---

 

Lettre d'information n.12 - Spécial livres & films à offrir, à s'offrir, à lire, à regarder

---

Théâtre jeunesse

---

La migration des canards

Isabelle Gonçalves

Pour son bien Elle se souvient de ses parents immigrés décidés à donner à leur fille unique un destin meilleur que le leur; de son père surtout. Elle a dix ans, elle aimerait juste être comme les autres, s'amuser, rêver, partir en vacances, se rendre aux anniversaires de ses amies. Son père ne veut pas. Son père la surveille. Son père la corrige. Pour son bien.

 

---

La foule, elle rit

Jean-Pierre Cannet

Bouffés par des requins, asphyxiés sous des tunnels, tel est le sort des frères de Zou qui tentent d'échapper à leur misère. Rien ne sert de se faufiler, rien ne sert d'être plus noir que la nuit. Zou, qui entend ses frères, comprend que pour réussir il faut au contraire être le plus voyant possible. Il s'entraînera donc à passer les frontières, grimé en clown. Depuis qu'il est petit, on lui dit qu'il est très doué pour faire rire. Mais cela suffira-t-il ?

---

En attendant le Petit Poucet

Philippe Dorin

Il s'appelle Le Grand, elle s'appelle La Petite. Ils sont seuls au monde. Il ne leur reste plus qu'à se rencontrer, à s'inventer des fables. Pourquoi, le jour, les étoiles disparaissent? Comment faire réapparaître le fantôme de leur mère? Comment traverser des villes et frapper aux portes des maisons? Ils sèment des cailloux sur les chemins et l'un d'entre eux les accompagne. Lorsqu'ils ont fait le tour du monde, ils s'interrogent. Comment donner un sens à leur histoire?

A partir de 9 ans.

---

Le garçon à la valise

Mike Kenny

Deux enfants migrants traversent le monde pour fuir la guerre et atteindre ce qu'ils croient être un Eldorado : Londres. Un texte interroge la puissance des histoires, celles qu'on raconte aux enfants et grâce auxquelles ils peuvent faire face à la complexité du monde. 

---

Littérature jeunesse

---

Le garçon au fond de la classe

Onjali Q. Rauf

Avant, il y avait une chaise vide au fond de la classe. Maintenant, c'est la place d'un nouveau: Ahmet. Il est bizarre: il ne parle pas, ne sourit pas et n'aime pas les bonbons! Mais j'ai enfin compris pourquoi: Ahmet est un réfugié. Il a fui une guerre dans son pays, avec des bombes et des brutes qui font du mal à tout le monde. Plus j'apprends à le connaître, plus j'ai envie de l'aider. Alors, avec mes copains Michael, Tom et Josie, on a élaboré un plan...

Le regard optimiste et déterminé d'un enfant sur l'immigration. Une histoire d'intégration et de solidarité, drôle et poignante. 

Fondatrice d'une organisation de défense des droits de la femme, Onjali Q. Raùf s'implique, dans les médias comme sur le terrain, pour les camps de réfugiés.

PRIX DU MEILLEUR LIVRE JEUNESSE 2019 DES LIBRAIRIES WATERSTONES
PRIX BLUE PETER 2019

De 9 à 13 ans

---

Partir, au-delà des frontières

Francesca Sanna

Pour fuir la guerre, deux enfants et leur maman se lancent dans un long et dangereux voyage loin de leur pays. Passer la frontière, traverser la mer, se cacher, sans jamais perdre espoir... Leur chemin est celui de tous ceux qui tentent de trouver un endroit où vivre en paix.

Un album magnifique et sensible, pour évoquer simplement avec les petits l'exil, la migration vers l'inconnu d'un monde nouveau.

Amnesty International Special Award 2017.
Prix de l'Album Klaus Flugge Prize 2017

De 5 à 8 ans
---

Partir

Veronica Salinas & Camilla Engman 

Parfois, il faut partir, quitter son pays, et on ne connaît personne là où l'on arrive. On ne comprend rien à ce que les gens disent. On ne sait même plus très bien qui l'on est soi-même… Heureusement que l'on se fait très vite des amis…

« Partir » est une très belle histoire, touchante et optimiste, sur le changement, la rencontre, la découverte de soi et des autres. Avec un texte simple et nuancé et des des illustrations aussi habiles que délicates, les auteures savent dire la difficulté des premiers pas et le bonheur de savoir courir à plusieurs. Un album pour apprendre à se connaître et devenir un explorateur de l'existence, accessible dès 5 ans.

---

Le grand écart

Thomas Scotto & Lucie Albon

Thomas Scotto fait danser les mots en prêtant sa voix à Anya, petite fille désorientée par son arrivée dans un nouveau pays dont elle ne connaît ni la langue ni les paysages. Et cet imaginaire enfantin, où les appartements deviennent un puzzle et les escaliers un tourbillon, valse avec les illustrations de Lucie Albon, toutes en douceur et inventivité.

L’intégration dans un autre pays peut-être une expérience complexe. Heureusement, Tom et Anya vont se rendre compte, chacun à leur manière, qu’il ne sont pas seuls à avoir du mal à faire le grand écart.

A partir de 6 ans.

---

Les inoubliables

Fanny Chartres

On les appelle les EANA : les élèves allophones nouvellement arrivés. Ils viennent d'un peu partout. De Bulgarie, de Turquie, de Corée, d'Angleterre ou, comme Luca, de Roumanie. Ils sont là pour un temps ou pour longtemps. Ils viennent avec leurs histoires, simples ou heurtées. C'est parfois le travail de leurs parents qui les a amenés là, parfois l'absence de travail. Parfois l'espoir, parfois l'absence d'espoir. 
Ils parlent un français hésitant, dansant, boiteux, drôle. Ils portent des rêves puissants et fragiles, celui de devenir champion de Rubik's Cube ou virtuose du violon. C'est pour toutes ces raisons qu'ils sont venus en France, à Paris, dans la Ville lumière. Mais la lumière a aussi ses ombres.

A partir de 11 ans.

---

Guerre, et si ça nous arrivait?

Janne Teller

Imagine : c'est la guerre - non pas en Irak ou en Afghanistan, quelque part très loin, mais ici, en Europe, en France, chez nous. Dans Guerre, Janne Teller se lance dans une réflexion expérimentale convaincante : par l'intermédiaire d'un simple renversement de perspective, elle nous explique avec clarté et sobriété les enjeux et les incidences du statut de réfugié - la fuite, l'exil, la survie dans un pays étranger.

A partir de 13 ans.

---

BD

---

Tsiganes: 1940-1945 Le camp de concentration de Montreuil-Bellay

Kkrist Mirror

Le décret de loi du 6 avril 1940, signé par le Président de la République Albert Lebrun - astreint à résidence, sous surveillance policière, tout nomade - Après la capitulation française, le gouvernement de Vichy va l'appliquer.
Près de Saumur, un camp de concentration administré par la gendarmerie française a interné plus de 3000 gitans dans des conditions inimaginables. Pour réaliser ce témoignage en bd sur ces tiganes oubliés, le dessinateur Kkrist Mirror a rencontré de nombreux témoins ainsi que des gens du voyage. Son récit rend également hommage à l'Abbé Jollec, cet homme qui a sacrifié sa vie pour la communauté Tsigane.

---

Manouches

Kkrist Mirror

Archange est le patriarche d'une grande famille manouche. Mais son nom de voyageur est Tinoir. Il est marié à Marie dont le petit nom est La Blanche. Tinoir et La Blanche sont issus d'une longue lignée, française depuis le XVIe siècle. Tinoir et les siens ne sont que passagers, ils ne possèdent rien, ils nomadisent et ils invoquent. Ils sont à la merci des sédentaires, « les voleurs de terre », qui chassent les nomades, « les voleurs de poules ».

MANOUCHES illustre également les rapports complexes qu'entretient Archange avec son ami gadjo, sédentaire, instituteur itinérant. Ensemble, ils s'interrogent sur ce qui lie et sépare leurs modes de vie, sur le poids des souffrances et persécutions endurées par les Tsiganes, sur le présent et sur l'avenir.

« Manouche » veut dire homme debout.

KKRIST MIRROR est auteur dessinateur. MANOUCHES est son cinquième album sur la thématique des Tsiganes qu'il investit depuis plus de trente ans. Il est également enseignant et conférencier.

---

Migrant

Eoin Colfer, Andrew Donkin & Giovanni Riganno

Ebo : seul. Sa soeur est partie il y a des mois. Et, maintenant, c'est son frère qui a disparu. Ebo est convaincu qu'il a pris la route à destination de l'Europe. Le long périple d'Ebo le conduira du désert du Sahara à la violence des rues de Tripoli, avant d'embarquer pour une périlleuse traversée de la méditerranée. Chaque étape de son voyage ne fera que nourrir son espoir de pouvoir commencer une nouvelle vie.

A partir du collège.

---

Le contrepied de Foé

Laurent Galandon & Damien Vidal

Le Contrepied de Foé raconte le parcours d'Urbain, jeune passionné de football au Cameroun, dont les rêves de gloire vont être exploités par un agent véreux. Le voici abandonné à Paris, sans papiers et sans un sou en poche... À travers la destinée d'Urbain, les auteurs dévoilent avec justesse l'une des faces cachées du football et le quotidien d'un clandestin en France.

---

Kililana song

Benjamin Flao

Archipel de Lamu, au large du Kenya. Benjamin Flao nous entraîne à la découverte de Günter, un marin hollandais, trafiquant à ses heures perdues, et de Naim, un orphelin d'une dizaine d'années qui habite chez sa tante. Refusant d'aller à l'école coranique (il est peu enclin à la discipline), il fait souvent l'école buissonnière et vit de petites magouilles (plutôt cela que d'éplucher des crevettes). A quelques encablures de là, dans la brousse de Kililana, au coeur de la mangrove, Ali, un vieillard solitaire, survit de la pêche et de la cueillette, coupé du monde. A côté de sa cabane, un arbre a poussé. Avec le temps, celui-ci devient un impressionnant autel couvert d'objets divers, de tissus, de carcasses animales. Mais le lieu est convoité par des promoteurs immobiliers français qui rêvent d'en faire un complexe touristique. Les destins de ses personnages vont se croiser pour un grand récit d'aventure, dans un pays que l'auteur connaît parfaitement.

---

L'homme aux bras de mer, itinéraire d'un pirate somalien

Thomas Azuelos & Simon Rochepeau

Le 4 avril 2009, cinq pirates prennent d'assaut un voilier français au large de la Somalie. Ils séquestrent les cinq passagers jusqu'à ce que la Marine française intervienne et provoque la mort du skipper du voilier et de deux pirates. En octobre 2013, les pirates somaliens sont accusés de détournement de navire par violence, arrestation, enlèvement et séquestration en bande organisée. Ces anciens pêcheurs, nés dans un des pays les plus pauvres du monde, se retrouvent devant la cour d'assises de Rennes, à des milliers de kilomètres de chez eux. Ils encourent chacun vingt ans de prison. Mohamed se distingue de ses compagnons : il parvient à s'exprimer en français et il est le seul à comparaître libre. Comment en est-il arrivé là ?

---

De l'autre côté

Coline Picaud

Cette bande dessinée de reportage réunit des témoignages de Maghrébins venus s'installer  à Grenoble.
A travers leur voix se racontent et se dessinent plusieurs époques : les Trente Glorieuses marquées par les luttes sociales et politiques, et la période actuelle avec des récits de personnes arrivées en France dans la dernière décennie. Ces histoires de Tunisiens, Marocains et Algériens ont en commun l'amertume de l'exil et le rêve d'une vie meilleure.

Auteure et dessinatrice grenobloise, Coline Picaud raconte en images les histoires extraordinaires et banales de femmes et d’hommes ordinaires, au travers notamment d’interview et de rencontres. Vous pouvez aussi lire Disgrazia! et Mais pour toi demain il fera beau qui racontent l'histoire d'une famille sicilienne qui tente sa chance à Grenoble dans les années 20.
D'une génération à l'autre, ce récit graphique (en 2 parties) retrace l'histoire de cette migration qui fût, comme tant d'autres, marquée par la pauvreté et le labeur. 

 

---

Une maternité rouge

Christian Lax

Du pays Dogon au palais du Louvre, il y a des milliers de kilomètres bien sûr, des aventures, des peurs et des espoirs. L'auteur de bande dessinée Christian Lax déroule une incroyable épopée : celle d'un jeune homme chargé par l'homme sage de son village d'aller porter à Paris une statuette pour la mettre à l'abri de la folie des hommes. Religion, migration, discriminations : Une maternité rouge offre un récit engagé, superbement illustré et qui donne assurément à réfléchir.

---

Demain, demain

Laurent Maffre

Dans Demain, demain, publié en 2012, Laurent Maffre reconstituait, sous la forme d’une fiction documentaire, le quotidien d’une famille d’immigrés algériens, les Saïfi,  installés dans le vaste bidonville de La Folie, dans les années 60. Situé à Nanterre, on y maintenait à l’écart de la société, des dizaines de milliers de personnes, travailleurs, ouvriers, venus prêter main forte aux usines et chantiers de constructions français, quittant leur pays pour un mirage, celui d’une vie meilleure.
Le deuxième volume débute en 1973. Le bidonville a été rasé, les familles sont relogées dans des cités de transit... Laurent Maffre dévoile ici un autre pan de notre histoire récente, trop souvent oubliée.
Il ne reste rien du bidonville de la Folie à Nanterre, rasé en 1971, quelques années seulement après le départ de la famille Saïfi qui, entre-temps, a été installée rue du Port à Gennevilliers, un no man’s land où plusieurs cités de transit ont été édifiées. Produit de la pensée coloniale, ces dernières se présentaient comme le lieu où une action socioéducative devait être menée afin de favoriser l’insertion sociale des populations immigrées et l’accession aux HLM. Marginalisés, surveillés par l’administration, les enfants de la seconde génération prennent conscience de l’injustice de leur condition.

---

Humains, la Roya est un fleuve

Baudoin & Troubs

La Roya est un fleuve qui prend sa source en France, au col de Tende et se jette dans la Méditerranée à Vintimille, en Italie. Durant l’été 2017, Baudoin et Troubs ont parcouru cette vallée, à la rencontre des membres du collectif « Roya Citoyenne », des gens qui, comme Cédric Herrou, viennent en aide aux migrants qui tentent de passer la frontière. Cette fois ils sont ici, dans le sud de la France, confrontés au racisme et à la solidarité, et cette question qui ne les quitte pas : « pourquoi pour moi c’est possible et pas pour un Afghan, un Soudanais, un Érythréen, un…? » Préfacé par J.M.G Le Clézio, Humains interroge notre vivre ensemble et notre projet européen, confronté aux migrations politiques aujourd'hui et climatiques demain, et nous rappelle que ce les états qualifient de flux représente en fait de précieuses vies humaines.

---

Morts par la France

Patrice Perna & Nicolas Otero

Le 1er décembre 1944 à Thiaroye, au Sénégal, l'armée coloniale française ouvre le feu et assassine des centaines de soldats «indigènes», anciens prisonniers de guerre.
Depuis, l'État français ment sur cet épisode tragique et nie ce meurtre de masse. Armelle Mabon, historienne, se bat depuis vingt ans pour rétablir la vérité. Morts par la France rend hommage à ces soldats oubliés et tente de réhabiliter leur honneur bafoué.

---

Macaroni !

Thomas Campi & Vincent Zabus 

À travers le récit d'un grand-père à son petit-fils : l'histoire de l'immigration économique au XXe siècle. « Le vieux chiant », c'est comme ça que Roméo appelle son grand-père. Alors, quand il apprend qu'il va devoir passer quelques jours avec lui à Charleroi... c'est une certaine idée de l'enfer pour le gamin de 11 ans. Cette semaine sera pourtant l'occasion de lever le silence qui pèse sur des hommes de trois générations. 
Un récit humain et touchant qui nous parle de l'immigration italienne, du travail des mineurs et du difficile accouchement de la parole quand, une vie durant, on a été habitué à se taire.

---

Coquelicots d'Irak

Brigitte Findakly & Lewis Trondheim

Lewis Trondheim et Brigitte Findakly brossent en saynètes percutantes et sensibles, la trajectoire singulière de la coloriste. Ponctuée de photos et de parenthèses sur les coutumes, la culture irakienne, les souvenirs de Brigitte Findakly, cette BD nous fait partager la nostalgie de ceux qui ont laissé derrière eux leur pays d'origine et les liens fugaces qui subsistent.

---

Haytham, une jeunesse syrienne

Nicolas Hénin & Kyungeun Park

À Deraa, en Syrie, Haytham est le fils d'un des leaders de la jeune révolution. À 14 ans, il est sur les premières barricades, mais bientôt il doit fuir. Il arrive en France, un pays dont il ne parle pas la langue. Quatre ans plus tard, après une mention bien au bac, le jeune réfugié est devenu un élève brillant de maths sup. Cette histoire vraie, à la fois tragique et porteuse d'espoir, est racontée par Nicolas Hénin, grand reporter et spécialiste de la Syrie qui fut pendant près d'un an otage de Daesh, et mise en images par le dessinateur de Yallah Bye. Haytham a activement participé à l'écriture du scénario, donnant à ce récit passionnant toute sa vérité.

---

Famille nombreuse

Chadia Chaibi Loueslati

 Ce premier roman graphique raconte l’histoire de Chadia, de sa famille et de ses parents, le Daron et Omi, qui ayant quitté la Tunisie, sont venus s’installer en France dans les années 1960. C’est une saga familiale, la découverte d’un pays et de toutes ses bizarreries culturelles et administratives au travers de l’épopée d’une famille immigrée. La ténacité et le courage, l’humour et la chaleur de cette famille nombreuse, le talent de l’auteure font de ce livre une œuvre originale et passionnante.

---

L'étrange

Jérôme Ruillier

Jérôme Ruillier prolonge avec ce roman graphique au trait vif et incisif, son travail d’auteur engagé sur les questions liées à l’immigration. Après Les Mohamed, qui restituait des témoignages d’immigrés maghrébins, il nous livre ici une fiction poignante sur la vulnérabilité de ces étrangers, déracinés et isolés, victimes de nombreux abus et persécutions. Il nous plonge avec beaucoup de subtilité et de force dans le ressenti d’un homme débarqué dans un pays inconnu et dont il ne parle pas la langue, seul et sans papiers. Il est ce qu’on appelle un « étrange »…

---

Meilleurs voeux de Mostar

Petrusa Frano

Après la mort de sa mère et de sa grand-mère à Zagreb, le jeune Frano est placé dans sa famille à Mostar, en Bosnie. Il découvre une ville superbe peuplée de catholiques, d'orthodoxes et de musulmans. Quelques mois avant le début de la guerre, Frano et son copain serbe font les quatre cents coups, découvrent la vie, jouent au basket, tombent amoureux d'une jeune Bosniaque. Et ne comprennent pas ce qui est censé séparer les gens de religion différente... Quand la guerre commence...

---

Terre gâtée, Ange le migrant

Marguerite Abouet, Charli Beleteau & Christian De Metter

Un homme défiguré et affaibli arrive dans un village africain. Qui est-il ? Pour les Natifs et le sorcier du village, c’est un migrant qui n’a pas réussi à traverser la mer. Pour le pasteur, c’est un ange, jamais personne n’est revenu vivant du désert. C’est ainsi qu’il le prénomme. Ange est soigné et réussit à se faire embaucher sur le chantier de la route de l’Ouest. 
Dans une Afrique en plein essor, Claudia, une veuve et influente femme d’affaires, dirige ce chantier. 
Secondée par Benjamin, jeune blanc marié pour « convenance familiale » à sa fille Grace, Claudia y exploite les migrants de passage, toujours plus nombreux à tenter un départ vers l’Europe. Le chantier s'étend sur les territoires des Errants et prive le peuple nomade de ses terres. La tension monte dans la région. L’heure de la vengeance a sonné ! 

---

Droit d'asile

Etienne Gendrin

Mise en abîme d’un auteur de BD se servant de son expérience personnelle pour donner la parole à de jeunes garçons dont chaque histoire est bouleversante. Eclairage réaliste sur une réalité d’aujourd’hui.

---

Moi Dieu-Merci qui vis ici

Thierry Lenain & Olivier Balez

L’histoire vraie de Dieu Merci, qui a fui son pays, l’Angola, pour la France. Les douleurs de l’exil, mais aussi l’espoir sont évoqués avec justesse et respect, avec des mots et des images vraies et pudiques. Cet album est empreint d’une force poétique (et politique), qui affirme, de superbe manière, le droit pour chacun de vivre, ici ou ailleurs, en paix et sereinement.

---

Les ombres

Vincent Zabus & Hippolyte

Une salle d'interrogatoire à la lumière crue. Une chaise, un bureau. C'est dans ce décor dépouillé que l'exilé n° 214 voit son destin se sceller. Au terme d'un long périple, tête baissée, dos voûté, il demande l'asile. Poussé à l'aveu, il doit, pour obtenir le précieux sésame, revenir sur son passé et sur les raisons qui l'ont contraint à l'errance.Lui et sa sœur n'avaient d'autre choix que de fuir leur terre natale mise à feu et à sang par des cavaliers sanguinaires. Effrayés et sans repères, ils ont traversé les forêts, les déserts, les villes et les mers : une véritable épopée peuplée d'êtres aussi mystérieux qu'effrayants, de l'ogre capitaliste au serpent-passeur, des sirènes trompeuses à ces ombres frémissantes et omniprésentes, comme des voix venues de l'au-delà. L'odyssée de deux enfants érigés malgré eux en symboles des minorités opprimées luttant pour leur survie et leur liberté. Vincent Zabus et Hippolyte livrent avec Les Ombres une fable contemporaine et sensible, onirique et subtile sur l'exil et la condition des réfugiés. Alliant poésie et gravité, le trait d'Hippolyte suit la courbe des émotions des personnages, mêlant la puissance de l'encre à la douceur de l'aquarelle, couleurs lumineuses et ombres saisissantes.

---

Amazigh

Cédric Liano & Mohamed Arejdal

Amazigh raconte l'histoire vraie de Mohamed Arejdal.
Mohamed, jeune Marocain, entreprend clandestinement, comme tant d'autres, le voyage vers l'Europe. Cette traversée, si elle échoue, n'en est pas pour autant un drame, et ce qui lui apparaît d'abord comme un cauchemar - traversée périlleuse, prison, expulsion et retour au Maroc pour son jugement - pourrait même le conduire vers un rêve. Car ce n'est pas un retour à la case départ. Cette expérience provoque une prise de conscience, et Mohamed va reprendre ses études, intégrer une école d'art et peu à peu émergera l'artiste devenu aujourd'hui reconnu internationalement.

---

Droit du sol

Charles Masson

Charles Masson raconte dans cet album engagé les pratiques très contestables de l'État français dans l'île de Mayotte et la répression menée contre les clandestins. Un livre fort qui attire notre attention sur une réalité inacceptable. À lire d'urgence pour ne pas fermer les yeux !

---

Au pays des lève-tôt

Paula Bulling

En Allemagne, dans le land de Saxe-Anhalt, aussi connu sous le nom du «Pays des lève-tôt », Paula Bulling part à la rencontre d’une population peu visible, car isolée, celle des immigrés sans-papiers.

Dans cette bande dessinée reportage, Paula Bulling réunit les témoignages de ces hommes et femmes en attente d’autorisations pour pouvoir mener une vie ordinaire. Un quotidien précaire et incertain dans lequel ils évoluent entre centres de rétention et foyers d’accueil, risquant chaque jour l’expulsion. L’auteur réussi à nous immerger dans une réalité que l’on n’a jamais l’occasion de croiser, en se mettant en scène pour enquêter sur les terribles conditions de vie de ces populations. Elle recueille des témoignages simples et poignants, qui racontent l’attente et le rejet dont sont victimes les sans-papiers, mais aussi leur impuissance à obtenir une reconnaissance et des droits. Elle évoque aussi les réactions de la société allemande : le racisme primaire des uns et l’engagement combatif des autres. Un premier roman graphique empreint d’empathie qui rend compte simplement d’existences injustement abandonnées.

---

Immigrants

13 témoignages, 13 auteurs de bande dessinée et 6 historiens

France, terre d’accueil. Même si la réalité est souvent assez éloignée de ce grand principe, Christophe Dabitch a recueilli le témoignage de 11 immigrants, ayant trouvé asile en France. Ces témoignages dessinés sont éclairés par six textes d’historiens, spécialistes de la question, qui replacent les raisons de l’immigration dans l’histoire de notre pays.

---

Là où vont nos pères

Shaun Tan

Le parcours d'un émigrant en route pour un pays nouveau, une terre promise, aussi attirante que mystérieuse : il s'agit d'un album poétique au graphisme époustouflant.

Un homme fait sa valise. Il quitte sa femme et sa fille. Il embarque à bord d'un navire pour traverser l'océan. Destination : la terre promise, un pays inconnu. Cet homme est un émigrant. Là-bas, dans ce pays nouveau et étrange où il doit réapprendre à vivre, il rencontrera d'autres gens, exilés comme lui, eux aussi perdus dans ce monde nouveau... Le récit poétique d'un exode qui touche à l'universel.

Prix du meilleur album au festival d'Angoulême 2008, Là où vont nos pères est un album inclassable, qui parle de l'émigration avec une poésie et une délicatesse incomparable et sans parole.

---

Surfman

Jérôme Ruillier

Récit narratif et allégorique, Surfman est une fable politique faisant écho à l’élection présidentielle de 2017 et à la montée de l’extrême droite. La Vague, parti politique extrémiste, s’apprête à remporter les prochaines élections, remplissant d’espoir tous ses militants. Mais le jour J, les événements prennent une tournure dramatique. Portant en elle toute la haine, le racisme, la peur et la colère, la Vague se transforme en tsunami, submergeant tout sur son passage… C’est alors qu’un mystérieux super-héros apparaît : Surfman.

Jérôme Ruillier continue son travail d’auteur engagé : comme pour L’Étrange, il élabore son récit à partir de témoignages, mêlant ici des discours de militants d’extrême droite aux récits de victimes du tsunami de 2004. Surfman est également un livre militant : à la fin de l’ouvrage, une affiche invite le lecteur à agir lui aussi contre la Vague.

---

De l'autre côté

Léopold prudon

Cette histoire est celle d'Hamza qui, après avoir participé à la révolution tunisienne, quitte son pays clandestinement, laissant derrière lui famille, compagne et amis. Sur le bateau, il se lie d'amitié avec Sofian. Arrivé sur l'île de Lampedusa, Hamza découvre des conditions de vie épouvantables. Il se rapproche d'un groupe de clandestins avec qui il se rendra jusqu'à Paris. Il trouve un travail dans la grande distribution. Il se résigne et accepte une existence sans avenir, au sein d'une société incapable de l'accueillir.

---

Alpha Abidjan-Gare du Nord

Bessora & Barroux

Alpha vit seul à Abidjan depuis que sa femme et son fils sont partis sans visa pour Paris, Gare du Nord. La rage au cœur, il décide de tout quitter pour les retrouver. C'est toujours mieux que de pourrir sur place. Plusieurs trajets sont possibles, des années de voyage en perspective... Sur les interminables routes de poussière, l'aventure se construit au gré de ses rencontres, inoubliables. De passeurs malhonnêtes en routes désertiques, de camps de réfugiés en canots surchargés, envers et contre tout, Alpha garde le cap : Gare du Nord.

---

Retour à Saint-Laurent-des-Arabes

Daniel Blancou

Robert Blancou et Claudine Cartayrade, jeunes instituteurs nommés aux postes de Saint-Maurice-l'Ardoise pour la rentrée de 1967, découvrent une réalité dont ils ignorent tout : la condition des Harkis dans les camps militaires. Sans véritablement mesurer l'impact des traumatismes endurés par les familles, ils tissent des liens privilégiés jusqu'à la révolte de 1975 qui mènera à la fermeture du camp.

---

DESSINS DE PRESSE

---

L'étranger

de Cabus

Cabu a toujours combattu dans ses dessins l'intolérance, la bêtise, la xénophobie et le racisme. Face à « la France des beaufs » qui a gagné droit de cité au second tour de l'élection présidentielle, il a rassemblé ici, ses dessins les plus percutants, les plus ravageurs aussi. C'est donc un livre engagé, au sens fort du terme, qu'il nous propose afin que chacun prenne conscience qu'il est lui aussi « l'étranger». L'humour est un des moyens les plus efficaces pour dénoncer ceux qui prônent l'exclusion comme une valeur.

---

TEMOIGNAGES, ESSAIS, ROMAN

---

Dans la peau d'un migrant

Arthur Frayer-Laleix

L'immigration clandestine est un iceberg dont nous ne voyons que la partie émergée. Pour explorer cette mondialisation de l'ombre, Arthur Frayer-Laleix s'est grimé en clandestin, approchant ainsi les passeurs, les logeurs, les intermédiaires du trafic d'êtres humains, avant de reprendre sa casquette de journaliste pour interroger policiers, magistrats, avocats, et vivre parmi les migrants. Son enquête l'a mené du Pakistan à la Turquie, des Balkans à l'Allemagne, en passant par les rues de Calais. La face cachée d'un "cinquième monde" vertigineux et désespérant qui nous reste invisible, mais dont les conséquences économiques, sociales et politiques ne peuvent laisser indifférent.

---

Avec tes mains

Ahmed Kalouaz

Soldat de la Seconde Guerre mondiale, immigré en France dans les années 1950 dans la région grenobloise, le père d’Ahmed Kalouaz a partagé le destin de centaines de milliers de travailleurs maghrébins. Ce récit émouvant et sans concessions parvient à lier de façon très vivante la petite et la grande histoires, pour illustrer une réflexion sur l’exil et la condition immigrée jusqu’aux soubresauts d’aujourd’hui : la crise des cités et le retour à la religion des enfants et petits-enfants de cette première génération.

---

Sidérer, considérer, migrants en France 2017

Marielle Macé

Que faire du mélange de colère et de mélancolie que suscite en nous le traitement réservé aux migrants, cette humanité précarisée, avec tout ce qu’il peut avoir de paralysant, de sidérant ? S’appuyant sur diverses expériences et sur une analyse nourrie de ses lectures, Marielle Macé tente d’opérer un retournement. Elle oppose à la sidération la considération, qui n’exclut pas la compassion, ni la lutte. Tout en approfondissant le sens de ce mot, elle nous invite à risquer d’autres formes d’écriture politique de l’hospitalité.

---

Nous autres réfugiés

Hannah Arendt

Depuis la Seconde Guerre mondiale, le "réfugié" préfère en général l'appellation de "nouvel arrivant" ou d'"immigré", pour marquer un choix, afficher un optimisme hors pair vis-à-vis de sa nouvelle patrie. Il faut oublier le passé : sa langue, son métier ou, en l'occurrence, l'horreur des camps. 
Elle-même exilée aux États-Unis au moment où elle écrit ces lignes dans la langue de son pays d'adoption, Hannah Arendt exprime avec clarté la difficulté à évoquer ce passé tout récent, ce qui serait faire preuve d'un pessimisme inapproprié. 
Pas d'histoires d'enfance ou de fantômes donc, mais le regard rivé sur l'avenir. Mais aux yeux de ces optimistes affichés, la mort paraît bien plus douce que toutes les horreurs qu'ils ont traversées. Comme une garantie de liberté humaine.

---

"On vient vraiment tous d'Afrique?"

EvelyneHeyer & Carole Reynaud-Paligot

Des préjugés au racisme : les réponses à vos questions

Assistons-nous au retour en force du racisme?
Montée de l’extrême droite dans les pays européens, discours anti-migrants de part et d’autre de l’Atlantique, débats sur l’identité nationale et critique du multiculturalisme… La question raciale a envahi notre quotidien. Face à cette déferlante largement relayée par les médias, il est parfois difficile de distinguer le vrai du faux, l’opinion du fait.
C’est précisément l’objet de ce livre. En révélant la part de construction sociale qui préside au racisme, il propose des réponses simples et éclairées par les sciences biologiques et sociales à des questions que chacun se pose : D’où vient la couleur de peau? Le racisme a-t-il un fondement scientifique? Quelles sont les conséquences des stéréotypes? Peut-on parler de communautarisme en France? Et, surtout, que pouvons-nous faire pour lutter efficacement contre les préjugés?
---

La mer à l'envers

Marie Darrieussecq

Rien ne destinait Rose à rencontrer Younès qui a fui le Niger pour tenter de gagner l’Angleterre. Tout part d’une croisière un peu absurde en Méditerranée. Rose et ses deux enfants, Emma et Gabriel, profitent du voyage qu’on leur a offert. Une nuit, entre l’Italie et la Libye, le bateau d’agrément croise la route d’une embarcation de fortune qui appelle à l’aide. Une centaine de migrants qui manquent de se noyer et que le bateau de croisière recueille en attendant les garde-côtes italiens. Cette nuit-là, poussée par la curiosité et l’émotion, Rose descend sur le pont inférieur où sont installés ces exilés. Un jeune homme retient son attention, Younès. Il lui réclame un téléphone et Rose se surprend à obtempérer...

---

Films, documentaires, animations, séries

---

Human Flow

 Ai Wei Wei

Plus de 65 millions de personnes ont été contraintes de quitter leur pays pour fuir la famine, les bouleversements climatiques et la guerre : il s'agit du plus important flux migratoire depuis la Seconde Guerre mondiale. Réalisé par l'artiste de renommée internationale Ai Weiwei, Human Flow aborde l'ampleur catastrophique de la crise des migrants et ses terribles répercussions humanitaires.

---

Nous trois ou rien

Kheiron

D'un petit village du sud de l'Iran aux cités parisiennes, Kheiron nous raconte le destin hors du commun de ses parents Hibat et Fereshteh, éternels optimistes, dans une comédie aux airs de conte universel qui évoque l'amour familial, le don de soi et surtout l'idéal d'un vivre-ensemble.

---

Parvana, une enfance en Afghanistan

Nora Twomey

Parvana a onze ans et n'a jamais connu son pays autrement qu'en guerre. Une guerre de cauchemar qui interdit aux femmes de sortir non voilées ou sans l'escorte d'un homme, père ou mari. Assez grande pour être soumise à ces interdits, Parvana doit pourtant trouver une façon de les contourner. Car depuis que les talibans ont emprisonné son père, c'est sur elle seule que repose la survie de la famille...

---

Eden

Edward Berger & Nele Mueller-Stöffen

Lorsqu'un agent de sécurité tue un adolescent par accident à Athènes, la vie de cinq personnes apparemment sans lien change soudainement. En Grèce, en Allemagne et en France, Eden, une série d'ARTE, mêle les destins d'hommes et de femmes qui luttent pour trouver une nouvelle place dans une Europe en pleine tourmente : une femme d'affaires française qui dirige des camps de réfugiés, un jeune migrant nigérian, un agent de sécurité grec en fuite, un couple allemand prêt à aider, et une famille de dissidents syriens.

---

Exils adolescents

Antoine Dubos

Yakouba a 16 ans quand il débarque seul à Lyon. Il rejoint un collectif de mineurs étrangers qui luttent pour leurs droits et en devient un des porte-voix.

Arrivés en France en tant que mineurs isolés, ils ont été pris en charge par l’Aide Sociale à l’Enfance. Mais à l’aube de leur majorité, ils deviennent des sans-papiers aux yeux de la préfecture qui leur demande alors de quitter le territoire.

Ce film suit leur parcours dans ce difficile passage à l’âge adulte, au moment où grandir revient à devenir hors-la-loi.

---

Un jour ça ira

Stan et Edouard Zambeaux

"Je transporte ma vie en valise. Mais comme que c'est lourd de déménager, j'ai appris à vivre léger. C'est ça être un serial déménageur."

En 2013, Aurore se voyait confier l'occupation temporaire des anciens locaux de l'INPI, au 26 bis rue Saint Pétersbourg, afin d'y héberger et accompagner des familles sans domicile, rejoints plus tard par des demandeurs d'asile évacués de campements parisiens. Pendant de longs mois, les frères Stan et Edouard Zambeaux ont cotoyé ce centre d'hébergement d'urgence et ses habitants. Leur documentaire "Un jour ça ira" raconte avec justesse le quotidien des personnes hébergées, dont beaucoup d'enfants.

---

CASNAVeille est une publication du CASNAV de l'académie de Grenoble
Directeur de publication : Ellen Thompson, référente du CASNAV, CSAIO
CASNAV, 11 avenue du Général Champon, 38031 Grenoble Cedex • 04 76 74 76 41
ce.casnav@ac-grenoble.fr

Site web : http://www.ac-grenoble.fr/casnav/

Twitter: @casnav_grenoble