Collège Malraux
 
Tél : 0476504481
 
 
Notre établissement

Fermer Présentation

Fermer Association sportive

Fermer Technologie

Parents/Elèves

Fermer Aide

Fermer FCPE

Fermer PEEP

Calendrier
En savoir plus...
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

My iconBiographie d'André Malraux

 

 

 André Malraux

Travail de recherche et présentation réalisés
par 6 élèves de 3ème

 

Sa biographie

Ses idées, son caractère

Son oeuvre

 





Les différents évènements de sa vie


André Malraux est un écrivain français né le 3 novembre 1901 à Paris et mort le 23 novembre 1976 à Verrières-le-Buisson (Essonne). Dès 1905, ses parents divorcent et il est élevé par sa mère et sa grand-mère, commerçante en banlieue parisienne. Il admire son père qu'il voit peu et s'évade par la lecture. Il est trop jeune pour participer à la guerre de 1914.
André Malraux abandonne ses études à 17 ans pour travailler en librairie pour des éditeurs. Il continue cependant à se cultiver très librement, en suivant notamment quelques cours au musée Guimet et à l'école du Louvre. Ses premiers articles, consacrés aux artistes dont il fréquente le milieu, sont publiés alors qu'il n'a que 20 ans, âge auquel il épousera Clara Goldschmidt, jeune Juive cultivée d'origine allemande et dont il aura une fille, Florence.
Parti pour l'Indochine, fin 1923, il est accusé de s'être approprié les précieux bas-reliefs d'un temple cambodgien en ruine. Emprisonné et condamné, il rentre en France grâce à son sursis, mais retourne à Saïgon au début de 1925 et fonde un journal : "L'Indochine" rebaptisé "L'Indochine enchaînée" mais qui disparaîtra très vite.

De retour en France en 1926, il entre à la N.R.F. Il commence à écrire des essais en 1926 et écrit son premier roman "La Voie Royale" en 1930.

Il élargit sa culture en voyageant au Proche-Orient et en Extrême-Orient. André Malraux intervient dans la lutte contre le fascisme se rend à Moscou en 1940 au Congrès des écrivains soviétiques. Il y rencontre Eisenstein, Pasternak, Gorki et Staline. Dès le début de la guerre civile espagnole, il rejoint les forces républicaines, aide à construire une escadrille qu'il commandera jusqu'au début de 1937.

En 1939, André Malraux s'engage dans les chars. Blessé durant la retraite, prisonnier dans le camp de Sens jusqu'en novembre, il réussit à s'évader. Il se retrouve dans la Résistance sous le nom de "Colonel Berger".






Il intervient en 1945 pour empêcher les communistes de fédérer sous leur autorité les organisations de la Résistance. Il rencontre le Général de Gaulle en 1945 et devient l'un de ses plus fidèles serviteurs, son ami puis son ministre de 1945 à 1949.

Il joue ensuite un rôle important dans la création et les combats du Rassemblement du Peuple Français (R.P.F).

Il sera de nouveau ministre d'état du Général de Gaulle en 1958, puis, de 1959 à 1969, ministre des affaires culturelles.

A l'occasion de la création de la Maison de la Culture, il prononce de remarquables discours à Grenoble.

Il joue aussi le rôle d'ambassadeur de la culture française à l'étranger. En 1965, un voyage en Extrême-Orient lui permet d'approcher quelques grandes figures: Nehru, Mao Tsé-Toung...







Ses idées et son caractère


 

Sa courte expérience de journaliste engagé (1925) a modifié le cours de sa vie. Il a acquis une conscience nouvelle des réalités politiques et sociales, une meilleure connaissance de l'orient et surtout une réputation d'écrivain engagé et d'homme d'action.
Il a participé aux luttes et aux aventures du monde contemporain.
Il était solidaire. Il lutta aux côtés des Républicains espagnols en guerre et contre l'armée allemande dans la Résistance.
Il commença une carrière politique liée à celle du Général de Gaulle. Il avait donc à peu près les mêmes idées que lui.
C'était un homme d'action. Il était philosophe et c'était un brillant essayiste.

 








Son oeuvre bibliographique


Il fait connaître le combat des révolutionnaires chinois avec "les Conquérants"en 1928 et "la Condition Humaine" en 1933.
Il lutta aux côtés des republicains espagnols en guerre et écrivit "I'Espoir" en 1937 .
Il lutta contre l'armée allemande en1940 et écrivit "les Noyers d'Altemburg" en 1943.
Il édifia une philosophie de l'art

- "Les Voix du silence" en 1951

- "La Métamorphose des Dieux" en 3 volumes qui ont été écrits en 1957, 1974 et 1976.



 

 

Ses autres oeuvres importantes :

"Antimémoires" écrit en 1967 dont il fit par la suite le premier tome du "Miroir des Limbes", le deuxième tome "La Corde et les souris" comprenant "Hôtes de passage"(1975)
"Les chênes qu'on abat" son dernier entretien avec le général de Gaulle en 1969 : publié en 1971

"La tête d'obsidienne et Lazare"(1974).



 

 


 
ENT, e-Sidoc, éduthèque
Outils prof

2015-09-07_21_31_22-Clipboard.jpg

 

DANDAN.jpg

Siecle.jpg

      ac-grenoble.jpg

index.jpg

 

 

Nouvelles du

réseau

pédagogique

Flux RSS suivis
Rédacteur


Nombre de membres9 rédacteurs
Rédacteur en ligne : 0
Collège André Malraux - 38340 VOREPPE
 
W3C CSS Skins Papinou © 2007 - Licence Creative Commons