Textes officiels

Fermer 1. Programmes

Fermer 2. Guide technique

Fermer 3. Guide du partenariat

Fermer 4.Pilotage

Fermer 5. Comment devenir enseignant en Cinéma-Audiovisuel?

Fermer 6. Fiche type cession de droit à l'image

Fermer 7. Textes législatifs sur la création, la diffusion et la publication des images

Fermer Sections cinéma Académie de Grenoble

Ressources didactiques

Fermer Actualités

Fermer Analyses filmiques

Fermer Articles

Fermer Bibliographie cinéma

Fermer Cinéma et international

Fermer Cinéma et technique

Fermer Concours et opérations en CInéma-audiovisuel

Fermer Contributions interdisciplinaires sur le cinéma

Fermer Dernières parutions

Fermer Education aux médias

Fermer La pratique cinématographique

Fermer Thématiques et problématiques cinématographiques

Pourquoi ne pas en profiter pour proposer :



Voir les propositions en attente

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Calendrier
Contributions interdisciplinaires sur le cinéma - Les Amazones de Solveig Anspach en classe de Première ES

CLASSE DE PREMIERE ES

 

Notions du programme en relation avec le film : régulation sociale, contrôle social, règles, production des normes, contraintes, sanctions, conformité, déviance/délinquance, stigmatisation, étiquetage, marginalité

 

Date de projection optimale : deuxième quinzaine de janvier 2009

 

Documents audiovisuel : Projection du documentaire de Solveig Anspach : "Que personne ne bouge ! Les Amazones du Vaucluse" (diffusé sur Canal +, le 4/3/99)

Les braqueuses, par ordre d'apparition : Hélène (la brune) et Kathy (la blonde) ; Laurence (elle «accompagne les filles», en conduisant la voiture) + le braqueur : Gilbert

Questionnaire :

1) Que font les braqueuses de l'argent volé ?

2) Comment Hélène justifie-t-elle son action dans les braquages ?

3) Laurence dit : "Même, si on s'écoutait, on en faisait tous les jours." Commentez.

4) La juge d'instruction dit : "Un délinquant ne peut pas être résumé à la faute qu'il a commise et [il] y a peut-être d'autres réponses possibles à la délinquance que la prison." En conséquence, elle prend la décision de libérer les «braqueuses» avant le procès. Expliquez.

5) Laurence dit : "C'est très très dur à dire toujours non aux enfants. […] On travaille que pour les factures". Commentez.

Synthèse

6) Les «braqueuses» ne sont pas des criminels comme les autres. En quoi ?

7) Les «braqueuses» manifestent-elles un sentiment de culpabilité ?

8) Quel(s) lien(s) peut-on faire entre ce documentaire et l'analyse de Merton ?

 

Information : à quoi a droit en France un mère seule avec trois enfants ? Réponse : au 1/1/05 par mois : 1084 € (pendant 12 mois avec prolongation pour les enfants de mois de 3 ans) (soit plus que le SMIC mensuel net).

 

 

 


Date de création : 11/01/2009 @ 17:22
Dernière modification : 11/01/2009 @ 17:22
Catégorie : Contributions interdisciplinaires sur le cinéma
Page lue 1871 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Rubriques académiques

PetiteFabrique-small.gif

bandeau2_violet_rayures-300x41.png

Daaf-small.gif

DAREIC-small.gif

logo-guppy-lettres-mini.gif

Contacts

Responsable de publication :
Alexandre Winkler, IA-IPR
06 78 60 96 25
alexandre.winkler@ac-grenoble.fr

Webmestre du site :
Guillaume Deheuvels, professeur en spécialité cinéma
06 83 37 81 06
guillaume.deheuvels@ac-grenoble.fr

Recherche



Rédacteur


Nombre de membres2 rédacteurs
Rédacteur en ligne : 0
Spécial !
Flux RSS
RSS
^ Haut ^