Line Orcière dans les jardins art-sciences

Exposition de Line Orcière au musée de la chimie – Jarrie (38)

Du 06 février au 19 décembre 2018

RV possible enseignants pour montage de projet auprès de Caroline Guerin, directrice

musee.chimie@mairie-jarrie.fr

Visites : Lu, Ma, Me, Ve de 14h à 17h30

En évoluant seuls, de nuit, dans des espaces sauvages, nous ressentons parfois la sensation d’être épiés. Comme si l’environnement lui-même se transformait en une masse informe, un monstre non défini, dont on serait la seule proie. Dans ces sculptures, l’artiste a voulu donner corps à une vision perturbée où de simples branches se métamorphosent en mains crochues, des trous d’écorce en yeux brillants. Entre végétal et animal, ces entités semblent en perpétuelle transformation. Elles sont les réminiscences des peurs découlant de notre passé de proie chassée par la bête sauvage.

L’humain a toujours été convaincu d’être confronté à une hostilité du monde à son égard. On a érigé des villes afin de vivre coupé du sauvage. On s’est isolé complètement pour se construire une existence sûre dans un monde qui semble incertain. Même isolées de celui-ci, les pensées restent fixées sur cet espace extérieur, générant un sentiment  de manque de liberté au lieu de l’indépendance désirée.

L’exposition se compose de sculptures en porcelaine froide et de dessins permettant, dans une scénographie réalisée par l’artiste elle-même, de nous immerger dans un monde où la faune et la flore déploient leurs pouvoirs symboliques, portant à la sublimation les sentiments qu’ils provoquent.