Bruno POYARD, professeur de Design graphique (Institut de la communication et des médias d’Echirolles), à partir du travail du photographe Pablo CHIGNARD, ayant réalisé en 2015 les portraits de familles Roms qui, venues d’Europe de l’Est pour des raisons économiques et sociales, vivent en Isère, souvent dans le plus grand dénuement. 


Regards 2015 : les approches plurielles

Les approches plurielles des langues et des cultures sont des approches pédagogiques préconisant un apprentissage basé sur la mise en regard de deux ou plusieurs langues. A contre-pied de l’enseignement traditionnel, ces méthodes présentent l’avantage de développer la compétence plurilingue de l’apprenant et permettent de devenir plus autonome dans l’usage des langues vivantes étrangères.
Cette publication proposée par la délégation générale à la langue française et aux langues de France, s’adresse à toute personne intéressée par l’enseignement/apprentissage des langues : enseignants, apprenants, parents d’élèves...

Consulter la publication


Références : Intercompréhension

Cette publication, réalisée par la délégation générale à la langue française et aux langues de France en partenariat avec l’Organisation internationale de la Francophonie, est un document de référence sur l’intercompréhension.  Cette approche pédagogique plurilingue propose de nouvelles pistes pour l’enseignement des langues, et notamment de la langue française. Le lecteur pourra trouver ici les descriptions et sites des méthodes existantes et prendre connaissance des projets innovants dans le domaine éducatif. Les avantages du recours à la pratique de l’intercompréhension dans le domaine des relations internationales et du monde du travail sont également abordés.

Consulter la publication

"Devenir élève francophone plurilingue dans une école inclusive"

Au mois de décembre 2014, l’Institut Français de l’Éducation (IFE) assurait une formation : "Devenir élève francophone plurilingue dans une école inclusive"
Les ressources issues de cette formation sont désormais en ligne :


L'apprentissage de la lecture en français langue seconde, avec Jean-Charles RAFONI

Conférence et questions



Le 25 mars 2014, la salle polyvalente du Lycée Mounier, à Grenoble, a eu l’honneur et le plaisir d’accueillir Jean-Charles RAFONI, docteur en sciences du langage, professeur à l’IUFM de Versailles (université de Cergy-Pontoise), et auteur notamment d’Apprendre à lire en Français Langue seconde, dans le cadre d’une journée de formation  organisée par le CASNAV et la DAAF de l’académie de Grenoble. Grâce à l’appui technique du Réseau Canopé, nous pouvons vous présenter, en vidéo, un compte-rendu de cette journée centrée sur l’apprentissage de la lecture par des élèves pour lesquels le français est langue seconde, sachant qu’ils peuvent arriver au collège et ne pas avoir fréquenté l’école antérieurement.

ACCÈS À LA RESSOURCE

Référentiel de compétences : Entrée dans la littératie en FLS

Voici un outil réalisé par Hélène Paillard dans le cadre de son stage de Master2 professionnel en 2012-2013. Au cours de son travail elle a interrogé les modalités de prise en charge des élèves désignés souvent à tort comme "non scolarisés antérieurement" ainsi que les contenus enseignés.

"Les élèves dits NSA sont susceptibles d’être scolarisés dans des dispositifs variés, les intervenants de ces dispositifs ont des cultures professionnelles diverses qui entrainent des approches différentes. D’autre part, les programmes de l’Education Nationale visant les apprentissages fondamentaux ont été conçus pour de jeunes enfants. Les contenus de la formation pour adultes ne correspondent pas non plus aux besoins d’adolescents scolarisés en collège ou lycée et n’intègrent pas obligatoirement la visée d’éducation humaniste que se doit d’avoir l’école.

 Partant de ces constats, ce référentiel essaie de faire la synthèse entre des référentiels issus de la formation professionnelle et de la lutte contre l’illettrisme d’une part et le socle commun de connaissances et de compétences d’autre part. Les compétences ont été également croisées avec celles des niveaux du CECRL puisqu’il s’agit, en tout premier lieu, d’enseigner le français à des élèves allophones.

Les objectifs du référentiel :
- Constituer un outil de référence pour permettre aux divers intervenants de coordonner leurs enseignements (nécessité d’asseoir  l’apprentissage de la lecture sur celui du français, par exemple)
- Servir de support à la constitution d’évaluations (les descripteurs de niveaux du CECRL ont été rappelés pour chaque activité langagière) et permettre le repérage des compétences existantes pouvant servir de points d’appui aux apprentissages

- Donner des exemples d’activités ou de supports possibles

Télécharger le référentiel

- page 1 de 3