formes dans l'espace

 

LES PROGRAMMES:

Le concept d’ « espace » est un des grands concepts fondamentaux, que les enseignants ont pour objectif de construire chez les enfants, tout au long de leur scolarité. Son approche, totalement transversale, sera abordée dans plusieurs champs disciplinaires (arts visuels, musique, histoire géographie, EPS, mathématiques …; chaque enseignant dispose ainsi d’une large palette de moyens diversifiés pour répondre à cet objectif.

- Donner à chaque élève les repères qui lui permettront de se situer dans le temps et dans l’espace de se situer dans un rapport au monde

Quelque soit le niveau des élèves, la question de l’espace sera au centre des dispositifs didactiques en arts visuels.

LE POINT DE VUE DES ARTISTES :

La relation à l’ « espace » est une des préoccupation majeure des artistes plasticiens et plus spécifiquement de ceux du XXem siècle : espace littéral /espace représenté, appropriation, exploration, mise en évidence, affirmation, délimitation, structuration/déstructuration.

Les notions secondaires qui sont attachées à ce concept (plein/vide, intérieur/extérieur, ouvert/fermé, dedans/dehors…) sont au cœur des démarches artistiques  et pourront être mises en relation avec les apprentissages à conduire à l’école  d’une part, et d’autre part, elle  permettront de nourrir les activités conduites en classe.

  

 

 

 

Le point, la ligne, le plan 

pour structurer un espace tridimensionnel (3D)

Une approche poétique de la géométrie

 

 

 

 

(Travail de cours PE2 - réinvestissable fin de cycle 3)

 

Etape 1 :

 

Soit ART un triangle quelconque ;

M, un point sur le segment AT.

Tracer une droite D parallèle au segment AR et passant par M.

La bissectrice de l’angle TAR coupe la droite D en E.

Positionner le point P sur la droite D de telle sorte que EM = MP.

Soit S le point d’intersection des droites comprenant les segments PT et AE.

 

Tracer l’arc de cercle (ou le cercle) de centre E et tangent au segment PS.

 

Matérialiser (valeurs, couleurs, graphismes,…) les plans ART et EPS et leurs zones d’interférences, ainsi que le segment EM.

 

Contraintes :

 

1.      La « Figure » doit tenir dans la feuille proposée ; possibilité de faire des essais au brouillon.

2.      Vous travaillerez à main levée, sans règle ni compas (recherches d’outils graphiques utilisés en arts plastiques : pinceaux, plumes, craies, etc.

3.      Vous avez le droit de tricher

4.      Temps limité 30mn - possibilité de faire 2 propositions et de retenir la plus intéressante.

 

 

 

 

 

 

Etape 2 :

 

"Vous venez de construire une figure géométrique, aboutissement d’une suite d’opérations logiques ; il s’agit d’une représentation plane qui  pourrait être la projection d’une structure en 3D."

 

 

1- Imaginez  et construisez cette structure en 3D

….avec la prise en compte de tous les écarts potentiels liés à l’image de cette projection :

Une ligne droite sur le plan peut être la projection d’une ligne courbe ou brisée dans l’espace

 

1.      Rechercher les indices permettant de jouer sur ces « ECARTS ».

2.      Rechercher des moyens plastiques permettant d’inscrire le travail dans le champ disciplinaire des arts visuels (référence aux notions de formes, matières, couleurs, structures…etc.)

3.      Axer le travail sur une production singulière, en marge des conventions, des repères normés.

4.      Rechercher une lisibilité du travail, l’expression d’une cohérence et de choix rigoureux.

5.      Le travail peut se développer par groupes (2–3) 

 

 

     

 

Contraintes :

-         Temps (à définir)

-         Matériaux : 1 branche ou 2 par groupes, ficelle fine ou fil de fer, papier de soie, colle.

-         Dimension : 50cm dans la plus grande dimension

 

 

2- Proposez une image 2D de votre construction :

 

-         Prises de vues photographiques : choisir un point de vue  permettant de donner plusieurs images singulières de votre objet, de prendre la mesure des écarts ou des liens avec la figure géométrique initiale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-         Nouvelles images 2D, images signes, de l'objet, par les jeux d’ombres portées.

 

 

 

                                                                                                                

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Références artistiques :

 

           
Gisèle Jacquemet

Transpositions  3D de figures prises dans un livre de géométrie (fils de cuivre, soudure, tarlatane, cire)

Joseph Kosuth

 One and Tree Chairs, 1965

Nils Udo Panamarenko

 Umbilly II, 1976-77, 268 x 365 x 270 cm 2.jpg

Panamarenko

 Rug Umbilly IV, 1984, Modèle d'un avion à quatre ailes propulsé au moyen de pédales.

Jean Gorin

 Construction spatio-temporelle émanant de deux pentagones perpendiculaires, 1955

Daniel Buren

 La Cabane éclatée n°2, 1992

 

 

 

« Bien que les pieds de l’homme n’occupent qu’un petit coin de terre, c’est par tout l’espace qu’il n’occupe pas que l’homme peut marcher sur la terre immense. » Tchouang-Tseu : ouvrage fondamental du taoïsme, IV em siècle AV JC –auteur Zhuangzi

 

Bernard Fournier - formateur arts visuels - IUFM/UJF - site de Valence - avril 2009