Contraintes portant sur la structure 

-  Le cadavre exquis

Qu’est-ce que ?

En groupe. Prendre une feuille (chacun). Ecrire une phrase interrogative commençant par "qu’est-ce que". Plier le bord de la feuille de manière à cacher ce qui est écrit. Passer la feuille au voisin. Ecrire sur la feuille que l’on vient de recevoir une réponse à une question qui aurait commencé par "qu’est-ce que". Puis plier le bord, passer la feuille au voisin. Puis écrire une question commençant par "qu’est-ce que", plier le bord, passer au voisin, et ainsi de suite. Quand les feuilles sont remplies, lire les textes obtenus.

Exemples : Qu’est-ce qu’un singe vert?
C’est grave.

Qu’est qu’une feuille de papier blanche ?
C’est un biscuit d’origine indienne.

Qu’est ce que la vie ?
C’est le bonheur au quotidien.

Variantes : Pourquoi/ Parce que, Si j’étais / Tu serais


-  L’expansion

Partir d’une phrase en demandant d’ajouter des expansions.

« La marquise sortit à cinq heures.

La marquise montait.

La marquise montait une jument.

La marquise montait une splendide jument.

La marquise montait ce jour-là une splendide jument alezane.

La marquise montait ce jour-là une splendide jument alezane dont le blanc immaculé seyait à son teint La marquise montait ce jour-là une splendide jument alezane dont le blanc immaculé seyait à son teint de pécheresse. »

Gustave YVON, La Marquise sortit à cinq heures, Losfeld, 1969

  -La structure imposée

L’animateur impose une structure grammaticale sur laquelle chacun écrit une phrase, ou plus, jusqu’à un texte.

Exemple : S(substantif) / A(adjectif) / V (verbe) /SSAA

Le chien courageux sauve des enfants et des tortues jeunes et pâles.

Variante : On peut partir d’une phrase déjà écrite dont on demande de respecter la structure.

Exemple : « je refuserai d’appartenir à un club qui m’accepterait comme un de ses membres » (Groucho Marx) donne : « Je refuserai d’écrire un roman dont je serai l’auteur », «Tu acceptes d’envoyer un message que tu ne comprends pas »…

Variante : on peut aussi imposer une classe grammaticale à partir de laquelle doit s’organiser tout le texte.

Exemple :

Déménager

Quitter un appartement. Vider les lieux. Décamper. Faire place nette. Débarrasser le plancher.

Inventorier ranger classer trier

Éliminer jeter fourguer

Casser

Brûler

Descendre desceller déclouer décoller dévisser décrocher

Débranche détacher couper tirer démonter plier couper

Rouler

Empaqueter emballer sangler nouer empiler rassembler entasser ficeler envelopper protéger recouvrir entourer serrer

Enlever porter soulever

Balayer

Fermer

Partir

 

Georges PEREC, Espèces d’espaces, Galilée, Paris, 1985

- S+7

Le nombre peut être obtenu par le hasard ou par choix.

On part d’un texte connu dont on va remplacer tous les noms/ adjectifs/ verbes (une ou plusieurs catégories) par son équivalent grammatical 7 (ou n) rangs plus loin dans un dictionnaire. Le texte obtenu est bien sûr absurde.

Exemple :

s7.jpg

Contraintes portant sur les mots à employer

Le logo-rallye

On pioche au hasard dans un texte ou le dictionnaire, ou on demande aux participants des mots avec lesquels (tout ou partie) chacun devra produire un texte. Le résultat est plus amusant si les mots sont très différents, étranges par leur sens ou leurs sonorités.

Les incipit

On fait une liste d’incipit : chacun en choisit un, le poursuit, ou le choisit comme phrase finale.

Les listes

On choisit une expression amorce qu’il faudra développer : « je me souviens », « j’aime/ je n’aime pas ».

Exemples :

listes.jpg

Les expressions

On écrit à partir d’une expression, d’un proverbe, par exemple en le prenant au pied de la lettre. Etre dans la lune/ les nuages, avoir un chat dans la gorge, avoir un cheveu sur la langue…

Exemple :

L’enfant qui battait la campagne

Vous me copierez deux cents fois le verbe :
Je n’écoute pas. Je bats la campagne.

Je bats la campagne, tu bats la campagne,
Il bat la campagne à coups de bâton.

La campagne ? Pourquoi la battre ?
Elle ne m’a jamais rien fait.

C’est ma seule amie, la campagne.
Je baye aux corneilles, je cours la campagne.

Il ne faut jamais battre la campagne :
On pourrait casser un nid et ses oeufs.

On pourrait briser un iris, une herbe,
On pourrait fêler le cristal de l’eau.

Je n’écouterai pas la leçon.
Je ne battrai pas la campagne.

Claude ROY, Enfantasques

Variante : à partir d’une conjugaison.

Exemple :         

Je m’enrhume

Tu t’enrhumes

Nous sommes malades

Vous restez chez vous

 Ils sont tout seuls en classe.

-  La disparition

Les rats ont grignoté un livre : seule la moitié gauche d’une page est lisible. Récrire le texte en incorporant les mots ainsi préservés.
Contrainte portant sur le genre du texte

- La définition

On peut faire définir des mots-valises, des mots inventés.

- L’abécédaire

Il faut lui ajouter un thème (vacances, travail…) ou une contrainte sur le signifiant (avec la voyelle a : Abracadabra, Bar-tabac, Caracas…, sans l…).

- Les nouvelles brèves

Partir d’un fait divers que l’on va réécrire à la manière de Félix Fénéon.

Exemples

« Elle tombe. Il plonge. Disparus. »

« Une machine à battre happe Mme Peccavi. On démonte celle-là pour dégager celle-ci. Morte. »

« Un flacon flotte. Mauritz, de Sèvres, se penche pour le prendre et tombe dans la Seine. Il est maintenant à la morgue. »

« Le feu, 126, boulevard Voltaire. Un caporal est blessé. Deux lieutenants reçoivent sur la tête, l’un une poutre, l’autre un pompier. »

« Sous des noms toujours neufs, une jeune femme se place comme bonne et vite file, lestée. Gain, 25 000 francs. On ne la pince pas. »

D’après Félix FENEON, « Nouvelles en trois lignes », Le Matin, mai-novembre 1906

- Le mode d’emploi

A partir d’un mode d’emploi réel, rédiger le mode d’emploi qui vous correspond.

- Le changement de point de vue

Faire récrire un récit avec le point de vue d’un autre personnage.

- Le haïku

Poème minimaliste d’origine japonaise : il se compose d’un tercet de 17 syllabes (5-7-5)

Exemple

Un vieil étang,

Une grenouille saute,

Le bruit de l’eau

Matsuo Bashô

(Ce poème ne compte pas dix-sept syllabes car c’est une traduction).

-  la recette de cuisine

- Sur le modèle de la recette de cuisine, on peut faire rédiger la recette du bonheur, de l’amitié, de la poésie…

On peut aussi garder la recette existante mais jouer avec les paronymes : « Prendre un kilo de pommes de verre »…

Suggestions de Elsa DEBRAS, CLA lycée, Formatrice FLS, Grenoble