Les simulations globales sont des techniques intégrées aux méthodes communicatives et développées en vue de l’enseignement du FLE dans le but de résoudre le problème de l’illusion du réel en classe de langues tout en stimulant la prise de parole dit Debyser.
L’enseignant fixe le scénario de départ, puis il est l’animateur et le médiateur,l’expert linguistique. Mais ce sont les élèves eux-mêmes qui vont construire le contexte et le faire vivre. Ce sont eux qui vont opérer les changements de situations, les rebondissements dans la situation. Ils vont construire l’immeuble, le remplir et le faire vivre, ils vont créer des personnages, les animer, leur prêter des intentions et des sentiments qui seront prétexte à des situations de communication et à des interactions. Des échanges verbaux et écrits seront nécessaires pour faire vivre ce monde virtuel.

Les types de discours utilisés dans les interactions des simulations globales sont directement réinvestissables dans la vie quotidienne. Les simulations globales vont permettre des mises en situation véritables, pendant lesquelles la langue sera envisagée comme un outil et non plus comme un objet de savoir. C’est la situation qui définit les besoins linguistiques des apprenants et non pas l’enseignant.

Les simulations globales se prêtent facilement à l’interdisciplinarité et,pour se développer, doivent s’appuyer sur la recherche et l’exploitation de documents et ressources en tout genre.
Ce sont des projets de longue haleine : créer un monde ne se fait pas en une séance, et les productions qui découlent des interactions vont être nombreuses. La situation va donc vivre et évoluer sur plusieurs semaines, voire plusieurs mois, à raison de quelques heures par semaine.
Son fonctionnement, basé sur la communication au sein d’interactions variées donne la possibilité de mettre en pratique différents niveaux de langue, en fonction des situations : langue orale et langage écrit, langue institutionnelle normée ou langue familière des interactions amicales.

La mise en place d’une simulation globale dans une classe de français pour ENA induit nécessairement un travail sur les cultures : culture française et autres cultures, en ce qui concerne le choix du quartier, de l’origine ethnique des locataires, de leurs habitudes, etc.

Sa forme très sociale exige un effectif d’au moins une dizaine d’élèves pour parvenir à des résultats intéressants.

Il existe deux sortes de simulations globales :

Les généralistes (exemple de l’immeuble) qui visent l’acquisition de compétences en français général. Elles sont liées à la communication dans les interactions quotidienne de la vie sociale et privée.

Les fonctionnelles apparentées au français de spécialité. Celles-ci sont ciblées sur les besoins spécifiques liés à une profession (exemples de l’entreprise, l’hôtel). Les compétences visées sont des compétences nécessaires dans les interactions directes avec les différents partenaires de ces professions.
Un exemple : l’immeuble
Cf. L’immeuble Francis Debyser (1980)
Les simulations généralistes visent des compétences de français général, liées à la communication dans les interactions quotidiennes de la vie sociale et privée.
Dans cet exemple, il s’agit de faire vivre les habitants d’un immeuble, lors des multiples situations qu’y offre la vie quotidienne.

Les différentes phases proposées sont :

1 Mise en place du contexte : la construction de l’immeuble

Les habitants : identité, situation familiale et sociale, description physique.
L’immeuble : répartition, disposition ettaille des appartements.
Les numéros de téléphone et les véhicules attribués à chacun

2 La décoration

La façade, la cour, la rue.
Plan et description des appartements.

3 Les fac-similés, ou écrits de la vie quotidienne

Les graffitis
Avis, pancartes, règlements affichés dans l’entrée
Les petites annonces
Les faire-part envoyés par les habitants (naissances, mariages, décès)
Les messages personnels entre habitants

4 Jeux de rôles : les relations entre les habitants

Rapports personnels, relations familiales
Relation de voisinage
Rencontres dans l’escalier
Les discussions
Les services rendus
Les potins
Les conversations téléphoniques
Les recettes de cuisines échangées
Les habitants : identité, situation familiale et sociale, description physique.
L’immeuble : répartition, disposition ettaille des appartements.
Une enquête faite dans l’immeuble

5 Le côté romanesque

Le portrait et la biographie des habitants de l’immeuble
Ce que fait chacun à un moment donné précis
Les souvenirs

6 Observations diverses

Les bruits de l’immeuble
Les odeurs
L’activité de l’immeuble le dimanche matin

7 Correspondance envoyée et reçue par les habitants
Cartes postales et lettres de vacances
Invitations
courrier officiel

8 Les curiosités

 un aspect culturel : lectures, goûts musicaux et artistiques des habitants, etc.

Il ne s’agit pas, bien sûr, d’une progression linéaire, mais d’une banque de situations dans laquelle chaque enseignant puisera selon ses besoins, au rythme et dans l’ordre qui convient à sa classe.
Par ailleurs chaque classe peut imaginer d’autres situations de communication.

tableau-simul.jpg

Indications bibliographiques et sitographiques

Les simulations globales, mode d’emploi. 1996. F. Yaiche. Hachette Livre FLE.

Extrait de la présentation : Prenez un lieu, de préférence clos : une île, un immeuble […]. Faîtes-le investir et décrire par des élèves qui imagineront en être les habitants…Utilisez ce lieu thème comme lieu de vie pour y localiser toutes les activités d’expression écrite et orale, toutes les activités de communication générale ou spécialisée. Vous obtenez ainsi une  simulation globale […]. L’ouvrage propose : un historique de la méthodologie, des exemples concrets d’une dizaine de simulations, une réflexion théorique sur le jeu net ses enjeux en classe, des idées pratiques pour animer entièrement une simulation globale.

 

Les ouvrages ci-dessous présentent en détail la démarche, les séquences de travail, ainsi que les documents et outils pédagogiques nécessaires à la mise en place des simulations.

Simulations, écriture collective, jeux sur le net                                                                                                        

Actipedago : un site indispensable d’activités pédagogiques FLE.

Simulations généralistes

L’immeuble Francis Debyser 1980 Hachette, 96 pages

Le cirque Jean-Marc Caré, Carmen Mata-Barreiro 1986 Hachette, 96 pages
Ouvrage épuisé, à consulter au CASNAV.

Îles Francis Debyser, Jean-Marc Caré, Christian Estrade 1980CIEP Paris, 116 pages
Ouvrage épuisé,
à consulter au CASNAV.

Voir sur le site de l’université de Bremen le compte-rendu d’une expérience faite dans une classe à partir de l’île.

Simulations fonctionnelles

L’hôtel Alain Pacthot 1996 Hachette FLE Livre.

L’entreprise Corinne Bombardieri, Philippe Brochard, Jean-Baptiste Henry 1996Hachette, 128 pages

Pour approfondir...

Le site FrancParler a mis en ligne un dossier sur les simulations globales.