Textes officiels

Fermer 1. Programmes

Fermer 2. Guide technique

Fermer 3. Guide du partenariat

Fermer 4.Pilotage

Fermer 5. Comment devenir enseignant en Cinéma-Audiovisuel?

Fermer 6. Fiche type cession de droit à l'image

Fermer 7. Textes législatifs sur la création, la diffusion et la publication des images

Fermer Sections cinéma Académie de Grenoble

Ressources didactiques

Fermer Actualités

Fermer Analyses filmiques

Fermer Articles

Fermer Bibliographie cinéma

Fermer Cinéma et international

Fermer Cinéma et technique

Fermer Concours et opérations en CInéma-audiovisuel

Fermer Contributions interdisciplinaires sur le cinéma

Fermer Dernières parutions

Fermer Education aux médias

Fermer La pratique cinématographique

Fermer Thématiques et problématiques cinématographiques

Pourquoi ne pas en profiter pour proposer :



Voir les propositions en attente

Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

Calendrier
Actualités



Du 7 au 24 novembre
PERSPECTIVES, LE TEMPS DE VOIR
Installation immersive de Kitsou Dubois,
Ki productions

vernissage mardi 6 novembre à 18h | entrée libre
lire la suite

jeudi 8 novembre à 18h
DANSE ET ART CONTEMPORAIN
Conférence de Rosita Boisseau
lire la suite

samedi 10 novembre à 16h
HAPPY MANIF !
Déambulation joyeuse et gratuite

Départ de la Place Saint-Jean à Valence
lire la suite

 

samedi 10 novembre à 18h
LES LECTEURS
Chorégraphies collectives

lieu : Espace Liberté à Saint-Marcel-lès-Valence
lire la suite

vendredi 16 novembre à 20h
CABARET DANCEFLOOR
Mix du Cabaret contemporain
et du vidéaste Olivier Garouste
lire la suite

mardi 20 novembre à partir de 14h
FILMER LA SCIENCE
Le cinéma de Jean Comandon
lire la suite

mardi 20 novembre à 20h
ETUDE SUR PARIS
Film d'André Sauvage, accompagné au piano par Rémi Collin
lire la suite

 

mardi 27 novembre à 20h
QUINTET LOUIS SCLAVIS / DANS LA NUIT
Ciné-concert
lire la suite
http://bit.ly/STfbps

 

Si vous souhaitez ne plus recevoir la newsletter de lux, cliquez ici


Regards sur la programmation par Hubert Charbit, professeur relais
champ contre champ, à la rose des vents jusqu’au 28 octobre
photographies et vidéos de Jacques Damez


L’exposition en cours de photographies et vidéos de Jacques Damez est le fruit d’une résidence. Pendant des mois, l’artiste a arpenté les coteaux d’Ardèche entre Serrière et Tournon en se soumettant à un protocole rigoureux quant au choix des points de vue et à l’orientation de l’appareil.
Le contraste entre les paysages de la Drôme, marqués par l’agriculture intensive, la présence de l’eau, les infrastructures routières et ferroviaires, et ceux d’Ardèche où dominent les sapins qu’on a plantés parce qu’il fallait bien planter quelque chose pour lutter contre la désertification programmée montre à quel point nos paysages n’ont rien de naturel mais résultent de décisions. Ce sont ces décisions, aujourd’hui surtout prises au niveau européen, qui structurent l’économie du paysage, et les photos et vidéos de Jacques Damez sont un support idéal pour faire saisir cela.

Les enseignants d’Histoire dont le cours de Géographie de 2de doit se centrer sur la question du développement durable, dont le cours de 1ère doit couvrir les thèmes de la compréhension des territoires de proximité, de leur aménagement et de leur développement trouveront là un matériau particulièrement adapté.
dialogues en paysages
rencontre entre Jean-Christophe Bailly et Jacques Damez jeudi 19 octobre à 20 heures
Aux 11 stations de Jacques Damez dans les coteaux d’Ardèche font écho les 32 stations qui ponctuent l’un des derniers livres de Jean-Christophe Bailly, Dépaysement, Voyages en France, qui est réédité en poche cet automne.
Jean-Christophe Bailly est un point de repère important dans la littérature française contemporaine, et il compte aussi en philosophie par ses essais, dont certains en collaboration avec Jean-Luc Nancy ou Philippe Lacoue-Labarthe.
Mais plutôt que d’écrire un essai sur l’identité de la France, qui est le thème de son livre, Jean-Christophe Bailly a préféré en arpenter les territoires : d’où ces 32 stations dont chacune s’ancre dans un motif : un magasin, un pont, un jardin...
L’intention, dit l’auteur, est de se dépayser au double sens de ne plus savoir où on est et de se déniaiser en ôtant au pays la boue identitaire à laquelle s’attachent les esprits les plus fermés. Dans ces 32 stations qui font les 32 chapitres du livre, c’est le présent de la France que Jean-Christophe Bailly cherche à saisir, le présent comme affleurement des traces de l’histoire, dit-il, dernière couche d’un passé qui ne s’en détache pas.
On peut en ce sens considérer son livre comme celui d’un géographe et d’un historien tout à la fois : d’un géographe, d’un historien, d’un poète et d’un philosophe.
La venue de Jean-Christophe Bailly à Valence le vendredi 19 octobre sera donc l’occasion d’échanger avec Jacques Damez sur le thème du paysage. Outre le rattachement possible aux programmes d’histoire, de géographie et de philosophie, cette rencontre pourrait contribuer au développement d’une conscience esthétique sur laquelle les programmes de littérature insistent beaucoup.
Vidéo : conférence à Beaubourg de Jean-Christophe Bailly :
http://www.dailymotion.com/video/xirpm9_jean-christophe-bailly-le- depaysement_creation?search_algo=2

Perspectives, le temps de voir installation immersive de Kitsou Dubois
dans le cadre de Nouvelles scènes danse, du 7 au 24 novembre


Perspectives, le temps de voir est annoncé comme une installation immersive. Il y a longtemps déjà que des artistes ont remis en question le face à face du spectateur et de l’oeuvre : qu’on pense aux installations de Robert Morris au début des années 60. Le spectateur était invité à rentrer physiquement dans l’installation pour en faire l’expérience perceptive. Et qu’on pense à Richard Serra aussi. Chorégraphe plutôt que plasticienne, Kitsou Dubois s’inscrit cependant dans cette veine : si elle en avait le pouvoir, elle mettrait le spectateur en apesanteur comme elle a mis ses danseurs en apesanteur pour déstructurer le rapport habituel de leur corps au monde. Ce genre d’immersion donne à penser et conduit loin quant au sens de mots tels que haut et bas, gauche et droite, centre et périphérie, intérieur et extérieur, forme et milieu, etc.
Les professeurs de philosophie trouveront là de quoi alimenter un cours sur la perception. Il n’est pas toujours évident de faire saisir aux élèves ce qu’est une phénoménologie de la perception ni de leur faire entendre le mot que Merleau-Ponty opposait à Descartes : la perception est une inspection du corps. Une installation immersive telle que celle de Kitsou Dubois pourra donner leur poids aux mots.
Vidéo : interview de la chorégraphe Kitsou Dubois :
http://www.dailymotion.com/video/xanigz_kitsou-dubois-autres- pistes_creation?search_algo=2


Le plaisir des larmes
Laurent Larivière et Olivia Rosenthal jeudi 22 novembre à 20 heures


Le programme de français des classes de 2de et 1ère fixe comme l’une de ses finalités centrales le développement d’une conscience esthétique permettant d’apprécier les œuvres et d’analyser les notions qu’elles procurent. L’enseignement transversal d’Histoire des Arts implique de son côté que les professeurs de lettres mettent en relation la littérature et les autres arts. Le programme de terminale de la série littéraire donne de ce point de vue l’exemple en provoquant la confrontation de Zazie dans le métro de Queneau et celui de Louis Malle.
Relation entre littérature et langage cinématographique, jeux complexes de l’adaptation, de la transposition, de l’évocation et de la citation, telle est aussi l’expérience à laquelle invite Olivia Rosenthal. Un petit livre qu’elle vient de faire paraître, Ils ne sont pour rien dans mes larmes, raconte comment le cinéma entre parfois par effraction dans une existence, comment un film peut changer une vie.
Dans un très beau texte, le dernier du recueil, son épilogue, Olivia Rosenthal déplie la secousse émotive qu’a provoquée chez elle la dernière scène des Parapluies de Cherbourg de Jacques Demy. Et par un juste retour des choses, elle a ensuite confié ce texte à un jeune réalisateur, Laurent Larivière qui en a tiré un court métrage dont elle est elle-même l’actrice principale, - son rôle dans Les larmes (c’en est le titre), se confondant avec celui de Catherine Deneuve dans le film de Jacques Demy.
Vidéo : Les Larmes :
http://vimeo.com/39041100
C’est ce petit film, cette performance cinématographique d’Olivia Rosenthal, qui sera projeté au Lux le 22 novembre prochain. Une occasion offerte par cette confrontation complexe des arts, de s’interroger sur les personnages de fiction qui nous habitent, qui nous hantent, sur la frontière parfois évanescente entre la vie et l’art et sur ce phénomène cathartique qui fait que nous pleurons devant une scène filmée ou à la lecture d’un texte qui l’évoque.
Vidéo : making-of du film Les Larmes :
http://www.dailymotion.com/video/xdgvae_making-of-du-film-les-larmes- versio_shortfilms?search_algo=2
A noter qu’outre Les parapluies de Cherbourg, on pourra voir ou revoir en novembre au Lux d’autres film de Jacques Demy, en particulier Les demoiselles de Rochefort et Lola (soirée unique le 10 novembre), qui sont de vrais moment de bonheur.


Rencontres cinématographiques de Valence autour de « To be or not to be » d’Ernst Lubitsch du 26 au 28 octobre
en collaboration avec :
la Drac Rhône-Alpes au titre de l’éducation artistique et du Pôle Régional d’éducation artistique aux images
le Rectorat de l’académie de Grenoble (Délégation à l’action culturelle)
les classes « enseignement de spécialité de cinéma et audiovisuel » des lycées,
le lycée Camille Vernet à Valence


Prince de la comédie américaine, Ernst Lubitsch y a transfiguré des motifs européens et l’humour du théâtre berlinois, magnifié les plus grandes stars : Greta Garbo, Marlène Dietrich, Gene Tierney, Carole Lombard, James Stewart, Melvyn Douglas...
Chassés-croisés amoureux, vaudevilles, satires politiques et sociales, réjouissant immoralisme, science infinie du gag, de l’ellipse et de la situation se mêlent dans une œuvre de sophistication, malicieuse, qui varie sur le même thème : le désir féminin comme absolue perturbation ! Ces rencontres proposent de découvrir quelques fleurons de cette œuvre et d’analyser précisement « To be or not to be ».


vendredi 26 octobre
10h : Trouble in paradise -Haute pègre (1932) 1h23
repas au lycée
14h à 17h : CONFERENCE : Lubitsch, un européen à Hollywood, parcours à travers l’œuvre, animé par Martin Barnier, enseignant de cinéma à l’Université Lumière Lyon2
17h : documentaire Lubitsch le patron de Jean-Jacques Bernard et N.T. Binh ( 2010, 53mn) en options
repas au lycée
20h : To be or not to be/Jeux dangereux (1942) 1h39


samedi 27 octobre
9h à 12h : CONFERENCE : To be or not to be, par Jean François Buiré, enseignant et critique de cinéma
repas au lycée
14h : La 8e femme de Barbe-Bleue (1938) 1h27
15h45 : The Shop around the Corner - Rendez-vous (1940) 1h45
18h : Possessions d’Eric Guirado, présenté par lui même et suivi d’un débat
19h30 : repas froid au lux
20h30 : American Graffiti, version restaurée , avant-première dans le cadre de la rétrospective Nouvel Hollywood


dimanche 28 octobre
9h30 à 12h30 : ATELIER « réaliser au lycée », grand témoin Eric Guirado
14h : Le ciel peut attendre (1946) 1h50 16h : Ninotchka (1939) 1h50
tarif : 17,50 euros par élève pour 7 films (le stage est financé par le Drac et la Daac du rectorat)
Renseignements et inscriptions :
Lux Scène nationale de valence
36 bd du général de gaulle 26000 Valence tél 04 75 82 44 15
 


La circulaire circulaire n° 2012-062 du 4-5-2012 relative à l'édition 2012-2013 du Prix national lycéen du cinéma  a été publiée le 17 mai dernier:

http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=59871


Des annales "zéro" des nouvelles épreuves du Bac 2013 ont été mises en ligne sur Eduscol :


http://eduscol.education.fr/pid23203-cid60237/ressources-pour-l-enseignement-de-cinema-audiovisuel.html

Les nouvelles modalités des épreuves d'enseignement de cinéma-audiovisuel (épreuve obligatoire de spécialité en série littéraire, épreuve facultative toutes séries générales et technologiques) sont fixées par la note de service n°2012-038 du 6 mars 2012, publiée au BOEN n°14 du 05 avril 2012.
 


La Maison des Enseignants et de l'Education – Cinéduc
Ateliers « cinéma et critiques de films au collège » - 2012/2013

Organisés par « La Maison des Enseignants et de l’Education tout au long de la vie », ils s'inscrivent dans le cadre de la démarche culturelle, éducative et pédagogique que cherche à développer cette association en direction des établissements scolaires, notamment par le biais de la Biennale Cinéduc.

Ces ateliers s’adressent aux élèves de la classe de 3ème et à leurs enseignants. Les activités qu’ils mettent en œuvre se réfèrent au programme de l’E.N. Par une démarche pédagogique originale, ils se proposent d'associer, dans un travail d'équipe, enseignants et professionnels du cinéma et de la presse et de mettre les élèves en situation.

Ils ont pour objectifs :
• de contribuer à l'éducation à l'image et au cinéma
• d 'initier à l'écriture d'une critique cinématographique.
• de promouvoir une ouverture culturelle : films d'auteurs et films récents, participation à des festivals
• de favoriser les liens entre les salles, les institutions et les établissements.
• de dynamiser les liens avec les activités artistiques et culturelles de l'E.N. : « Collégiens au cinéma », le Clémi

Pour la mise en œuvre de ces ateliers qui peuvent s'effectuer dans le cadre d'un enseignement disciplinaire ou pluridisciplinaire, les enseignants bénéficieront d'intervenants, professionnels du cinéma et de la presse. Ces ateliers permettront de participer au concours de « la critique de films» dont la récompense sera une participation au festival de Cannes 2011.

Modalités d'inscription (sauf pour les collèges de la Drôme, pour qui les modalités seront fixées ultérieurement) :
Les professeurs des classes de 3ème qui veulent participer à cette opération doivent s’inscrire avant le vendredi 5 octobre 2012.
Toute inscription engage les professeurs référents à assister à une demi-journée d'information et formation, qui aura fin octobre ou rentrée novembre à Grenoble.
L’inscription se fait par courrier ou par e-mail auprès de :

La Maison des Enseignants et de l'Education tout au long de la vie
CRDP- 11 av général Champon
38 000 Grenoble
Tél/Fax : 04 76 74 74 17
ateliers@cineduc.org

Adhésion au moment de l'inscription à l'association « La Maison des Enseignants et de l'Education » : 20€ par établissement (doc joint ou à télécharger sur cineduc.org).
20 classes maximun seront retenues.
Lors de votre inscription vous devrez indiquer : la ou les classes que vous inscrivez, le nom du ou des professeurs porteurs du projet, ainsi que l'adresse e-mail et le téléphone du professeur référent, l'adresse et le téléphone du collège.
Cette action pourra s'inscrire dans le projet d'établissement.


 

 


Planning
 Octobre / Novembre 2012 :
Chaque classe participant à l’opération visionnera un film (film d'auteur), soit dans le cadre de « collégiens au cinéma », soit négocié avec la salle de cinéma de son secteur. Cette projection sera suivie d’une séance d’éducation à l’image cinématographique, animée par un intervenant extérieur (2 heures)
Objectif : apprendre à voir, à lire les images, à découvrir les outils cinématographiques (cadrage, mise en scène, son, jeu des acteurs, traduction d’une émotion, d’une atmosphère…), à placer le film dans son contexte...

 Novembre / Décembre 2012 :
Après visionnage du premier film et la venue de l'intervenant cinéma, un journaliste interviendra une heure, dans chaque classe.
Objectif : comprendre ce qu’est une critique, la technique sur laquelle elle s’appuie, les éléments qui la composent, apprendre à exprimer ses sentiments, défendre son point de vue, tenir compte de l'avis des autres, être dans une démarche de création et de culture cinématographique.
Chaque classe procèdera ensuite à un travail d’écriture, avec son professeur de Français . Les élèves par groupes de trois, en 1h30, rédigeront la critique du film étudié en utilisant les outils et en exploitant les données des intervenants.
La grille d’évaluation proposée aux enseignants pour la correction est la suivante : réutilisation des acquis, respect du genre journalistique, qualité de l’expression et de l'orthographe, originalité et pertinence des idées.

 Du 7 janvier au 11 février 2013:
Projection du second film choisi par le cinéma de secteur (à l’affiche entre le 7/01 et le 1/02). Ce film, récent, sera l’objet de la critique du concours.

 Du 11 au 20/02/2013 :
Rédaction de la critique en classe, en 2h, par groupes de 3 élèves. Avant l'écriture,  discussions et défenses de point de vue.
Au cours d’une séance orale de 1h à 1h30, choix par les élèves de la critique de la classe, qui sera envoyée pour le concours sur le modèle téléchargeable, accompagnée d'une courte argumentation.
La critique sera saisie sur un traitement de texte et comportera entre 2 000 et 2 500 signes environ.
Un document disponible en ligne donne des indications sur la forme afin d'harmoniser les écrits.
La découverte de toute fraude (copié-collé de critiques issues de textes existants ou autre forme de fraude) entraîne la disqualification des candidats concernés.
La critique sélectionnée sera envoyée obligatoirement en pièce jointe par e-mail à : ateliers@cineduc.org.
Délai de rigueur : le 20 février 2013.

 Mi-mars 2013 : délibération du jury et sélection de 3 critiques.
Membres du jury : IPR Lettres, une personne du CRDP, un responsable de salle de cinéma, un  journaliste, un intervenant cinéma, deux représentants de Cinéduc (liste susceptible d'être modifiée).

 Fin mars 2013 :
Palmarès avec diffusion dans la presse et publication des critiques retenues.
Chaque établissement participant sera prévenu par e-mail.

 Au mois de mai 2013 :
Invitation des élèves gagnants (9 pour l'Isère et 3 pour la Drôme) au Festival de Cannes, dans le cadre d' « Ecrans Juniors » où le travail d'écriture se poursuivra. Pendant 4 jours, ils assisteront à 2 ou 3 séances par jour (sauf le jour d'arrivée et de départ) en présence de professionnels du cinéma (acteur, metteur en scène du film...). Ils seront accompagnés d'un enseignant de chaque établissement et de deux responsables de Cinéduc.

Récapitulatif :
Période Modalités Nb d'heures Intervenant(s) Lieu
Fin octobre  ou début novembre 2012 Stage formation/information avec les professeurs inscrits ½ journée ou journée Intervenant extérieur et Cinéduc A définir
Octobre / Novembre 2012 Visionnage d'un 1er film, soit dans le cadre de collégiens au cinéma, soit négocié avec la salle de cinéma de son secteur.

Séance d'éducation à l'image cinématographique. Durée film

2 heures Intervenant extérieur Salle de cinéma

En classe
Novembre / Décembre 2012 Une séance pour apprendre à faire une critique de film

Travail d'écriture par groupes de 3 élèves 1h

1h30 Un journaliste En classe
Du 7 janvier au 11 février 2013 Visionnage du second film, choisi par le cinéma de secteur, qui sera l'objet de la critique du concours. Durée film  Salle de cinéma
Du 11 février au 20 février 2013 Rédaction de la critique en classe

Choix par les élèves de la critique de la classe, qui sera envoyée pour le concours au plus tard le 20 février 2013 2h

1h30  Faite impérativement en classe ou au CDI
Mi-mars 2013 Délibération du jury, et sélection des 4 critiques gagnantes  
Fin mars 2013 Palmarès, publié dans la presse et sur cineduc.org  
01/05/13 Participation des 12 élèves gagnants au Festival de Cannes, dans le cadre d' Ecrans Juniors.  Accompagnateurs : un enseignant de chaque établissement et deux responsables de Cinéduc Festival de Cannes



La Maison des Enseignants et de l'Education tout au long de la vie organise un concours d’affiches baptisé Cinéduc 2014.
.
 – Participants
Ce concours est ouvert aux classes de lycées d'enseignement général, lycées professionnels, lycées techniques, qui désirent proposer à La Maison des Enseignants et de l'Education tout au long de la vie un projet «visuel» de communication pour l’année 2014. Les classes désirant participer au concours sont priés de se déclarer auprès de Cinéduc au plus tard fin octobre 2012, pour faciliter l'organisation du concours.

 – Objet du concours
Les participants devront créer l’affiche de l’édition 2014 de la 5ème Biennale Cinéduc 2014 qui se déroulera en février 2014 dans différentes salles de Grenoble, de son agglomération et de l'Isère. Cette affiche servira, par sa diffusion, à promouvoir la 3ème édition de la Biennale.

– Délai de participation
Les participants adresseront leur(s) projet(s) par internet ou par courrier avant le 30 avril 2013 (cachet de la poste faisant foi). La Maison des Enseignants et de l'Education tout au long de la vie accusera réception de chaque projet. Si les participants n’ont pas de réponse au bout de 15 jours, il leur est recommandé de se manifester auprès des organisateurs

– Modalités de participation
Le projet doit être proposé sur support numérique. Devront apparaître sur le support les noms et coordonnées de son auteur. Pour la proposition initiale, les fichiers électroniques envoyés par mails sont acceptés (taille inférieure à 5Mo au format JPEG  de préférence).
Ils sont à envoyer à l’adresse mail : contact@cineduc.org
Les envois «CD-ROM» sont à faire à l’adresse suivante :
adresse postale:
Maison des Enseignants et de l'Education tout au long de la vie
11, av. Général Champon
  38 100  Grenoble.

– Mise à disposition
Le projet gagnant doit être exploitable techniquement dans des résolutions élevées permettant l’impression à 300dpi (images à 300dpi, polices non vectorisées). Le graphiste gagnant s’engage à mettre à disposition les fichiers sources adaptés (images, polices…). Des retouches pourront être demandées, notamment pour les dates et les textes.


 – Jury
Le jury sera composé du Conseil d'administration de La Maison des Enseignants et de l'Education tout au long de la vie. Les notations du jury resteront confidentielles. Ses membres sont tenus à un devoir de réserve. Les décisions du jury seront sans appel.

– Charte graphique pour projet numérique:
• Couleurs : Quadrichromie
• Dimensions : Pour être pris en considération, le projet doit s’adapter aux formats suivants :
• Format «colonnes Morris» 120 X 176 cm
• Format «affiche A3» 30 X 42 cm
• Format «catalogue A5» 10,5 X 14,85 cm
• Format «carte postale» 10 X 15 cm
• Texte : L’affiche devra comprendre obligatoirement les éléments de texte (et images) suivants :
• 3ème Biennale Cinéma & Education
-  Cinéduc février 2014
• «Créer / Réinventer»
• «www.cineduc.org»
• « Films/Débats/Ateliers »

L'affiche comportera également une bande de logos en bas de l'affiche.


 – Exploitation des projets
Toute personne qui adressera un projet dans le cadre du présent concours certifie et garantit qu’elle en est l’auteur exclusif et unique, et qu’elle ne viole directement ou indirectement aucun droit de tiers (les candidats doivent impérativement s’assurer que les images utilisées pour leur projet sont entièrement libres de droits).
Toute participation au concours vaut engagement de cession à La Maison des Enseignants et de l'Education tout au long de la vie, pour la validité des droits d’auteur et pour tous pays, des droits patrimoniaux d’auteurs des participants, afférents à leurs projets. Ces droits comprennent les droits patrimoniaux de reproduction et de représentation, de quelque manière, sous quelque forme, par quelque procédé et sur quelque support que ce soit, présent ou à venir.
En particulier, les auteurs autorisent donc sans autre demande, ni droit La Maison des Enseignants et de l'Education tout au long de la vie à exposer leurs œuvres. L’ensemble des projets proposés pourrait être présenté lors du festival sous la forme d’une exposition restituant la «mémoire» du concours d’affiches 2014 ou publié sur le site internet de l'association. La Maison des Enseignants et de l'Education tout au long de la vie se réserve le droit de modifier le projet sélectionné.


 – Responsabilité
La Maison des Enseignants et de l'Education tout au long de la vie se réserve le droit d’écourter, de proroger, de modifier ou d’annuler le concours sans avoir à en justifier les raisons et sans que sa responsabilité puisse être engagée de ce fait.

 – Règlement et litiges
La participation au concours implique l’acceptation pure et simple du présent règlement. Toute contestation quelle que soit sa nature au présent règlement ou au concours sera tranchée souverainement et en dernier ressort par La Maison des Enseignants et de l'Education tout au long de la vie.
 


Pour le lycée Baudelaire, les dates des projections de fin d'année où sont montrés tous les films réalisés par les élèves de l'option dans l'année (37 films cette année)

  Voici les créneaux retenus pour ces projections :


- le vendredi 25 mai de 9h15 à 12h15
- le vendredi 25 mai de 13h30 à 16h30
-le vendredi 25 mai de 17h30 à 20h30
- le vendredi 1er juin de 20h à 23h.

Pour les lycées du bassin, une projection inter-établissement (Lycées Baudelaire, Fauré, Berthollet et St Joseph de Thônes) le vendredi 15 juin à 18h au lycée Baudelaire.
 


SITE PEDAGOGIQUE ARTE - par guillaumedeheuvels le 14/05/2012 @ 16:29

 

Des videos sur la mise en scène du son et le travail d'éclairage au cinéma. A diffuser auprès des élèves.

http://php.arte-tv.com/court-circuit-off/index.php?page=compil&mag=le_truc


DébutPrécédent [ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ] 4 pages suivantesSuivantFin

Rubriques académiques

PetiteFabrique-small.gif

bandeau2_violet_rayures-300x41.png

Daaf-small.gif

DAREIC-small.gif

logo-guppy-lettres-mini.gif

Contacts

Responsable de publication :
Alexandre Winkler, IA-IPR
06 78 60 96 25
alexandre.winkler@ac-grenoble.fr

Webmestre du site :
Guillaume Deheuvels, professeur en spécialité cinéma
06 83 37 81 06
guillaume.deheuvels@ac-grenoble.fr

Recherche



Rédacteur


Nombre de membres2 rédacteurs
Rédacteur en ligne : 0
Spécial !
Flux RSS
RSS
^ Haut ^