Régionale APHG
Quoi de Neuf ?

Fermer 50 ans après les accords d'Evian

Fermer Animations pédagogiques

Fermer Bon à savoir

Fermer IXe Agoras

Fermer Université de Savoie : colloques, journées d'études

Fermer dernière minute

Fermer dernières infos officielles

Fermer rencontre débats expos

Sorties / Culture
Compte rendu de sortie - 2002 - Ardèche

Le bureau de la Régionale de Grenoble de l’A.P.H.G. avait choisi l’Ardèche comme lieu de sa sortie de juin 2002, autour de la thématique suivante : « se développer en gardant sa personnalité, loin des centres de décision de Rhône-Alpes et en bordure d’un sillon exploité à des fins plus nationales que locales. Exemples en Ardèche méridionale. » Le programme en fut arrêté par Henri GUIBOURDENCHE. Les deux journées se déroulèrent sous un soleil radieux, et des températures estivales, qui ne firent que rendre plus haletant le rythme soutenu des visites.

 

 
Vendredi matin, après une brève présentation de l’Ardèche méridionale par Henri GUIBOURDENCHE, Joëlle DUPRAZ, ingénieur à la Direction Régionale des Affaires Culturelles (D.R.A.C.) et responsable des fouilles, assura la visite du site archéologique d’Alba. Elle donna du sens aux vestiges romains, souvent limités à des traces au sol et à quelques bases de murs, dont le néophyte aurait bien du mal à discerner l’usage. Elle nous ouvrit ensuite les portes – aujourd’hui fermées au public – du Centre archéologique d’Alba. Nous pûmes ainsi découvrir quelques objets trouvés lors des fouilles, des plans de situation et une maquette du théâtre, redonnant à ce monument tout son lustre.
   

L’organisation du Vendredi après-midi fut partagée en deux temps : tout d’abord une présentation, par Madame le Proviseur, de l’Etablissement Public Local d’Enseignement Agricole (E.P.L.E.A.) Olivier de Serre, sis sur la commune de Mirabel, qui forme des éleveurs de caprins, fournit des conseils aux exploitants installés, mène des expériences et produit des fromages de chèvre, du vin et du jus-de-pomme, dont nous avons pu apprécier la qualité et la fraîcheur, en cette chaude journée ! Nous nous rendîmes ensuite vers la ferme de l’Etablissement, dont le chef d’exploitation nous présenta le fonctionnement. Puis Hervé GUMUCHIAN, responsable du Centre d’Etudes et de Recherches sur les Montagnes Sèches et Méditerranéennes (C.E.R.MO.SE.M.), antenne de l’Université J. FOURIER, et deux de ses collègues nous présentèrent la genèse du Centre, son fonctionnement et certaines de ses productions, dont la revue Montagnes Méditerranéennes. – L’E.P.L.E.A. et le C.E.R.MO.SE.M. étant installés sur le même site –.

La soirée fut consacrée à un exposé de P. GUYON, professeur d’Histoire-Géographie au lycée A. BORNE de Montélimar, autour de la vie culturelle en Ardèche, abordée sous l’angle institutionnel du Conseil Général.
Après une nuit de repos salvatrice, notre groupe se rendit à Bourg-Saint-Andéol, à la rencontre de Bernard GELY, ingénieur à la D.R.A.C. Celui-ci nous fit découvrir les dolmens du Bois des Géantes, décrivant les restes mégalithiques tels qu’ils étaient au moment de leur édification, présentant leur usage et les problèmes de conservation qui se posent aujourd’hui

 Après une pause pique-nique à la chapelle de Chalon – petit église romane rurale des XIème-XIIème siècles –, le programme se poursuivit par une rencontre avec Jean-Louis ISSARTEL, professeur d’Histoire-Géographie au collège Le Laoul de Bourg-Saint-Andéol et adjoint-au-maire de Saint-Marcel-d’Ardèche. Il nous parla – trop rapidement car le temps nous a manqué– des transformations économiques et sociales de sa commune et des projets de coopération intercommunale de Bourg-Saint-Andéol et des communes ardéchoises voisines, sous l’appel et les projections du complexe électronucléaire du Tricastin. D’où il ressortit que la commune de Saint-Marcel avait vu sa population croître très rapidement depuis une vingtaine d’année, avec le développement de l’accès à la propriété individuelle, ce qui n’allait pas sans poser de problèmes d’infrastructures pour l’accueil de ces nouveaux habitants. Pressés par le temps, nous ne pûmes visiter Saint-Marcel et retournâmes à Bourg-Saint-Andéol. Notre collègue Marie-Solange SERRE, professeur d’Histoire-Géographie au collège Le Laoul de Bourg-Saint-Andéol et responsable des archives municipales, assura alors une visite de certains monuments du patrimoine de la commune (église Saint-Andéol, chapelle Saint-Polycarpe, tour Nicolay, bas-relief du dieu Mithra). Elle fit ressortir leur richesse, leur diversité et leurs originalités.

 

C’est ainsi que se terminèrent deux journées au programme riche de contenu, où certains de nos collègues, descendus de leurs montagnes ou de la grande ville, découvrirent les beautés de notre département, ses richesses ainsi que son entrée de plein pied dans la modernité (télévision, téléphone, y compris portable, avions…). Mais il reste encore beaucoup à voir !
Pascal GUYON


Date de création : 05.12.2006 @ 5:32 PM
Dernière modification : 09.02.2010 @ 10:12 PM
Catégorie :


Imprimer l'article Imprimer l'article

 
Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

 
Consulter l'agenda
Pour nous joindre
Fréquentation

   visiteurs

   visiteur en ligne

Webmaster + Infos
^ Haut ^