Textes officiels

Fermer 1. Programmes

Fermer 2. Guide technique

Fermer 3. Guide du partenariat

Fermer 4.Pilotage

Fermer 5. Comment devenir enseignant en Cinéma-Audiovisuel?

Fermer 6. Fiche type cession de droit à l'image

Fermer 7. Textes législatifs sur la création, la diffusion et la publication des images

Fermer Sections cinéma Académie de Grenoble

Ressources didactiques

Fermer Actualités

Fermer Analyses filmiques

Fermer Articles

Fermer Bibliographie cinéma

Fermer Cinéma et international

Fermer Cinéma et technique

Fermer Concours et opérations en CInéma-audiovisuel

Fermer Contributions interdisciplinaires sur le cinéma

Fermer Dernières parutions

Fermer Education aux médias

Fermer La pratique cinématographique

Fermer Thématiques et problématiques cinématographiques

Pourquoi ne pas en profiter pour proposer :



Voir les propositions en attente

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Calendrier
Actualités





www.lux-valence.com

Cinéduc : cinéma et éducation - 2008/2010

accueil 2008-2010 biennale 2006 biennale 2008 Concours d'affiches 2010 Ateliers critique Revue de presse contacts

Ateliers "Cinéma et critique de films au collège" :

Chaque mercredi, le DL publie des critiques faites par des élèves de 3ème qui participent au concours Cinéduc. A suivre dans la revue de presse.

Un jury choisira les 3 meilleures critiques, et en récompense, leurs auteurs iront à Cannes poursuivre leur travail de critqiue, du 17 au 20 mai, pendant le festival. Publication des résultats et des critiques lundi 16 mars 2009 :.

Les collégiens récompensés pour leur travail sont :
  • Collège du Val Gelon, La Rochette (38) - Anaïs, Estelle, Maïté, classe de 3ème1
    Film : Les citronniers - Réalisé par Eran Riklis (2008)
  • Collège le Calloud, La Tour du Pin (38) - Céline, Amélie, Chloé, classe de 3ème2
    Film : Valse avec Bachir - Réalisé par Ari Folman (2008)
  • Collège La Moulinière, Domène (38) - Rémi, Marie, Coralie, classe de 3ème6
    Film : Louise-Michel - Réalisé par Gustave Kervern, Benoît Delépine (2008)

Ci-dessous les 3 critiques récompensées :

Clg du Val Gelon, La Rochette - 3ème1
Levons notre verre de citronnade et portons un toast à Eran Riklis !
Partageons ce goût amer d'impuissance !

Dans Les Citronniers, réalisé par l'israélien Eran Riklis, déjà connu pour La Fiancée syrienne, Hiam Abbass incarne le personnage principal, celui de Salma Zidane, une pauvre veuve palestinienne délaissée par ses enfants et dont la plantation de citronniers est le dernier bien. Elle est accompagnée à l'écran par Ali Suliman ainsi que par Roma Lipaz Michaël et Doron Tavory. Ces derniers, qui se trouvent être le ministre israélien de la Défense et sa femme, deviennent les voisins de Salma et par la même occasion une menace pour ses arbres, sa seule raison de vivre. En effet, ces citronniers pourraient masquer la présence de snipers palestiniens, mettre la vie du ministre en danger et donc doivent être coupés ! Heureusement, l'épouse du ministre apporte une grande bouffée d'espoir en s'opposant clairement aux idées et actes entrepris par son mari. Le générique, remix oriental de la chanson Lemon tree, donne le ton du film. La voix y est mélancolique pleine d'émotions lentes à s'exprimer.
Avis aux adeptes de films américains à gros budgets, Etz limon, titre original, n'est pas pour vous. Pourtant la lenteur déconcertante, le jeu solennel des comédiens met en évidence les réactions des personnages et les émotions, parfois cachées, (finissent par prendre le dessus Ainsi Salma, au tribunal, apparemment calme perd soudain le contrôle de ses émotions). L'indifférence est donc impossible. Soit le film agace par sa lenteur, son manque d'actions, soit il est jugé majestueux. Mais, dans tous les cas, il conduit au sentiment de révolte. Contre le sexisme régnant encore dans ce pays (grand silence, regards incrédules à l'entrée de Salma dans un café réservé aux hommes ), mais aussi par l'idée que dans un pays aussi petit, tant de conflits peuvent persister. Un mur au physique comme au figuré sépare deux nations formant le même peuple. Eran Riklis, nous fait vraiment partager l'amour qu'il a pour son pays natal. Car bien qu'israélien, il l'observe d'un oeil critique et n'hésite pas à dénoncer avec engagement ce paradoxe entre nation puissante et nation dominée. Mélancolie, tristesse, sentiments d'impuissance, révolte, joie, incompréhension, désolation, espoir, c'est impressionnant comme en une heure et quarante cinq minutes l'on peut passer par tant d'émotions.
Des citrons amers à savourer lentement mais sûrement.

Clg Le Calloud, La Tour du Pin - 3ème2
Ne tirez pas sur "VALSE AVEC BACHIR"

Au coeur de Beyrouth ravagée par les bombes et les tirs de roquettes, cet officier Israélien est frappé de folie. Il valse, mitraillette au poing, sous l'affiche de Bachir Gemayel récemment assassiné .
« Valse avec Bachir» est un film d'animation autobiographique réalisé par Ari Folman, sorti en 2008. Ce film est construit comme un puzzle, où se mêlent interviews, rêves et souvenirs.
D'emblée les chiens sont lâchés, meute effrayante de molosses aux yeux jaunes qui voudraient tout déchiqueter. Ari est appelé par un de ses anciens compagnons. Il a besoin de lui raconter son cauchemar récurrent sur la guerre au Liban. Alors, Ari se rend compte qu'il a jeté un voile d'oubli sur ce qu'il a vécu et vu pendant cette période . Il prend la décision de partir à la quête de ses souvenirs enfouis, porté par le besoin de reconstituer cette mémoire qui lui fait défaut. Pour cela, il part à la recherche de ses anciens compagnons du Liban pour découvrir la vérité.
Avec ce film, Ari Folman, nous propose une oeuvre percutante et riche, un témoignage d'un passé douloureux. Il est mené comme une psychanalyse, avec pour unique question: /qu'ai-je fait à Beyrouth, en septembre 1982, pendant le massacre de Sabra et Chatila?/
Le thème majeur est la prise de conscience de ses actes avec en toile de fond la guerre au Liban. Cette guerre comme toutes les guerres est violente, injuste, brutale et certains épisodes sont particulièrement inhumains.
Le personnage principal est attachant dans la recherche de ses souvenirs honteux. Tout ce qui lui revient en mémoire permet au film de montrer la véritable face de la guerre sans pour autant que celui-ci devienne un film d'horreur. C'est comme si Ari servait de filtre entre les horreurs de cette guerre et les spectateurs. Les dialogues sont simples mais forts. Le déroulement des massacres de Sabra et Chatila et les sentiments ressentis par les soldats sont décrits de manière accessible mais certaines images du film peuvent être trop violentes et choquantes, notamment les dernières, qui montrent l'horreur de la réalité. Elles peuvent provoquer un certain malaise chez le spectateur pourtant toutes ces images donnent tout leur sens à cette méditation sur la mémoire et la culpabilité.
Les dessins du film ont été supervisés par Ari Folman et son directeur artistique David Polonsky. Esthétique, réaliste et original ce long métrage mérite bien de figurer en compétition officielle du 61ème festival de Cannes.
Valse avec Bachir est un film qui vaut la peine d'être vu. Si vous le manquez vous pourrez plonger dans la bande dessinée adaptée du film parue en Janvier 2009.

Clg La Moulinière, Domène - 3ème6
...
Le film Louise-Michel n'a quasiment rien à voir avec la militante et figure majeure de Paris, Louise Michel. Ce film traite de thèmes différents tels que la délocalisation et le capitalisme. Néanmoins, Gustave Kerven et Benoît Delépine, les réalisateurs et scénaristes de l'émission de télévision « Groland », restent fidèles à leur style : l'humour noir. C'est l'histoire de Louise, une pauvre ouvrière d'une entreprise de textile, qui est analphabète. Un matin, Louise et ses collègues s'aperçoivent qu'elles ont été trahies, embobinées par le directeur général qui a délocalisé son entreprise en emportant tout durant la nuit. Avec leurs indemnités, les employés décident de faire appel à un professionnel pour « buter le patron ». C'est alors que Louise va rencontrer Michel, un pauvre type qui s'attribue la mort de Kennedy, vivant dans une modeste caravane. Louise et Michel se mettent alors à la recherche du patron. C'est un film intéressant où l'on voit les dures conditions de vie d'employés au chômage (Louise est obligée de manger des pigeons pour survivre). C'est en effet parce qu'elles ont perdu leur emploi que Louise et ses camarades veulent à tout prix tuer le patron. Le scénario est très original : en réalité, Jean-Pierre Ferré doit se travestir en Louise pour se réintégrer dans la vie professionnelle et c'est une certaine Cathy qui, elle, se travestit en Michel. Une histoire à l'humour, quelques fois, déjanté : Louise qui assassine tout le monde dans une villa. Le film est à « mourir de rire », mais est parfois exagéré. On passe de scènes drôles à des scènes plus noires qui donnent à réfléchir. On rit de certains passages sur le moment, mais en prenant du recul, on s'aperçoit que certains faits sont horribles, comme quand Michel demande à sa cousine, malade atteinte d'un cancer, d'aller tuer le PDG. Cependant Louise-Michel est très réussi et joué par de bons acteurs, dont Yolande Moreau, récompensée plusieurs fois du César de la meilleure actrice.


Témoignage de Daniel Salles formateur à l'image et aux médias et coordinateur académique du C.L.E.M.I.

L'interview a été réalisée et montée par Cynthia Labat. Collège au cinéma remercie Lux Scène nationale de Valence qui a accueilli Daniel Salles dans ses locaux.

Lire la suite

Témoignage de Dominique Renard, formateur à l'image depuis plus de 20 ans

L'interview a été réalisée et montée par Cynthia Labat. Collège au cinéma remercie Lux Scène nationale de Valence qui a accueilli Dominique Renard dans ses locaux.

Lire la suite

Véronique Cayla, directrice du C.N.C., ouvre l'anniversaire de collège au cinéma

Extrait de l'éditorial de l'album des 20 ans de Collège au cinéma

Lire la suite

les actualités des 20 ans de collège au cinéma

en collaboration avec la DRAC Rhône-Alpes, le conseil général de la Drôme, les Ecrans, lux invite des réalisateurs qui parrainent les 20 ans, pour des séances exceptionnelles.

Lire la suite

album des 20 ans de collège au cinéma

à télécharger en pdf (1 Mo)

Lire la suite

collège au cinéma fête ses 20 ans


découvrez l’actualité de l’événement, les témoignages des cinéastes qui le parrainent partagez vos souvenirs sur le blog.

Lire la suite


lux° propose des rendez-vous événementiels et des festivals qui croisent images et spectacles vivants.
cinéplastique
cinémusique
cinédanse
du jeudi 1 janvier au jeudi 31 décembre 09
lux interroge les liens entre images et spectacles vivants et arts plastiques à travers le rendez-vous Convergences  associant rencontres et projections
films de famille
collecte / installation
atelier cinématographique Ad Libitum
du jeudi 1 janvier au jeudi 31 décembre 09
Le lux et l’Atelier cinématographique Ad libitum proposent une collecte de films amateurs réalisés en Drôme afin de les faire revivre via des projections tout au long de l’année, puis lors d’une installation...
images en scène
nouveaux médias
Premières rencontres du 25 au 28 mars 2009
Conférence, atelier, chantier, artistique, table ronde, projection


nouveaux médias
images en scène


premières rencontres du 25 au 28 mars 2009
conférences, ateliers, chantiers artistiques,
tables rondes, projections


Prolifération des « machines à images », multiplication des réseaux, accélération des flux bouleversent les médias et leurs mises en scène de l’information. Si la télévision a amené depuis trois décennies ses propres critères -fascination pour le spectaculaire et le direct notamment-, internet impose l’instantanéité, met en place de nouvelles formes d’écriture tout en ouvrant d’autres espaces de participation où se dissout la signature du créateur dans celle du « fabricant ». Dans ce stock, ces images semblent n’être faites et ne pouvoir être vues par personne et par tout le monde. Et déjà le mobile s’affirme comme 4ème écran omniprésent, outil intime de création audiovisuelle et nouvelle source d’information. Que devient la création d’images dans cette mutation tout à la fois technologique et esthétique, culturelle et politique ? Afin d’en mesurer les enjeux et d’ouvrir des perspectives sur le devenir des médias, lux initie des rencontres annuelles réunissant journalistes, chercheurs, critiques, artistes et producteurs, et dont la première édition sera consacrée à la mise en scène des images.


+ + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + +


mercredi 25 mars

l’éducation aux nouveaux médias

9h30h à 12h30 | conférence
sur les nouveaux medias et la webradio
Animée par Gérard Collavecchio, animateur Webradio au Clemi (Centre de liaison de l’enseignement et des moyens d’information) en collaboration avec le Clemi Drôme, à l’occasion de la semaine des médias à l’école.
- entrée libre -

14h à 16h | atelier web radio
Création d’un podcast à l’aide d’Audacity, le logiciel libre et gratuit, dans le cadre d’une activité radiophonique. Chapitrage du contenu et insertion d’objets multimédia tels que l’image pour enrichir le podcast créé.
- entrée libre, sur inscription -

18h | projection
Z32
documentaire de Avi Mograbi
Israël | 90 min | 2008
Z32 traite du fossé infranchissable existant entre le témoignage dérangeant d’un soldat d’une unité d’élite de l’armée israélienne et la représentation artistique de ce même témoignage. Le film interroge le vide qui se creuse entre la réalité impitoyable de la guerre et sa transmission sous forme d’œuvre d’art.


+ + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + +


jeudi  26 mars

le journalisme à l’épreuve d’internet

Une nécessité ou une option pour sortir de la crise de la presse quotidienne ? Difficultés économiques et nouveau regard sur le métier de journaliste et ses relations aux lecteurs…
- en collaboration avec le Club de la presse Drôme/Ardèche -

20h | ouverture
Lancement de l’annuaire professionnel 2009 commun aux Clubs de la presse Drôme/Ardèche et Isère.

table ronde
Edwy Plenel
mediapart.fr

Christophe Gueugneau
rédacteur en chef adjoint lenouvelobs.com

Cyril Lehembre
journaliste pour dromehebdo.fr

Table ronde animée par Louisette Gouverne, vice-présidente du Club de la presse.
Prix d’entrée 5 €, gratuité pour les membres des Clubs de la presse.
Ouverture en partenariat avec la cave de Die Jaillance.


+ + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + +


vendredi 27 mars


9h | réunion professionnelle nationale
du réseau national des pôles d’éducation artistique et de formation à l’image, et du Centre National du Cinéma.

10h à 12h | images et webmedia
Noëlle Real, Cyril Lahembre
Module de sensibilisation pour les lycéens, animé par Noëlle Real, avinews.fr et Cyril Lahembre drome-hebdo.fr. En collaboration avec le Club de la presse Drôme-Ardèche.
- entrée libre sur inscription -

14h à 20h | arts et nouveaux médias, chantiers artistiques
L’après-midi invite à découvrir successivement trois expérimentations artistiques, en présence des artistes et producteurs. Animée par Cyril Thomas, doctorant en histoire de l’art contemporain à l’université de Paris X-Nanterre et membre du collectif Internet Mon Amour.
Possibilité de découvrir chacun des « chantiers » de manière indépendante.

14h | Agnès de Cayeux : Alissa persistante, figure féminine en réseau
« C’est une femme, il ne lui reste qu’un nom, un nom d’emprunt, elle décide de reconstruire son histoire. Comme si elle avait tout oublié, tout perdu. Nous sommes en 2066. Ce serait le scénario d’un film qui n’existe pas. Je suis là et je circule sur ce réseau de 0 et de 1. C’est ainsi que j’ai choisi de télécharger toutes ces images disponibles, « on demand », sur le web, payantes parfois, éprouvantes aussi. Je suis une plage, une sœur, un cratère. Je suis moi, elle et toutes les autres. Je suis immortelle, je  n’existe pas. L’image s’est inversée, le corps et l’esprit aussi. » Alissa persistante, l’essai vidéo est constitué principalement d’éléments téléchargés sur le www d’aujourd’hui. Pour ce projet, Agnès de Cayeux a travaillé à L’Imec (L’institut de la mémoire de l’édition contemporaine).
Alissa1969 Seriman est présente sur Elon (Second Life)
http://slurl.com/secondlife/Elon/128/186/501

16h | Lech  Kowalski : Camera War
"« Qu’est-ce que le cinéma à l’ère de la mondialisation ? Comment peut-il rendre compte de la réalité  aujourd’hui ? Où et comment regarderons-nous les films demain ? L’Internet sera-t-il le support privilégié d’un nouveau type de cinéma ? ». Autant de questions que se pose Lech Kowalski et qui l’ont amené à réinventer l’écriture et la diffusion de ses films. Armé de sa caméra, l’artiste sillonne le monde et revisite ses propres images d’archives pour proposer une nouvelle forme de cinéma documentaire via le site www.camerawar.tv. Le concept et le film seront présentés par Thierry Lounas, producteur à Capricci Films et critique aux Cahiers du cinéma.

lech kowalski
Documentariste anglais, Lech Kowalski a témoigné du mouvement punk/rock de la fin des années 1970 et 80. Il a réalisé la trilogie The Fabulous Art of Surviving. Deux de ses films les plus récents portent la trace du 11 septembre 2001, Camera Gun et Charlie Chaplin in Kabul.


18h | Thierry Fournier : Dépli
Installation cinématographique interactive
en dialogue avec le film Last Room de Pierre Carniaux

Créée par l’artiste plasticien Thierry Fournier, Dépli investit l’espace même d’une salle de cinéma. Un « cinéma jouable » où chaque spectateur parcourt physiquement la temporalité et les rushes du film Last Room, par l’intermédiaire d’une interface tactile, disposée au centre de la salle. L’expérience s’éprouve comme le parcours d’un corps et d’un regard, progressant dans le film  par le milieu.

thierry fournier
www.thierryfournier.net
Thierry Fournier a débuté comme architecte, musicien et compositeur avant de se consacrer spécifiquement aux arts plastiques et performatifs. Cofondateur du collectif artistique Echolalie, il enseigne à l’École nationale supérieure d’art de Nancy où il co-dirige l’atelier de recherche et création Electroshop.

pierre carniaux
www.collectifsic.com
Réalisateur, photographe et acteur, Pierre Carniaux poursuit un travail associant étroitement fiction et approche documentaire. Il est membre fondateur du collectif (sic) qui associe recherche plastique et exigence documentaire. Il a tourné un court-métrage, Les Orages, et son long-métrage Coney Island Baby est en cours de réalisation.

19h à 21h | possibilité d'expérimenter l'installation Dépli
Manipulation de l’installation cinématographique interactive de Thierry Fournier.
 - entrée libre -

21h | projection du court-métrage Les Orages de Pierre Carniaux
suivi de Last Room


 - entrée libre -


+ + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + +


samedi 28 mars


10h à 12h | éthique des nouvelles images
conférence - Alain Joannes
Journaliste, producteur, fondateur du site journalistiques, créateur de la webradio ArteRadio, Alain Joannes vient de publier « Communiquer par l’image » et « Le journalisme à l’ère électronique ».

12h à 14h | possibilité d’expérimenter l’installation dépli
Manipulation de l’installation cinématographique interactive de Thierry Fournier.
- entrée libre -


14h à 19h | web, portables et numérique
enjeux pour demain / table ronde / atelier de création avec téléphone portable
Jean-François Leroy
Olivier Attebi
Rodolphe de Carini
Cécile Denis
Benoît Labourdette

photoreporters à l’heure du numérique
Jean-François Leroy est délégué général du festival Visa pour l’image de Perpignan, rendez-vous mondial du photojournalisme depuis 20 ans.

le web, atelier de création pour la télé
Olivier Attebi est fondateur de LyonTv : une webtv, espace interactif de créativité et d´exposition.

mobile et contenu : quels impacts sur la création, la production et la diffusion sur les contenus ?

Rodolphe de Carini, Pinka production, Annecy.

projets artistiques novateurs et écritures numériques
Cécile Denis, responsable des projets DICRéAM au Centre national du cinéma.

enjeux de création des nouveaux médias
Benoît Labourdette, délégué du Pocket Films Festival, Forum des images à Paris. Depuis 2005, le festival Pocket Films explore les potentialités de cet outil de communication - nouveau moyen d’expression artistique à la portée du plus grand nombre et interroge l’influence des technologies mobiles sur la création audiovisuelle. La 5ème édition du festival Pocket Films se tiendra les 12-13-14 juin 2009 au Forum des Images, Paris.

présentation d’une sélection de courts-métrages présentés au Pocket Films Festival
Ceci n’est pas un film, 3’21’’, de Pascal Delé
Décroche, 40’’, de Stéphane Galienni
Mammah, 8’, de Louise Botkay-Courcier
De passage, 2’20’’, de Caroline Delieutraz
Le grand échafaudage, 2’, de B. Labourdette
Perle, 4’, de Marguerite Lantz
Occupé, 8’, de Léonard Bourgois-Beaulieu
GPS yourself, 40’’, de Remy Boulnois
Objets à usages multiples, 2’30’’ de Delphine Marceau
Auto chronographe, 4’25’’, de Torsten Bruch
C’est moi le chef, 4’, de Samy Boughzou (film d’atelier)
Une femme comme les autres, 3’ de Sabrina Achour-Tani (film d’atelier)
Aventures urbaines, 3’ de Jocelyne Rivière et Serge Rustin

En clôture, Benoît Labourdette proposera un atelier pratique
Comment réaliser un film avec son téléphone mobile ? Tournage, prise de son, montage, diffusion des films au plus grand nombre. En préambule, première question : quels sont les critères de choix d’un téléphone pour filmer ? Ensuite, les notions techniques essentielles sont posées, en termes simples et intelligibles, des bases de la vidéo au numérique et à l’informatique. Puis, c’est au tournage d’un film collectif que nous convions le public : conception du film, prise en compte des spécificités de l’outil téléphone, trucs et astuces pour réussir l’image et le son (cadrage, lumière, durée des plans, position de l’appareil, etc.). Enfin, tournage dans la salle, transfert des images sur un ordinateur, conception du montage, finalisation du film et… diffusion (internet, DVD, médias mobiles…).

21h | projection
redacted : revu et corrigé
de Brian de Palma
Etats-Unis | 1h30 | 2007
Relatant une bavure commise par des GI’s lors de l’occupation américaine en Irak, Redacted, revu et corrigé est une mosaïque d’images présentées comme venant de sources diverses. Images vidéo filmées par les militaires, caméras de surveillance, court-métrage documentaire, images postées sur Internet, images tournées par des combattants d’Al-Qaïda.
Tout se passe comme si le cinéaste prenait désormais en compte l’éclatement des sources, la disparition d’un centre d’émission des informations du monde soumises au régime d’une apparente ubiquité et simultanéité.



+ + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + +


partenaires des rencontres
Le Centre National du Cinéma, Le Pocket Films Festival / Forum des images, le festival Visa pour l’image, le CLEMI, Le Club de la presse Drôme-Ardèche, Imaginove, LyonTV, L’École Régionale des Beaux-Arts de Valence. La soirée d’ouverture est conçue en partenariat avec la cave de Die Jaillance.

tarifs
intégralité des rencontres (4 conférences, 2 films)
• plein tarif 30 €
• tarif adhérent 20 €
conférence par demi journée
(vendredi après-midi / samedi matin / samedi après-midi)
• plein tarif 6 € / tarif réduit 5 € / scolaires 3,50 €
• tarif unique pour la conférence de jeudi soir : 5 €
conférence du mercredi et ateliers
• gratuits (sur inscription)
projections
• plein tarif 6 €
• tarif réduit 5 €

réservations
pour les groupes scolaires :
yann.milbea AT lux-valence POINT com

du 25 au 28 mars

lux° : du jeudi 1 janvier au samedi 28 mars 09
 
scénographies
de dan graham à hubert robert
exposition
du samedi 14 mars au dimanche 28 juin 09
appel à manifestation
jeudi 19 mars à 14h
appel à manifestation
jeudi 19 mars 09
festival d'un jour 2009
15ème édition
L’équipée, association pour le développement du cinéma d’animation, présente son Festival d’un Jour les 20 et 21 mars prochain

Cette 15ème édition est placée sous le signe de la ligne, thématique proposée par le directeur artistique de cette édition, Serge Elissalde. Une ligne fluide, vibrante, courbée, continue, pointillée, ondulatoire... Une ligne qui toujours se grabouille ou se gribouille, se coupe, retrace nos aspirations…
La grande fête du cinéma d’animation offre un programme riche en surprises à lux le samedi à 11h et 17h30 pour des séances de courts métrages et à 10h30 et 14h30 pour des rencontres.
Détail des programmes et des horaires dans le journal du Festival à partir du 11 mars au bureau du Festival (Théâtre Bel Image, place Charles Huguenel à Valence) et sur le site de l’équipée, www.lequipee.com à partir du 6 février.


+ + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + +

programmation à lux

appel aux habitants de la cartoucherie

Une rencontre avec les 9 structures qui s’installeront sur le site au printemps 2009
samedi 21 mars à 10h30

Créé en 1984 à Valence, Folimage fabrique depuis 25 ans des films d’animation et s’est forgé une renommée nationale et internationale. La création de l’école de la Poudrière en 1999 et de L’équipée, association pour le développement du cinéma d’animation, en 2001 marquent de nouvelles étapes : former les talents de demain et rassembler dans une même structure les activités éducatives et le Festival d’un Jour. Avec leur installation au sein de la Cartoucherie à Bourg-lès-Valence au printemps 2009, c’est une nouvelle dynamique qui se met en place car, rejoint par d’autres professionnels, le pôle valentinois s’enrichit de 6 structures complémentaires et représentatives de la profession. La Cartoucherie conjuguera ainsi, de manière unique, production, formation, éducation et diffusion, sur une entité initiale forte et originale 100% animation. Et son exemplarité résidera dans l’équilibre de ces compétences, au profit du développement économique du pôle et de l’ouverture du site au public. A très bientôt donc, cher public, pour venir voir, rencontrer, partager, écouter, essayer, rêver…le cinéma quoi ! Laetitia Charbonnier


+ + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + +

point à la ligne
programme de courts métrages
samedi 21 mars à 11 heures



la linea
Osvaldo Cavandoli / 3mn / à partir de 1972 / Italie
Un petit personnage râleur prend vie sous la main de Cavandoli qui s’amuse d’une ligne horizontale sans limite…

bambi meets godzilla
Marv Newland / 1mn32 / 1969 / Canada
Ne sentant pas le danger qui arrive, un petit cerf mange tranquillement. Quand soudain…

passage
Raimund Krumme / 6mn46 / 1994 / Allemagne
Un valet et son maître doivent traverser un lac gelé avec une lourde valise. Chacun préférerait être derrière l’autre…

travel to china
Gil Alkabetz / 2mn42 / 2002 / Allemagne
Toute sa vie, un homme n’a cessé de rêver de lointains voyages. Or, son univers étant mobile, tout voyage ne peut exister que dans l’imagination.

flux
Chris Hinton / 7mn40 / 2002 / Canada
Une comédie familiale sans parole, pleine d’humour et de fantaisie sur la vie et la marche inexorable du temps.

les shadoks
Jacques Rouxel / 3mn / à partir de 1968 / France
Cette série télévisée en 208 épisodes met en scène des oiseaux rondouillards aux longues pattes et petites ailes qui possèdent pour tout vocabulaire quatre mots monosyllabiques : « ga, bu, zo, meu ». Ils réalisent des machines improbables qui ne fonctionnent pas. « Ce n'est qu'en essayant continuellement que l'on finit par réussir. Autrement dit : plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. »

grand-père
Rémi Chayé / 1mn / 2005 / France
Un film Canal J sur le thème « Quand je serai grand ».

entre deux sœurs
Caroline Leaf / 10mn14 / 1990 / Canada
Une jeune femme au visage défiguré écrit des romans sur une île tandis que sa sœur veille sur elle. Un fragile équilibre qui va être troublé par l’arrivée d’un étranger.

paux de trois
Anne-Louise Laugesen Helsted / 2mn29 / 2007 / Danemark
Au cours de son spectacle, une danseuse d’opéra va connaître de petits problèmes…

criminal tango
Solveig Von Kleist / 5mn / 1985 / Allemagne
Un homme est pourchassé à travers la ville par une mystérieuse femme-chat, tandis qu'un couple tout habillé de rouge ne cesse de danser la Comparcita.

street music
Ryan Larkin / 8mn45 / 1972 / Canada
La musique devient film, la musique devient mot. Des vagues sonores qui tantôt s’envolent vers les sommets, tantôt ironisent.

la pista
Toccafondo / 2mn / 1991 / Italie
Une étonnante piste de danse met en lumière l’équilibre instable du tango que les animaux semblent mieux appréhender que les humains.

stéréoscope
William Kentridge / 8mn42 / 1999 / Afrique du Sud
Par un stéréoscope inversé, Soho Eckstein se dédouble en deux personnages aux pensées et actes différents. Une réalité qui devient réalités, complémentaires mais désynchronisées.


+ + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + +

en ligne de mire, rencontre avec serge elissalde

samedi 21 mars à 14h30


éclosion
Jérôme Boulbès / 9mn30 / 2008 / France
Ce sont des cubes de pierre solitaires, usés et brisés, flottant dans la brume. Comme signe de vie, ils n’ont que deux petits yeux noirs. Le temps du rassemblement est venu pour eux.

le bal du minotaure
Lorenzo Recio / 10mn / 1997 / France
Le Minotaure erre dans les méandres du labyrinthe. Il s’ennuie et fait passer le temps entre boisson, oraisons et opéra. Taraudé par ses rêves, il décide de sortir de son antre et de partir en quête de plaisirs interdits.

saison mutante
J. Audoin et D. Chauvet / 5mn / France
Une bête sortie de nulle part déambule seule dans l’univers. Elle y subira d’inquiétantes métamorphoses et sera à l’origine de la naissance d’une étrange petite planète.

ego sum petrus
Julien Dexant / 1mn13 / 2004 / France
Tourné en prise de vue réelle avec quelques recours à l'infographie, Ego sum Petrus mélange plusieurs techniques d'animation au rythme d'une déambulation constante dans le quotidien d'un poète déchu, en proie à ses chimères.

les oiseaux sont des cons
Chaval / 3mn / 1964 / France
Petit poème bouffon sur des dessins représentant des oiseaux fantastiques.

variations mondrian
Jaroslaw Kapuscinski / 9mn32 / 1992 / France
Cinq tableaux deux Piet Mondrian constamment travaillés et transformés. Musique et images créent un ballet abstrait organisé en trois variations : moderato, lento et boogie-woogie.

les shadoks (et les passoires)
Jacques Rouxel / 2mn / 1968 / France
Il y a deux sortes de passoires : celles qui laissent passer l’eau et pas les nouilles et celles qui laissent passer les nouilles et pas l’eau. Une passoire qui ne laissent passer ni l’eau ni les nouilles est une casserole. Une casserole sans queue est un autobus…

les shadoks (et leur apprentissage)
Jacques Rouxel / 2mn / 1968 / France
Les Shadoks n’ont pour vocabulaire que quatre mots : « ga, bu, zo, meu ». Pour cause, leur cerveau est constitué de seulement 4 cases! Ainsi, ils ne peuvent pas connaître plus de 4 choses : si on lui apprend à faire du vélo, un Shadok ayant appris à marcher la veille ne saura plus marcher.

child
Blu / 3mn30 / 2007 / Italie
D’où viennent les enfants?


+ + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + +

ricochets, (programme de courts métrages)
samedi 21 mars à 17h30
Le programme sera précédé de « Petit voyageur », film d’animation réalisé par les élèves de CE1 de l’école Léo Lagrange (janvier 2009)


le merle
Mc Laren / 4mn40 / 1958 / Canada
Au rythme d'une ancienne chanson folklorique, un merle se métamorphose.

tôt ou tard
Jadwiga Kowalska / 5mn / 2007 / Suisse
Un écureuil rencontre une chauve-souris solitaire. Ensemble, ils essaient de remettre de l'ordre dans les rouages qui orchestrent la danse du jour, de la nuit...

little molly monster
Ted Sieger / 8mn22 / 2009 / Suisse
Un petit monstre pas si monstrueux que cela !

for the birds
Ralph Eggleston / 3mn31 / 2000 / Etats-Unis
Une volée de petits oiseaux sont perchés sur un câble téléphonique. Un oiseau plus grand tente de les rejoindre…

la leçon de natation
Danny de Vent / 9mn / 2008 / Belgique
Dans la piscine, un lieu aussi effrayant que ludique, le petit Jonas prend une leçon toute particulière…

marcellin caillou
Claude Allix / 26mn / 2001 / France
D’après l’œuvre de Jean-Jacques Sempé. Marcellin Caillou est un petit garçon comme les autres, rêveur sûrement, mais rien ne le distinguerait particulièrement s’il n’avait ces rougeurs intempestives qui l’embarrassent sans arrêt et font rire ses copains.
« Tout est dit avec une pudeur, une discrétion, une élégance qui fond le charme de ce petit bijou […] L’animation et la parole n’enlèvent rien au charme de l’œuvre originale. Le décalage est subtil, incroyablement maîtrisé et parvient à exhaler la poésie et la nostalgie de l’univers de Sempé. » Laurent Gremaud. « Un régal absolu, à prescrire autant aux petits qu’à leurs ainés. » Télérama
à télécharger
brochure

ailleurs (sur le web)
folimage
l'équipée
la poudrière
festival d'un jour 2009

lux° : du vendredi 20 au samedi 21 mars 09
 


Chers collègues,

Nous arrivons à l'époque de l'année où se font les projets : constitution
des dossiers de la procédure  Soprano, renouvellement des conventions de
jumelage, élaboration pour certains, du Contrat d'Objectifs, ...
Outre son implication dans lycéens au cinéma, le Lux avait proposé en
2008-2009  un série d'ateliers de décryptage de l'image cinématographique ou
de pratique filmique. Certains ont connu et connaissent encore un vrai
succès. Quelques collègues ont utilisé ces ateliers  en les intégrant dans
des parcours d'éducation à l'image plutôt que de se limiter à en faire un
usage ponctuel. Plus rarement ces parcours ont été conçus par une équipe
pédagogique, avec ce que cela implique d'interdisciplinarité, plutôt que par
un enseignant isolé. Il s'agit là évidemment de moyens de donner du sens à
l'usage de ces ateliers, d'éviter que leur irruption dans la classe ne
prenne l'allure du passage d'un OVNI. Mais cela demande évidemment un
travail de conception plus long. En tous cas, au moment où les projets
2009-2010 se forment, le LUX propose pour la prochaine rentrée une offre
d'outils pédagogiques à destination des lycées, dont plusieurs peuvent se
combiner pour constituer des parcours. A chacun d'imaginer les usages qu'on
peut en faire et la manière de les agencer. Je vous en soumets donc un bref
descriptif.

1.Pour les classes qui seront impliquées dans la procédure Lycéens au
cinéma, le lux proposera des séances d'analyse et d'accompagnement des films
sélectionnés : Shining, Noi Albinoi, Valse avec Bachir, L'homme à la caméra
de D. Vertov, West side story, Lady Chaterley, Les bureaux de Dieu, Violence
des échanges en milieu tempéré, La mort aux trousses, Grizzly man.

2.Puisque l'Histoire des Arts semble devoir s'introduire dans nos
programmes, le Lux proposera d'une part un atelier consacré à l'Histoire des
images en mouvement, et à la manière dont sont devenues parfois
insaisissables les frontières entre les arts qui y recourent, Arts
Plastiques et Cinéma notamment, et d'autre part un module consacré à
l'Histoire du documentaire, en écho au festival « Traverses » qui donnera
l'occasion d'une rétrospective Raymond Depardon .au mois de novembre..

3.Stanley Kubrick sera à la fête en 2009-2010 comme Hitchcock l'a été en
2008-2009. Un atelier tentera de décrire de manière analytique un parcours
dans son oeuvre.

4.Trois ateliers de décryptage et/ou de création se focaliseront sur
certains moments cruciaux de l'élaboration d'un film : le scénario, le son,
la réalisation. Il s'agit de modules pris en main par des professionnels et
visant à initier les lycéens dans le concret, modestement mais dans le
concret, à ces pratiques de création.

5.Enfin, deux ateliers permettront des excursions vers d'autres arts : l'un
consacré à la photographie, - à l'occasion de la résidence au Lux des
photographes Bruno Rosier et Bernadette Tintaud -, l'autre aux relations
souvent troublantes du Théâtre et du Cinéma, aux oeuvres importantes que ces
conjonctions ont su produire.

Je conclurai ce mail inévitablement un peu long en ajoutant que le Lux
proposera en 2009-2010 deux concours en direction des lycéens : un concours
d'écriture de critique cinématographique et un concours de réalisation de
film court tourné au téléphone portable, l'un donnant lieu à une
publication, l'autre à une projection publique.

Voilà les matériaux. Reste à construire les édifices.
Très cordialement,
Hubert Charbit.

Pour plus de précisions concernant tous ces ateliers, vous pouvez contacter
au Lux Yann Milbéau, 04. 75. 82. 44. 16.


Images Hispano-américaines - 8e édition

25-31 mars

Communiqué de presse / 10 mars 2009

C'est parti pour les accréditations presse

J. moins trois semaines pour les 8e Images hispano-américaines organisées
par l’ADCH et Plan Large. Plus de soixante-dix séances de cinéma pour tous
les publics et un invité d’exception, Edouard Waintrop, célèbre critique de
cinéma à Libération, qui viendra rencontrer le public annécien les 28 et 29
mars.
Accréditation

Les demandes d’accréditation sont ouvertes pour accéder à toutes les
séances et pouvoir rencontrer l’invité du festival, Edouard Waintrop, ainsi que
les organisateurs du festival. Le formulaire à nous retourner est joint.

L’inauguration
Les premières séances ont lieu le mercredi 25 mars. Un buffet d’inauguration
est organisé pour tous les partenaires et le public à partir de 20h30 à Bonlieu
Scène nationale. Suite à cela, à 21h30, nous vous invitons à découvrir un des
film-phare de la sélection, le beau documentaire Une histoire du Tango de
Caroline Neal, inédit à Annecy.

Venue d’Edouard Waintrop

Après 26 ans passés au journal Libération, principalement comme critique de
cinéma, Edouard Waintrop est devenu directeur artistique du festival
international du film de Fribourg (FIFF). Il anime en outre l’excellent blog de
réflexions et d’information sur l’actualité cinéphilique Cinoque
(http://cinoque.blogs.liberation.fr/). Il sera disponible pour des entretiens avec
la presse du samedi 28 mars au lundi 30 inclus.

Edouard Waintrop rencontre le public annécien autour de six films latino-américains.

Le samedi 28 mars. Cinéma La Turbine.
18h : Leonera
19h45 : Buffet latino-américain
21h : Tony Manero

Le dimanche 29 mars. Bonlieu Scène nationale.
14h30 : Los Bastardos
17h : La fiancée errante
19h : La mujer sin cabeza
21h : Pièces détachées

Plus d’infos: ADCH / Loïc Diaz Ronda

Tél - Fax : 04 50 51 30 14 / Port : 06 17 06 81 55
26, rue Sommeiller - 74000 Annecy

adch.cine@wanadoo.fr / www.annecinespagnol.fr

Chers collègues,

Nous arrivons à l'époque de l'année où se font les projets : constitution des dossiers de la procédure  Soprano, renouvellement des conventions de jumelage, élaboration pour certains, du Contrat d'Objectifs, ...
Outre son implication dans lycéens au cinéma, le Lux avait proposé en 2008-2009  un série d'ateliers de décryptage de l'image cinématographique ou de pratique filmique. Certains ont connu et connaissent encore un vrai succès. Quelques collègues ont utilisé ces ateliers  en les intégrant dans des parcours d'éducation à l'image plutôt que de se limiter à en faire un usage ponctuel. Plus rarement ces parcours ont été conçus par une équipe pédagogique, avec ce que cela implique d'interdisciplinarité, plutôt que par un enseignant isolé. Il s'agit là évidemment de moyens de donner du sens à l'usage de ces ateliers, d'éviter que leur irruption dans la classe ne prenne l'allure du passage d'un OVNI. Mais cela demande évidemment un travail de conception plus long. En tous cas, au moment où les projets 2009-2010 se forment, le LUX propose pour la prochaine rentrée une offre d'outils pédagogiques à destination des lycées, dont plusieurs peuvent se combiner pour constituer des parcours. A chacun d'imaginer les usages qu'on peut en faire et la manière de les agencer. Je vous en soumets donc un bref descriptif.

1.Pour les classes qui seront impliquées dans la procédure Lycéens au cinéma, le lux proposera des séances d'analyse et d'accompagnement des films sélectionnés : Shining, Noi Albinoi, Valse avec Bachir, L'homme à la caméra de D. Vertov, West side story, Lady Chaterley, Les bureaux de Dieu, Violence des échanges en milieu tempéré, La mort aux trousses, Grizzly man.

2.Puisque l'Histoire des Arts semble devoir s'introduire dans nos programmes, le Lux proposera d'une part un atelier consacré à l'Histoire des images en mouvement, et à la manière dont sont devenues parfois insaisissables les frontières entre les arts qui y recourent, Arts Plastiques et Cinéma notamment, et d'autre part un module consacré à l'Histoire du documentaire, en écho au festival « Traverses » qui donnera l'occasion d'une rétrospective Raymond Depardon .au mois de novembre..

3.Stanley Kubrick sera à la fête en 2009-2010 comme Hitchcock l'a été en 2008-2009. Un atelier tentera de décrire de manière analytique un parcours dans son oeuvre.

4.Trois ateliers de décryptage et/ou de création se focaliseront sur certains moments cruciaux de l'élaboration d'un film : le scénario, le son, la réalisation. Il s'agit de modules pris en main par des professionnels et visant à initier les lycéens dans le concret, modestement mais dans le concret, à ces pratiques de création.

5.Enfin, deux ateliers permettront des excursions vers d'autres arts : l'un consacré à la photographie, - à l'occasion de la résidence au Lux des photographes Bruno Rosier et Bernadette Tintaud -, l'autre aux relations souvent troublantes du Théâtre et du Cinéma, aux oeuvres importantes que ces conjonctions ont su produire.

Je conclurai ce mail inévitablement un peu long en ajoutant que le Lux proposera en 2009-2010 deux concours en direction des lycéens : un concours d'écriture de critique cinématographique et un concours de réalisation de film court tourné au téléphone portable, l'un donnant lieu à une publication, l'autre à une projection publique.

Voilà les matériaux. Reste à construire les édifices.
Très cordialement,
Hubert Charbit.

Recherche

 

« Autour de Lacombe Lucien (Louis Malle, 1974) » (fév. 2009)

Les interventions sont à télécharger au format quicktime (.mov)

 

Samedi 7 février 2009 : journée d'étude

organisée par  Jacqueline Nacache (Paris-Diderot) et  Alain Kleinberger (Paris-Ouest Nanterre La Défense) dans le cadre du séminaire de recherche :  « Cinéma et Seconde Guerre mondiale : images, traces, présences », avec le soutien du CERILAC / CLAM-ECLAT  (Paris-Diderot, dir. F. Marmande, F. Lavocat, C. Murcia),  de l’EA HAR Histoire des Arts et des Représentations (dir. Christian Biet, Paris-Ouest Nanterre La Défense) et de l’ARIAS (Paris III/ CNRS /ENS Ulm, dir. Jean-Loup Bourget).

Institut National d’Histoire de l’Art – Auditorium
Galerie Colbert, 2 rue Vivienne, 75002 Paris

Complément : Les actes de certaines des conférences sont désormais disponibles sur le site du CLAM (composante du CERILAC, groupe de recherche de l'UFR Lettres, Arts, Cinéma, de Paris-Diderot/Paris 7)

9h 30 : Jean-Pierre Bertin-Maghit (Université Michel de Montaigne Bordeaux 3)

« Représentations de l’Occupation dans le cinéma français des années 1970 »

10h 15 : Anne Goliot-Lété (Université Paris-Diderot)

« Lacombe Lucien et la question du point de vue » 

11h 15 : Denis Mellier (Université de Poitiers)

« La question des corps dans Lacombe Lucien » 

12h : Laurence Schifano (Université Paris-Ouest Nanterre La Défense)

« La province dans Lacombe Lucien » 

14h 30 : Régis Robert (Cinémathèque Française)

« Le Milicien ou quelques aventures d'un jeune paysan français sous l'Occupation : fabrication d'un film de fiction » 

15h 15 : Pierre Billard (historien du cinéma et biographe de Louis Malle)

« A la recherche de Malle Lucien » 

16h 15 : Table ronde 1 : Points de vue sur l’analyse de Lacombe Lucien - Michel Marie, Alain Kleinberger, Claude Murcia, Jacqueline Nacache, Olivier Rocheteau (et intervenants) 

17 h : Table ronde 2 : Lacombe Lucien : le tournage, avec François Catonné, Corinne Jorry, Reine Wekstein et la participation de Justine Malle
 

Discussion 1

Discussion 2

Discussion 3

 

 

Mercredi 11 février 2008 : séminaire


17h – 19h30

Institut National d’Histoire de l’Art – Salle Vasari

 
Galerie Colbert, 2 rue Vivienne, 75002 Paris 
 

Francis Vanoye (Professeur émérite à l’université de Paris Ouest Nanterre La Défense)

« Le cinéma dans les récits de Patrick Modiano : les  fantômes de l’Occupation » 

Olivier Rocheteau (Professeur de Lettres modernes en CPGE au Lycée Albert Schweitzer du Raincy)

Aurélie Feste-Guidon (doctorante, école nationale des chartes) auteure d’une thèse « Lacombe Lucien de Louis Malle, histoire d'une polémique ou polémique sur l’Histoire ? » dont un extrait est disponible ici.

Dernière discussion



« Mars 2009 »
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
  1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31  
Nom utilisateur
Mot de passe
S’enregistrer
Mot de passe oublié?
 



Le Dauphiné  publie chaque semaine en ce moment des correspondances élève/ auteur dans le cadre du festival du premier roman de Chambéry.

DébutPrécédent [ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ] 4 pages suivantesSuivantFin

Rubriques académiques

PetiteFabrique-small.gif

bandeau2_violet_rayures-300x41.png

Daaf-small.gif

DAREIC-small.gif

logo-guppy-lettres-mini.gif

Contacts

Responsable de publication :
Alexandre Winkler, IA-IPR
06 78 60 96 25
alexandre.winkler@ac-grenoble.fr

Webmestre du site :
Guillaume Deheuvels, professeur en spécialité cinéma
06 83 37 81 06
guillaume.deheuvels@ac-grenoble.fr

Recherche



Rédacteur


Nombre de membres2 rédacteurs
Rédacteur en ligne : 0
Spécial !
Flux RSS
RSS
^ Haut ^