Notre établissement

Fermer Présentation

Fermer Au jour le jour

Fermer Organisation

Fermer Association sportive

Espace de communication

Fermer Informations parents

Fermer Coin des élèves

Fermer Salle des profs

Fermer FCPE

Fermer PEEP

Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

My iconHistorique

Un peu d'Histoire


Voreppe, cité historique, marraine des arts, ville aux trois clochers (le plus récent date de 1933), fut aussi un repère stratégique.

A l'entrée de la Cluse dite improprement, "de Grenoble", elle a bien rempli, en effet, à travers les siècles, sa fonction de "Porte des Alpes". 

Un peu de toponymie aide à comprendre le  nom de cette commune :

 Deux notions sont contenues dans cette appelletion,

  • celle de « rocher »   ou hauteur » avec « Var » ou « Vor »*
  • celle d’eau « appia » ,

 donc :  on en comprend le sens en se référant à la topographie de son site :  endroit près d’une montagne abrupte et de l’eau qui coule au pied de cette montagne, et on a l’addition de deux racines pré-celtiques

Située dans une vallée resserrée entre Vercors et Chartreuse, elle est barrée par le fougeux torrent de la Roize. La trace de ses premiers habitants, découverte en 1841 dans le rocher des Balmes (qui borde à droite la route vers la Buisse), date du néolitique.

Les Allobroges s'y installèrent en l'an 700 avant Jésus-Christ et cultivèrent la plaine d'où le grand lac de l'époque primitive avait disparu. Malgré leur bravoure et leur humeur belliqueuse, ils furent vaincus en 150 avant Jésus-Christ par les Romains, et s'assimilèrent.

De cette époque, date la fondation de Voreppe avec ses premières habitations en pierre (en 1922, un peut-être un village gallo- romain fut mis à nu, près de la gare), et la voie romaine dont il reste quelques traces, .passant au niveau de l’emplacement du bâtiment de la cantine du collège.

Refusant l'alliance avec Vercingétorix, les Allobroges laissent passer, en 50 avant Jésus-Christ, Jules César s'en allant à la conquête de la Gaule.

Dès le 1er siècle avant notre ère, Voreppe connut plusieurs invasions : les Burgondes, venus de Germanie (450 après J C ), qui se fondirent dans la population, puis les Hongres repoussés à St Vincent du Chevalon (500 après J C.).

La chapelle, dite de "St Vincent du Plâtre", dont on ne connait plus aujourd'hui que l'emplacement, fut érigée en commémoration de cette victoire.

Un demi-siècle plus tard (965), sur ce même plateau du Chevalon, l'évêque Isarn de Grenoble triomphe, au terme d'une rude bataille, des Sarrasins qui l'avaient chassé de son diocèse 10 ans auparavant. Les noms de "Morletière", "Chassolière", "Pugnière" témoignent de ces combats. Au IXe siècle, les Bénédictins avaient fondé, à l'emplacement de l'actuelle "vieille église" un prieuré, en même temps que s'installait à Gachetière, un château (dit Gaillard) et un village.

Un premier rempart , englobait le prieuré  du XIIème siècle et un « embryon de village. L'octroi d'une charte très avantageuse en 1314, par le Dauphin Jean II, modifia l’organisation de ce village.
 Cette charte devait  fixer la ville  là où elle se trouve actuellement, abritée derrière des remparts dont l’entretien allait être assuré par un impôt  sur le vin vendu dans les tavernes. En effet  toute la plaine était couverte de vignes
.

Jusqu'en 1789, nos ancêtres bénéficièrent d'un régime de faveur, exonérés de tous impôts, redevances et corvées.

La création du canton de Voreppe en 1790 (supprimé en 1802) coïncide avec une ère d'activité grâce au commerce, et  à artisanat . L’arrivée de la voie ferrée en 1953 permit quelques années plus tard de donner un essor à une cimenterie qui exploita les carrières du Chevalon.

Deux grandes batailles marquent l'histoire guerrière de notre cité.

  • En 1814, Voreppe freine la progression autrichienne vers Grenoble et fait subir à l'envahisseur de lourdes pertes.
  • C'est le même dispositif de défense qui est utilisé en juin 1940 contre l'armée allemande.

 

Depuis une trentaine d’années, Voreppe bien que rattachée administrativement au Voironnais, est devenue une commune dont les habitants sont plus tournés vers Grenoble.

Infos beaucoup plus complètes  sur le site de l’association patrimoniale : www corepha.fr

 



 
Calendrier
Collège Malraux
Place Georges Brassens
BP 65
38342 VOREPPE
FRANCE

Tél : 04 76 50 44 81

Fax : 04 76 50 17 92

env11.gifContact env14.gif
Informations...
Flux RSS suivis
Collège André Malraux - 38340 VOREPPE
 
W3C CSS Skins Papinou © 2007 - Licence Creative Commons