Yoann et les Nobel : Michael Spence

Yoann (étudiant en ECE2) est décidément efficace. Un deuxième Prix Nobel d’économie répond à ses questions.
samedi 29 mars 2008
par  Serge d’Agostino

Michael Spence est un économiste américain (Université de Stanford) qui a reçu le prix Nobel en 2001 (avec Joseph Stiglitz et George Akerlof).
Par ailleurs, il préside la « Commission sur la croissance et le développement » rassemblant 21 experts de premier plan. Elle veut contribuer à une meilleure compréhension des les politiques et les stratégies qui sous-tendent croissance économique rapide et soutenue et la réduction de la pauvreté. La Commission est appuyée par les gouvernements australien, suédois, néerlandais et britannique, la Fondation William et Flora Hewlett, et la Banque mondiale.

I just acquaint myself with the objectives of the commission managed by you (Commission on growth and development). I am impatient to read the first report to be published in May but I want to ask you two questions.

1 : I checked the heading "Papers" and in particular your presentation "Leadership and Growth." When I read this presentation, I understand that for you,]." When I read this presentation, I understand that for you,, a “good economist” must involve economic analysis and social analysis to better understand the process of growth and development. Is this your understanding of economics ?

Réponse de Michael Spence le 26 mars 2008 :
ALMOST.
THERE ARE MANY GOOD ECONOMISTS WHO FOCUS ON MAINLY ECONOMIC PHENOMENA. WHAT I TRIED TO CONVEY IN THE PAPER IS THAT FOR THOSE WHO ARE INTERESTED IN GROWTH AND DEVELOPMENT, IT IS IMPORTANT TO UNDERSTAND THE POLITICAL AND SOCIAL DIMENSIONS OF THE CHALLENGE. IN THIS AREA MY VIEW IS THAT IT IS NOT ENOUGH TO FOCUS ONLY ON ECONOMIC POLICY, BUT ALSO ON LEADERSHIP, CONSENSUS BUILDING, BRINGING BUSINESS AND LABOR INTO THE PROCESS, AND ON ASSURING PEOPLE THAT THE INTENT IS TO BENEFIT EVERYONE AND NOT JUST SUBGROUPS.

2 : ... I understand that you do not place democracy as a necessary condition for development while other economists (I am thinking especially of Amartya Sen), do not see development without democracy. Could you enlighten me on this ? Is democracy a prerequisite for the development or not ?

Michael Spence
IT IS A COMPLEX SUBJECT THAT IS AN ACTIVE AREA OF RESEARCH. THE CASES OF SUSTAINED HIGH GROWTH IN THE LAST HALF CENTURY SHOW A WIDE VARIETY OF FORMS OF GOVERNANCE. MANY BEGAN AS DOMINANT SINGLE PARTY STRUCTURES AND EVOLVED IN SEVERAL CASES TO MULTI PARTY DEMOCRACIES. SOUTH KOREA WOULD BE AN EXAMPLE OF THAT. THE TWO HIGHEST GROWTH CASES ARE CHINA AND NOW ALSO INDIA. ONE IS A SINGLE PARTY SYSTEM AND THE OTHER A NOISY DEMOCRACY. IT SEEMS THEN THAT THE ESSENTIAL FEATURE IS PROBABLY NOT THE FORMAL STRUCTURE BUT WHAT ACTUALLY HAPPENS. THERE ARE MANY EXAMPLES OF BOTH AUTHORITARIAN REGIMES AND ALSO DEMOCRACIES THAT HAVE PERFORMED BADLY IN ECONOMIC AND OTHER TERMS. THIS LEADS ME TO CONJECTURE THAT IT IS NOT THE FORM BUT RATHER THE INTENTION, THE COMPETENCE AND THE QUALITY OF LEADERSHIP AND THE EFFECTIVENESS OF GOVERNMENT THAT MATTER. THIS HOWEVER IS THE SUBJECT OF ACTIVE AND IMPORTANT RESEARCH IN THE FIELD OF POLITICAL ECONOMY. MY CONJECTURES ARE NO SUBSTITUTE FOR THAT KIND OF SERIOUS RESEARCH.

1 : J’ai consulté la rubrique « Papers » (sur le site www.growthcommission.org) et notamment celui (l’article) qui s’intitule « Leadership and Growth ». A lire cet exposé, je crois comprendre, que pour vous, un « bon économiste » doit associer analyse économique et analyse sociale pour mieux appréhender le processus de croissance et de développement. Est-ce bien là votre conception de la science économique ?

MS :
Presque.
Il y a beaucoup de bons économistes qui se concentrent essentiellement sur des phénomènes économiques. Ce que j’essayais d’exprimer dans l’article en question, c’est que pour ceux qui s’intéressent à la croissance et au développement, il est tout de même important de comprendre les dimensions sociales et politiques de ces défis. Dans ces domaines, je pense qu’il n’est pas suffisant de s’intéresser seulement à la politique économique, mais aussi aux dirigeants, aux moyens d’arriver à un consensus, d’impliquer le monde des affaires et la main-d’oeuvre, et de donner aux gens l’assurance que l’objectif est que tout le monde en profite et pas uniquement des sous-groupes.

2 : Par ailleurs, je crois comprendre que vous ne placez pas la démocratie comme une condition nécessaire au développement alors que d’autres économistes (Je pense notamment à Amartya Sen), ne conçoivent pas le développement sans démocratie. Pourriez-vous m’éclairer sur ce point ? La démocratie est-elle une condition préalable au développement ou non ?

MS :
C’est un sujet complexe qui donne lieu à de nombreuses recherches. Les exemples de croissance soutenue et élevée pendant la dernière moitié du siècle dernier mettent en lumière une grande diversité dans les formes de gouvernance. Beaucoup commencent sous l’égide de partis uniques dominants puis évoluent dans plusieurs cas vers des démocraties multipartites. La Corée du Sud en serait un exemple. Les deux exemples où la croissance est la plus forte sont la Chine et à présent l’Inde. L’un est un système fondé sur un parti unique, l’autre une démocratie en effervescence. Il semble donc que l’aspect le plus important n’est pas la structure formelle mais ce qui s’y passe vraiment. A l’inverse il y a beaucoup d’exemples de régimes autoritaires mais aussi démocratiques qui ont enregistré des performances désastreuses en économie et dans d’autres domaines. Cela m’amène à penser que ce n’est pas la forme mais plutôt l’intention, la compétence, la qualité des dirigeants et l’efficacité du gouvernement qui sont importantes. Cela est cependant sujet à des recherches nombreuses et importantes dans le domaine de l’économie politique. Mes conjectures ne prétendent pas se substituer à ce genre de recherches plus sérieuses.

Merci à Mme Henry-Cloux pour son aide à la traduction
Yoan

Retour à l’article Contacts avec les prix Nobel


Portfolio

JPEG - 27.4 ko

Commentaires

Agenda

<<

2018

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456